Ik.me : une alternative à Gmail qui promet de ne pas vendre vos données contre de la pub

« Si c’est gratuit, vous n'êtes peut-être pas le produit »

 

Infomaniak a lancé un service d'e-mail gratuit. Un marché déjà concurrentiel où l'on trouve Google avec Gmail, Yahoo, Microsoft avec Outlook.com... Mais l'hébergeur suisse avance une différence : il promet de respecter votre vie privée.

Peu de gens payent pour leur adresse e-mail. Mais si vous connaissez l’adage « si c’est gratuit, vous êtes le produit », vous savez certainement que rien n’est vraiment gratuit. Google avec Gmail, Yahoo, Microsoft avec Outlook.com… ces services sont financés en partie par la publicité, ils utilisent évidemment certaines de vos données privées pour cibler leurs publicités.

Concernant les services e-mail des fournisseurs d’accès internet, tels qu’Orange, SFR ou encore Free, le problème est que ces adresses e-mail sont susceptibles d’être effacées lorsque vous arrêtez votre abonnement. Infomaniak vient proposer une alternative à ces solutions.

Ik.me, leur promesse est le respect de votre vie privée

Infomaniak a lancé son service Ik.me dans les pays européens francophones. La promesse de ce service ? Une adresse e-mail @ik.me gratuite à vie avec 20 Go de stockage. L’hébergeur suisse assure qu’aucune donnée n’est analysée ou revendue à des fins publicitaires et que la solution est exclusivement développée et hébergée en Suisse, au cœur de l’Europe. Sur le papier, il s’agit donc d’une alternative européenne complète aux GAFAM qui respecte la vie privée et le RGPD, avec un support facile à joindre en cas de besoin.

Infomaniak compte monétiser son service en vendant de l’espace de stockage supplémentaire en fonction de vos besoins, mais aussi certaines fonctions avancées. Vous pourrez ainsi accéder à leur service de stockage de fichiers, kDrive, avec 3 Go gratuits et la possibilité d’étendre ce stockage contre quelques euros par mois.

Que donne Ik.me ?

Concernant Ik.me, nous avons eu l’occasion de tester le service depuis son lancement. Pour vous inscrire, il vous faudra communiquer un numéro de téléphone portable valide. Et Infomaniak n’autorise la création que d’une seule adresse par numéro.

La société helvétique a prévu des applications dédiées desktop et mobiles pour plus tard, mais en attendant, vous pouvez configurer ik.me depuis votre client préféré en plus du client web.

Les bases sont là, le service offre une interface web relativement proche de ce que propose Gmail. Vous remarquerez néanmoins rapidement qu’il manque de nombreuses options avancées : vous ne pourrez pas créer d’alias à la volée du type votreadresse+cequevousvoulez@ik.me par exemple.

Il y a deux modes « dark » disponibles, vous avez également des options très pratiques comme la possibilité d’annuler l’envoi d’un e-mail

Il y a deux modes « dark » disponibles, vous avez également des options très pratiques comme la possibilité d’annuler l’envoi d’un e-mail

Il y a évidemment un anti-spam que l’on peut facilement désactiver, ainsi qu’un filtrage publicitaire dont il faudra tester l’efficacité sur le long terme. La plupart des fonctions avancées, comme la redirection par exemple, seront proposées dans une offre payante.

Quelques limitations supplémentaires de l’offre gratuite existent, mais ne sont pas mises en avant pour le moment. Vous pourrez ainsi envoyer seulement 100 e -mails par jour avec 10 destinataires uniques en une fois. Contrairement à Gmail, Ik.me n’offre pas encore de fonctions pour trier vos e-mails automatiquement, ce qui peut être très pratique lorsque vous recevez une grosse quantité d’e-mails. Cependant, Infomaniak promet que ce sont des fonctions prévues à l’avenir.

Vous pouvez importer vos anciens e-mails

Vous pouvez importer vos anciens e-mails

Il y a également un outil qui permet d’importer vos anciens e-mails. Ce service est compatible avec Orange, Yahoo, Hotmail / Outlook, Laposte, Gmail, Orange / Wanadoo… et même d’autres services tant que vous avez des accès IMAP.

Nous avons néanmoins été séduits par l’interface web efficace, Infomaniak est un hébergeur qui existe depuis 2003. Une éternité dans le web, néanmoins l’entrepris ne fait « que » 19 millions d’euros de revenus par an, contre 530 millions pour OVHCloud ou encore 76 millions pour Scaleway, précédemment Online SAS.

Les derniers articles