Après Android 9.0 Pie, Google travaille sur une nouvelle mise à jour pour son système d’exploitation mobile. Voici toutes les nouveautés attendues avec Android Q, la version 10 du système au célèbre robot vert.

2019 marque une année particulière. C’est en effet l’année où devrait sortir la version 10 d’Android, connue pour le moment sous le nom de code Android Q, plus de 10 ans après le lancement du système d’exploitation mobile. Que nous réserve cette mise à jour ? C’est ce que nous allons voir avec ce dossier.

Thème sombre

Avec Android Q, Google devrait enfin proposer le fameux mode sombre pour l’interface du système. Ce mode est l’une des tendances du mobile depuis plusieurs mois et permet une lecture simplifiée de l’écran, surtout lorsqu’il fait nuit. Les fabricants proposaient déjà un mode sombre avec leurs interfaces, comme Samsung avec One UI, et c’est une bonne nouvelle si cette gestion se généralise avec Android Q. Cela devrait également motiver les développeurs d’applications à bien prendre en charge ce mode.

Nouvelles options de confidentialité

Le respect de la vie privée est une problématique de plus en plus récurrente, entre les scandales de Facebook et la mise en application du RGPD. À ce propos, Google a déjà montré qu’il n’était pas le meilleur élève, alors qu’Apple mise sur ce point comme argument de vente.

Android Q devrait corriger certains problèmes à ce sujet, en ajoutant par exemple une nouvelle autorisation pour laisser tourner (ou non) une application en tâche de fond. La mise à jour devrait également limiter l’accès au presse-papier (le copier-coller) pour les applications. Des icônes en bas de l’écran devraient prévenir l’utilisateur en cas d’accès au microphone ou après une demande de localisation par une application.

Mode PC

Google s’inspire parfois de ce que proposent les fabricants pour intégrer des nouveautés à Android. Le mode PC pourrait en être un bon exemple. Il s’agit, grâce à l’USB Type-C, de connecter son smartphone à un écran externe et de l’utiliser comme un ordinateur de bureau. Samsung est le plus connu à proposer un tel mode avec DeX, qui propose en plus le support des applications Linux pour PC.

Avec son savoir-faire acquis sur Chrome OS, Google pourrait proposer un mode PC très intéressant sur Android.

Personnalisation

D’après des éléments trouvés dans une préversion d’Android Q, le système pourrait permettre plus de personnalisation. Les options n’étaient pas disponibles pour l’utilisateur, mais avec une ligne de commande, il était facilement possible de changer la police, la forme des icônes ou encore la couleur d’accentuation.

Mise à jour simplifiée

La fragmentation est toujours un sujet majeur pour Google. Grâce à Treble, la firme est parvenue à accélérer et améliorer le suivi des mises à jour Android, mais elle voudrait aller encore plus loin avec APEX. Cette nouvelle fonctionnalité doit encore un peu plus modulariser l’architecture d’Android, et ainsi permettre une mise à jour simplifiée du système.

En poussant le concept jusqu’au bout, on pourrait imaginer mettre à jour des parties essentielles du système aussi facilement qu’une application du Play Store.

Le retour du verrouillage SIM

Le verrouillage SIM des téléphones n’est plus qu’un mauvais souvenir sur le marché français. Cela ne semble pas être le cas à l’échelle internationale et Google semble prévoir une meilleure prise en charge de ce verrouillage. D’après quelques ajouts au code source, il serait bientôt possible de n’autoriser l’utilisation d’un smartphone qu’avec le réseau d’un opérateur en particulier.

Le verrouillage serait même capable de faire la distinction entre un opérateur et un MVNO exploitant son réseau. Cette meilleure prise en charge s’appliquerait aussi aux smartphones double SIM. Une fonction que devraient applaudir certains opérateurs, mais qui ne devrait pas concerner le marché français, fort heureusement.

La fin d’Android Beam

Avec Ice Cream Sandwich, Google avait lancé Android Beam, une fonction permettant de partager facilement des éléments d’un smartphone à un autre grâce au NFC. Conscient que cette fonction est probablement très peu utilisée, et alors que le NFC est de plus en plus utilisé pour le paiement sans contact, la firme aurait décidé de commencer à mettre Android Beam à la retraite.

Sur les nouveaux appareils, la fonction devrait être considérée comme obsolète et désactivée par défaut, sauf si le fabricant demande explicitement à l’activer.

Le RCS ouvert aux applications

Google croit fort dans le RCS, le nouveau protocole qui doit remplacer le SMS et permettre de concurrencer les services tels que WhatsApp et Facebook Messenger. Avec Android Q, le RCS devrait devenir accessible aux développeurs d’applications.

Cela signifie que les applications tierces, comme Pulse ou Chomp SMS, pourraient prendre en charge le RCS et ainsi améliorer l’adoption de ce nouveau standard.

Nouvelles technologies

Les mises à jour système sont également importantes pour la prise en charge des nouvelles technologies imaginées ou utilisées par les fabricants. Android Q devrait apporter son lot de nouveauté de ce côté-là.

Les smartphones pliables

Dès l’annonce du smartphone pliable de Samsung, Google a promis que l’interface d’Android serait adaptée à ce nouveau type d’appareil. Il sera possible pour les développeurs de prévoir des applications adaptant leurs interfaces à un écran pouvant se déplier, et donc changer de taille et de format d’affichage.

La 5G

Le réseau mobile de nouvelle génération, la 5G, doit faire ses débuts en 2019. Android Q devrait prendre en charge nativement cette nouvelle norme et on peut déjà avoir un aperçu des logos qui iront se nicher dans la barre d’état.

Reconnaissance faciale

La reconnaissance faciale existe dans Android depuis la version 4.0 (Ice Cream Sandwich), mais son support était jusque là des plus basiques. Depuis plusieurs mois, les fabricants intègrent de nouvelles technologies, notamment capables de faire des plans en 3D du visage. Android Q devrait intégrer ces nouvelles techniques pour les fabricants n’aient plus à travailler l’implémentation logicielle.

Cet ajout devrait avoir plusieurs bénéfices : il permet à Google d’être le garant du contrôle de sécurité et les applications pourront utiliser facilement ces nouvelles techniques pour identifier l’utilisateur.

Wi-Fi 6 et WPA 3q

Le Wi-Fi 6 devrait s’imposer en 2019 comme la nouvelle génération de réseaux Wi-Fi. Elle promet une consommation moindre, des débits plus élevés et une meilleure gestion des appareils mobiles. On imagine que le support du Wi-Fi 6 sera natif avec Android Q. Cela devrait être le cas pour le WPA 3, la nouvelle norme de sécurité du Wi-Fi.

Une Developer Preview pour tous à l’étude

Google avait créé la surprise en proposant la beta d’Android 9.0 Pie sur 12 smartphones, notamment de OnePlus, Nokia, Xiaomi et Essential. Avec Android Q, l’équipe de développement réfléchit à proposer en avance la mise à jour en test, en utilisant les bénéfices de Treble.

Dans ce scénario, Google proposerait une image générique du système (GSI) qui serait utilisable sur les smartphones implémentant correctement Treble, ce qui est le cas en principe pour tous les smartphones lancé avec Android 8.0 Oreo ou plus récent.