Carrefour Flash : on a testé les courses express sans scanner les produits

La technologie pour remplir plus vite son frigo

 

Depuis la fin novembre, Carrefour a ouvert à Paris un Carrefour Flash. Une supérette de quartier qui mise sur une débauche de technologie pour vous promettre des courses en un claquement de doigts. Nous avons testé ce concept nouvelle génération.

Le premier Carrefour Flash a ouvert à Paris

Le premier Carrefour Flash a ouvert à Paris // Source : Carrefour

10 secondes pour faire ses courses, 10 secondes pour payer et sortir du magasin. C’est la promesse faite par Carrefour à l’ouverture de son tout premier Carrefour Flash, un nouveau concept qui attire les curieux depuis le 25 novembre au 11 avenue Parmentier à Paris (11e). Derrière ce projet, une supérette de 50 m² avec quelques produits essentiels, mais surtout une débauche de technologie pour que tout se fasse de manière fluide et rapide.

Car à l’image du premier Auchan Go (lancé sur le campus de l’Edhec à Croix dans le Nord) ou des Amazon Go déployés aux États-Unis, l’idée est avant tout de perdre le moins de temps possible entre l’entrée et la sortie du magasin. Ici, pas de caddie ni de panier (un sac en tissu vous est donné à l’entrée), pas de queue en caisse et un paiement sans contact possible. Bienvenue dans les courses du futur !

Un avatar « bâton » qui fait ses courses

Vous entrez, vous choisissez vos produits, vous allez en caisse et vous payez le montant affiché sans avoir même eu besoin de scanner vos produits. C’est là la véritable grosse nouveauté de ce Carrefour Flash. Le magasin est équipé de 60 caméras HD réparties sur toute la surface du magasin, de 200 capteurs intégrés aux étagères des rayonnages qui permettent de peser en permanence les produits afin de savoir si un aliment a été pris et/ou reposé. Il est alors ajouté à votre « panier virtuel » qui se remplit au fur et à mesure avant de vous être facturé en caisse.

60 caméras HD sont installées au plafond pour identifier les clients

60 caméras HD sont installées au plafond pour identifier les clients // Source : FRANDROID — Melinda DAVAN-SOULAS

Comment être sûr que ce sont bien vos produits ? Dès le pas de l’entrée franchi, les caméras vous identifient et vous « attribuent » un avatar bâton, nous explique le personnel du magasin. En vous suivant ensuite dans les allées, l’algorithme est capable de reconnaître les produits que vous avez pris et mis dans votre sac, ainsi que ceux que vous avez reposés.

Nous avons testé le concept en errant dans les quatre allées du magasin, en prenant des produits et en les reposant finalement. Au moment d’aller nous positionner sur l’emplacement dédié en caisse pour payer, aucune erreur à signaler dans le panier qui s’affiche à l’écran. Il faut cependant qu’une seule personne prenne les produits et les mette dans le sac, pas question de courses à plusieurs sous peine de mettre le service en panique.

Le paiement sans contact se fait rapidement, sans avoir d’informations à renseigner. Le plus long fut presque de positionner correctement notre iPhone sur le support pour payer sans contact. Peut-être parce que c’est Samsung Pay qui a été associé au projet…

Plaisanterie à part, la caisse prend la forme d’une Galaxy Tab Active Pro à laquelle le système de caméras a envoyé votre avatar et sa liste de course associée. Pas de panique si vous ne voulez ou ne pouvez pas payer en sans-contact, une caisse en libre-service est prévue pour payer en espèces ou par carte classiquement. Mais tout est question d’aller vite pour ne pas stagner dans la file d’attente.

À peine entré, déjà sorti

Finalement, si ce n’est l’absence de personnel en caisse et la taille réduite des lieux, rien ne distingue un Carrefour Flash d’un Carrefour Express, l’ancienne génération minimaliste de l’enseigne. Le concept a d’ailleurs repris les locaux de l’ancien Carrefour Express devenu un Carrefour Drive de quartier entre temps. Il n’y a bien que le temps gagné en caisse et le ticket sous forme de QRCode à scanner qui font la différence. Pour le coup, la promesse de course express est tenue. À condition de ne pas avoir trop de monde dans le magasin qui peut accueillir une vingtaine de clients au maximum. « C’est avant tout pour que l’IA arrive à être efficace dans son identification et le passage en caisse rapide », nous précise-t-on.

Pour avoir testé le concept Amazon Go aux États-Unis, il faut avouer que celui de Carrefour est plus rapide et intuitif. Pas de compte à créer pour accéder au magasin à la différence du service analogue américain qui nécessite d’être déjà client Amazon et de scanner un QR Code pour entrer et sortir. En revanche, il n’y a pas de passage en caisse dans un Amazon Go, car les produits sont directement facturés sur votre carte bancaire associée. Vous entrez, vous prenez et vous ressortez le plus naturellement du monde.

Pour accéder au Amazon Go, il faut disposer d’un compte Amazon et scanner l’app pour entrer dans le magasin

Pour accéder au Amazon Go, il faut disposer d’un compte Amazon et scanner l’app pour entrer dans le magasin // Source : FRANDROID — Melinda DAVAN-SOULAS

Ce Carrefour Flash est une première tentative grand public en France, après avoir été testé en interne au siège de l’entreprise durant un an. « Avec Flash nous souhaitons offrir à nos clients une expérience sans friction, de l’entrée du magasin au paiement », explique Nicolas Sarfis, directeur Innovation du groupe Carrefour. Pour le moment, le service est prometteur et pourrait être étendu à d’autres lieux si le test s’avère concluant.

On voudrait bien le voir avec un peu plus de références à disposition. L’adresse de l’avenue Parmentier s’apparente à une petite supérette avec près de 900 références dont on fait rapidement le tour et qui manque un peu de choix. Un concept parfait pour du dépannage, mais pas encore pour un déploiement d’ampleur au point de remplacer tout le personnel. La technologie sous forme d’aide, pas encore de remplacement d’humains. Les quatre employés précédents ont été conservés et se sont vu attribuer de nouvelles tâches.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles