TikTok : le plan de la Chine pour saboter la vente de l’app à une entreprise américaine

Des bâtons dans les roues

 

Alors que les États-Unis poussent pour que l'application TikTok soit rachetée par une entreprise américaine, la Chine met en place de nouvelles règles sur l'exportation de technologies qui pourraient bien entraver le processus.

Logo TikTok

Le logo de l’application TikTok // Source : Frandroid

Accusée de collecter un trop grand nombre de données personnelles, l’application TikTok va être bannie des États-Unis après un décret signé par le président Donald Trump. Pour sauver ses activités outre-Atlantique, la plateforme et ses technologies doivent être revendues à une entreprise américaine. En l’occurrence, l’alliance Microsoft-Walmart semble la mieux partie pour effectuer ce rachat.

Microsoft serait même prêt à racheter les activités de TikTok dans plusieurs régions du monde. Toutefois, la Chine ne semble pas l’entendre de cette oreille, bien décidée à ne pas se laisser marcher sur les pieds par Washington. Pour défendre le propriétaire actuel de l’application, le géant ByteDance (basé à Beijing), l’Empire du Milieu a mis en place de nouvelles règles sur l’exportation des technologies de l’intelligence artificielle qui pourraient entraver la transaction.

La Chine met des bâtons dans les roues

Comme le révèle le New York Times, avec ce règlement, ByteDance devrait au préalable obtenir une licence pour avoir le droit de revendre TikTok à une entreprise américaine. Le nouveau cadre de loi en question interdit en effet l’exportation des technologies d’analyses textuelles, de reconnaissance vocale et de suggestions de contenus sans l’aval du gouvernement chinois.

Une source affirme ainsi que ByteDance devrait « sérieusement et précautionneusement » considérer la possibilité de suspendre ses négociations sur la revente de TikTok. L’avenir du très populaire réseau social parait donc assez incertain aux États-Unis. Par ailleurs, on ne sait pas encore très bien jusqu’à quel point la Chine compte mettre des bâtons dans les roues de la revente de TikTok. Cherche-t-elle à la retarder, à la bloquer complètement ou à en changer les conditions ?

En attendant les réponses à ces questions, rappelons que, le 14 août dernier, Donald Trump a donné un délai de 90 jours à ByteDance pour revendre TikTok. Dans le même temps, les responsables de la plateforme entendent porter plainte tandis que la Chine commence à mener ses représailles en visant une grande firme américaine : Apple.

Les derniers articles