Avec l’annonce de la beta 3 d’Android 10 Q, Google a dévoilé son nouveau système de navigation gestuelle. Largement revu par rapport à celui d’Android 9.0 Pie, il sera poussé par Google qui permettra néanmoins aux constructeurs d’intégrer leur propre solution.

Ce mardi, lors de la conférence Google I/O, la firme de Mountain View a dévoilé de nombreuses fonctionnalités désormais intégrées à la beta d’Android 10 Q. L’éditeur a également mis en ligne une nouvelle version beta du système d’exploitation mobile.

Cette nouvelle bêta permet de découvrir un nouveau système de navigation gestuelle, différent de celui intégré dans Android 9.0 Pie. La barre en bas de l’écran est ainsi plus longue et bien plus fine. Surtout, elle n’est plus accompagnée d’un bouton retour pour revenir en arrière. La navigation gestuelle devient donc complètement gestuelle.

Une nouvelle navigation gestuelle sur Android 10 Q

Pour revenir à l’écran d’accueil, il suffit désormais de glisser son doigt de bas en haut. Pour ouvrir le multitâche, il suffit de laisser son doigt appuyé quelques instants après l’avoir remonté du bas du téléphone. Pour ouvrir Google Assistant, il faut glisser son doigt de l’un des angles inférieurs vers le centre. Enfin, pour le retour, il suffit désormais de glisser son doigt de l’un des deux côtés vers le centre de l’écran.

Une navigation qui se veut plus inspirée de celle disponible sur iOS, mais qui reprend par exemple le geste de retour d’EMUI ou de MIUI. Celle-ci existera avec les boutons de navigation. Les utilisateurs pourront ainsi choisir à l’installation de leur smartphone s’ils préfèrent les boutons ou les gestes.

Les constructeurs pourront toujours proposer leurs propres gestes

Google se veut particulièrement volontariste à propos de cette nouvelle navigation gestuelle. Selon Android Authority, « Google encourage fortement les constructeurs à adopter les nouveaux gestes de navigation par défaut d’Android ».

Néanmoins, ils pourront toujours proposer leur propre navigation gestuelle comme l’a indiqué Allen Huang, responsable de l’interface d’Android : « Nous voyons les gestes des constructeurs comme une option pour les utilisateurs avancés ». Si le constructeur propose son propre système, il devra donc proposer à l’utilisateur le choix entre trois options : sa propre navigation gestuelle, celle de Google, ou les boutons de navigation.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

L’une des difficultés en adoptant plusieurs types de gestes différents concerne les développeurs d’applications. Ceux-ci doivent en effet redoubler d’efforts pour s’assurer que l’interface de leurs services n’entre pas en confrontation avec les gestes d’un constructeur. Lors d’une conférence à la Google I/O, l’un des responsables de Google cité par XDA Developers a ainsi expliqué que le fait de « penser à X gestes de navigation lorsqu’on développe, design ou teste son application est assez dingue ».

Android 10 Q : voici la liste des nouveautés confirmées et attendues pour la mise à jour majeure