YouTube rajoute encore et toujours plus de publicités

 

YouTube vient d'annoncer coup sur coup l'ajout de publicités audio pour les utilisateurs qui écoutent de la musique sur la plateforme et l'ajout de prérolls sur les vidéos de petits créateurs… sans rémunération pour eux.

YouTube est la plateforme de référence pour le partage de vidéos, loin devant ses principaux concurrents, et Google en profite pour ajouter régulièrement des éléments qui peuvent agacer créateurs comme utilisateurs. Un service de cette envergure coûte évidemment beaucoup à maintenir et, pour le rentabiliser, Google a décidé de rajouter de nouvelles publicités.

Des publicités audio sur YouTube

Bon nombre d’utilisateurs se servent de YouTube comme d’un service de streaming musical, en gardant un onglet ouvert en arrière-plan. Aussi, sur les contenus musicaux et autres podcasts qui s’écoutent plus qu’ils ne se regardent, YouTube va donc intégrer, selon Melissa Hsieh Nikolic, Product Manager de YouTube Ads, des publicités d’environ 15 secondes essentiellement basées sur l’audio.

Ces publicités seront accompagnées d’un visuel, comme une image statique ou une courte animation, mais elles seront bel et bien destinées avant tout à ceux qui écoutent leur contenu sur YouTube et non à ceux qui le regardent. Le message envoyé aux annonceurs est de rester « clair et spécifique » pour que « si je ferme les yeux, je peux toujours clairement comprendre de quoi parle la publicité ».

Les petits créateurs utilisés pour de la publicité

Parallèlement à cela, les conditions d’utilisation de YouTube ont été mises à jour. Les changements indiquent que des publicités sont « doucement déployées sur un nombre limité de vidéos de chaînes ne faisant pas partie du YouTube Partner Program ». Rappelons que pour intégrer le YouTube Partner Program (YPP), il est nécessaire d’avoir au minimum 1000 abonnés et un minimum de 4000 heures de contenus visionnés sur cette chaîne au cours des 12 derniers mois. Sans cela, il n’est pas possible de monétiser son contenu.

Ainsi, les vidéos des petits créateurs pourront désormais contenir des publicités. En revanche, ces créateurs n’étant pas partenaires de YouTube, ils ne toucheront pas le moindre centime sur les bénéfices générés par leur chaîne. Il va sans dire que cette annonce a déjà provoqué de vives réactions sur les réseaux sociaux.

Pour l’heure, ce changement ne concerne que les États-Unis, mais ces nouvelles conditions d’utilisation seront effectives partout dans le monde d’ici la fin de l’année prochaine.

Une nouvelle raison de se tourner vers YouTube Premium

Évidemment, le nombre de publicités croissant, cela devrait pousser les visiteurs de la plateforme à se tourner vers YouTube Premium. Cet abonnement à 12 euros par mois permet, entre autres, de supprimer toutes les publicités de YouTube.

YouTube

YouTube

Les derniers articles