Canal+ menacerait d’en finir avec son accès sur la TNT

 

La TNT est l'accès historique permettant de recevoir les chaînes du groupe Canal+. La firme pourrait se passer de ce canal de diffusion au profit du web et des box.

Depuis 2005, la France diffuse non plus une à six chaînes de télévision par le réseau hertzien, mais bien au moins 13 chaînes gratuites, et plusieurs chaînes payantes.

Pour accéder à cette place privilégier, où elles ne sont pas en concurrence avec des centaines de chaînes, les chaînes de la TNT s’acquittent de frais et notamment d’une TVA spécifique.

C’est justement pour échapper à ces frais, que Canal+ réfléchirait à se passer de la TNT.

Un accès exclusif box et applications

C’est ce que révèle le journal Les Échos, qui indique que Canal+ pourrait terminer sa diffusion dès la fin de son contrat le 20 décembre 2020 pour sa chaîne principale. Le contrat de diffusion pour ses autres chaînes comme Canal+ Sport et Canal+ Cinéma court jusqu’en 2025.

C’est justement l’expiration de ce contrat qui provoque aujourd’hui la réflexion de Canal+ alors que le CSA, en charge du dossier, aurait taillé un dossier de candidature sur mesure pour Canal+ afin de lui attribuer à nouveau ses fréquences de diffusion en cas de renouvellement du contrat.

Canal+ menace en fait de se passer de la TNT et d’être accessible uniquement depuis les box des opérateurs ou en OTT depuis les téléviseurs directement grâce aux applications du groupe.

Une arme de négociation

Canal+ ne souhaite pas réellement perdre sa diffusion sur la TNT, mais le groupe profite en fait de cette phase de renouvellement pour renégocier son contrat. Il n’est aujourd’hui plus dépendant de ce canal de diffusion, que seuls 2 % de ses abonnés utilisent, et il représente un coût pour le groupe de télévision.

Point central de la négociation, le taux de la TVA payée par Canal+ qui est passé de 5 à 10 % alors que d’autres chaînes comme celles du groupe France Télévisions payent aujourd’hui 2,10 % de TVA.

Récemment, le CSA a rappelé à l’ordre Canal+ qui s’était lancé dans une diffusion gratuite de sa chaîne principale pendant la crise du coronavirus.

Difficile de savoir quels seront justement les impacts de cette crise sur ces négociations qui auront lieu d’ici la fin de l’année 2020.

Les derniers articles