Parfois, quand je m’ennuie, ou quand j’ai 5 minutes à tuer dans les transports en commun, j’apprends à coder sur mon smartphone. Et je le fais avec Grasshopper, l’application d’Area120 (Google).

Je me souviens avec émotion de mes premiers contacts avec le code. C’était du HTML et j’en apprenais la plus grande partie par moi-même en inspectant le code source d’autres sites ou de pages créées à partir d’un éditeur WYSIWYG (what you see is what you get, une interface graphique permettant de créer une page internet sans avoir de notions de code). J’y ai ensuite dédié une partie de ma vie et de mes études, jonglant entre différents langages de programmation. Puis j’ai tout abandonné.

10 ans plus tard, la plupart des langages que j’ai appris ont évolué et si je garde la méthodologie et le cheminement de pensée, toutes mes connaissances sont aujourd’hui caduques. Souvent, je me rêve en développeur, créant de toutes pièces un site web ou un programme, mais ma vie est déjà bien remplie et j’ai assez peu de temps à accorder à cette envie de me remettre devant mon écran noir pour le moment, mes autres passions prenant le dessus.

Grasshopper est une application tout droit sortie d'Area120, l'incubateur de Google. Elle permet d'apprendre à coder en JavaScript de façon...

3 raisons de télécharger cette application

  • Permet d'apprendre en s'amusant
  • Des tests réguliers pour tester ses connaissances
  • Seulement quelques minutes suffisent

L’apprentissage par petits sauts

Pourtant, j’aime entraîner ma logique de codeur, et j’ai particulièrement aimé jouer à Human Resource Machine par exemple — il fera d’ailleurs certainement l’objet d’une autre app de la semaine. Aussi, quand Area120, l’incubateur de Google, a lancé Grasshopper en 2018, j’ai sauté sur l’occasion de me remettre dans le bain.

Grasshopper se présente comme une façon ludique d’apprendre le JavaScript, avec des exercices à la difficulté crescendo et des tests qui viendront mettre à l’épreuve vos connaissances et votre capacité de réflexion. Si l’application s’adresse avant tout aux débutants qui n’y connaissent rien en JavaScript, notons tout de même qu’on est bien loin du jeu gentillet comme Human Resource Machine et c’est du véritable code qu’il faut écrire. Vous serez guidés, certes, mais l’interface peut paraître un peu rebutante au premier regard : c’est du code !

Je ne me replongerai certainement pas dans l’apprentissage d’un langage informatique avant de nombreuses années, mais en lançant l’application seulement quelques minutes lors de mes trajets en métro, je sais déjà que je suis capable de réaliser quelques bouts de code en JavaScript, et surtout, ça comble mon besoin d’aligner des lignes de commandes.