Signal et Telegram ont gagné 32 millions d’utilisateurs après la polémique WhatsApp

 

Depuis l’annonce du changement de CGU de WhatsApp, Signal et Telegram ont connu un gain massif d’utilisateurs qui se compte en dizaines de millions en quelques semaines à peine.

https://www.androidpolice.com/2021/01/22/signal-starts-catching-up-to-whatsapp-by-adding-custom-wallpapers-and-animated-stickers-apk-download/

L’application Signal sur smartphone // Source : Frandroid

Depuis quelques semaines, c’est la bérézina pour WhatsApp. Suite à une mise à jour de ses conditions d’utilisation laissant craindre un partage plus important des données des utilisateurs vers Facebook, de nombreux utilisateurs ont quitté le service pour adopter des solutions alternatives.

Signal a été le premier à faire savoir qu’il connaissait une augmentation importante du nombre de ses utilisateurs. Il faut dire que dans les jours suivants l’annonce de WhatsApp, Signal était devenu l’application la plus téléchargée dans plusieurs pays, dont la France. Mais ce n’est pas la seule application à profiter de la polémique autour de WhatsApp. Telegram semble également tirer son épingle du jeu et, selon le parlement britannique, s’en sortirait encore mieux que Signal.

25 millions de nouveaux utilisateurs pour Telegram

Dans un article publié ce dimanche, The Guardian a en effet partagé des chiffres venant de la commission des affaires intérieures du Parlement britannique. Selon ces données, Signal aurait ainsi gagné 7,5 millions d’utilisateurs partout dans le monde durant les trois dernières semaines. De son côté, Telegram aurait connu un afflux plus massif avec 25 millions de nouvelles inscriptions. Dans l’ensemble, les deux services auraient ainsi récupéré 32,5 millions d’utilisateurs provenant en grande partie de WhatsApp.

Pour rappel, les nouvelles conditions d’utilisation de WhatsApp indiquent désormais clairement que la messagerie partage certaines informations des utilisateurs, comme leur adresse IP ou leur numéro de téléphone, à la maison-mère de la messagerie : Facebook. Des informations qui étaient déjà partagées par le passé, mais qui ne l’étaient pas de manière explicite.

Par ailleurs, Facebook ne ferme toujours pas la porte à l’utilisation des données personnelles de WhatsApp pour proposer des publicités ciblées sur son réseau social. Autant d’annonces qui ont pu pousser les utilisateurs à migrer vers des solutions plus privées encore comme Signal ou Telegram.

Notons toutefois que certaines inquiétudes concernant de potentielles dérives sur Signal se sont fait entendre.

Après les récents changements de CGU de WhatsApp, vous cherchez peut-être une nouvelle application de messagerie privée. Si votre cœur balance entre Signal et Telegram, voici notre comparatif complet.
Lire la suite

Les derniers articles