Vente de TikTok : Microsoft s’offre un allié de poids pour racheter les activités américaines

 

Un géant de la grande distribution s’est associé à Microsoft dans le cadre du rachat de l’application TikTok. Walmart, en l'occurrence, pourrait ainsi apporter sa pierre à l’édifice et satisfaire les caprices de Donald Trump.

Satya Nadella

Le feuilleton TikTok se poursuit avec un nouvel acteur de poids qui fait son entrée

L’été 2020 restera définitivement dans les annales de la tech’ en raison des feuilletons estivaux qui rythment notre quotidien depuis déjà plusieurs semaines. D’un côté, la fameuse bataille menée par Epic Games contre Apple fait rage. Et de l’autre, Donald Trump mène un combat effréné pour bannir l’application TikTok (propriété du chinois ByteDance) du territoire. Seule solution viable : le rachat des opérations américaines.

Des problèmes de sécurité non prouvés

Mais tâchons de jeter un œil dans le rétroviseur pour comprendre les tenants et les aboutissants de cette affaire. Le 7 août 2020, M. Trump signe le bannissement des applications TikTok et WeChat, et leur donne une échéance de 45 jours pour vendre leurs activités américaines. Le président pointe du doigt les problèmes de sécurité posés par la récolte de données exercée par ces applications, sans aucune preuve valable.

TikTok

L’application TikTok // Source : Pixabay

TikTok et WeChat appartiennent respectivement aux groupes chinois ByteDance et Tencent, contraints de fournir les données de leurs utilisateurs à leur gouvernement en cas de demande, selon une loi nationale. La décision de Donald Trump intervient qui plus est dans un contexte de vives tensions avec l’Empire du Milieu. Le fait est que plusieurs entreprises ont alors manifesté leur intérêt pour racheter TikTok.

Microsoft a dans un premier lieu dégainé. L’idée : s’emparer des activités américaines, canadiennes, australiennes et néo-zélandaises de TikTok, et ainsi protéger les données des usagers. Rapidement, la firme de Redmond a affiché des ambitions plus grandes en lorgnant également les opérations européennes et indiennes. Mais c’était sans compter sur Twitter et Oracle, également dans le coup.

Walmart à la rescousse

Voilà maintenant que Microsoft s’offre un allié de poids dans le cadre du rachat : Walmart, un géant de la grande distribution basé aux États-Unis. La société d’outre-Atlantique a publié un communiqué de presse officiel exprimant tout son soutien envers son homologue. Attention cependant : si Walmart participe à la transaction, cette dernière ne concernerait que TikTok au pays de l’Oncle Sam, et non des autres nations.

« La manière dont TikTok a intégré l’e-commerce et la publicité sur d’autres marchés donne un avantage évident aux créateurs et utilisateurs de ces marchés. Nous croyons qu’une relation potentielle avec TikTok US en partenariat avec Microsoft pourrait ajouter cet atout clé, et donner à Walmart un moyen de toucher et servir les consommateurs, d’où qu’ils viennent, tout en faisant grandir nos marchés tiers et nos activités publicitaires », écrit la marque.

Et de poursuivre : « Nous sommes convaincus qu’un partenariat Walmart/Microsoft répondrait aussi bien aux attentes des utilisateurs américains de TikTok qu’aux inquiétudes émises par le gouvernement américain ». Voilà qui devrait ravir le président républicain.

TikTok

TikTok

Les derniers articles