Comment changer de banque avec un prêt immobilier ?

 

Si vous avez contracté un prêt immobilier auprès de votre banque, il y a fort à parier qu'elle vous impose de domicilier vos revenus dans ses caisses. Toutefois, il existe quelques solutions pour changer de banque malgré cela. Explications.

Nous l’avons vu précédemment, changer de banque est désormais très simple. Toutefois, le service de mobilité bancaire ne couvre pas tout. Les comptes d’épargne ne sont pas pris en charge, tout comme les prêts immobiliers. Ces derniers sont bien souvent ce qui empêche de changer de banque, car s’il est relativement facile de clôturer un compte d’épargne pour l’ouvrir ailleurs, ce n’est pas le cas des emprunts immobiliers.

C’est d’autant plus vrai qu’ils courent sur une longue période. Pour ne pas rester coincé dans votre établissement bancaire pendant 10, 15, 20 ans et même parfois plus, il existe des solutions. En réalité, un crédit immobilier ne doit pas vous empêcher de changer de banque. Voici comment faire.

Le 1 janvier 2018 : une date charnière

Avant toute chose, il faut différencier deux cas de figure : si vous avez souscrit à un prêt immobilier avant ou après le 1 janvier 2018. Passée cette date, l’emprunteur n’a pas tout à fait les mêmes droits. Avant cette date, l’établissement prêteur pouvait exiger de l’emprunteur la domiciliation de ses revenus chez lui pour lui accorder son prêt. Ce n’est plus cas. Du moins pas tout à fait. Il ne peut désormais plus le faire sans contrepartie, et dans la limite de 10 ans. C’est pour ces raisons que l’on trouve chez la plupart des banques des taux préférentiels si vous domiciliez vos revenus chez elles.

Cette disposition est héritée de la loi dite « Sapin 2 » de 2017, du nom du ministre de l’Économie et des Finances de l’époque. Autrement dit : si vous avez contracté un prêt avant le 1er janvier 2018, avec une clause de domiciliation, vous pourrez facilement en faire fi et ouvrir un compte ailleurs pour y domicilier vos revenus. Attention, il y a toutefois quelques subtilités dont nous parlons un peu plus bas.

Si votre prêt a été contracté après le 1er janvier 2018, dans la mesure où vous avez profité d’un avantage, la clause s’applique pleinement. Vous n’êtes toutefois pas totalement désarmé.

Changer de banque avec un prêt immobilier : trois options

La solution la plus simple n’est pas toujours facile à mettre en pratique : racheter purement et simplement son prêt. Vous remboursez les mensualités restantes et vous êtes débarrassé de votre crédit. À vous la liberté. Ceci étant dit, tout le monde n’a pas les moyens de racheter son crédit. Par ailleurs, des frais s’appliquent généralement en cas de remboursement anticipé. Notez toutefois qu’ils sont plafonnés par la loi à 6 mois d’intérêts au taux moyen du crédit ou 3% du capital restant dû. C’est le plus avantageux pour l’emprunteur qui s’applique.

L’autre solution consiste à faire racheter le crédit par la banque de destination. Cela peut avoir l’avantage de faire baisser votre taux si la nouvelle banque est plus intéressante. Dans le contexte actuel, où les taux de crédit ont tendance à baisser, cela peut être une bonne opération.

La troisième option enfin est celle évoquée ci-dessous : vous changez de banque en conservant votre crédit dans la banque précédente. Vous allez alors ouvrir un second compte dans la nouvelle banque et y domicilier vos revenus. Il faudra alors penser à alimenter l’ancien compte du montant de votre prélèvement mensuel… ce qui peut être assez compliqué à gérer.

Trouvez la banque qui vous convient le mieux

Vous l’avez donc compris, changer de banque avec un crédit immobilier est tout à fait possible. Mieux encore, dans certains cas, le faire peut-être avantageux. Non seulement en choisissant une banque dont les frais courants sont moins élevés, mais aussi parce qu’elle pourra éventuellement vous proposer un crédit avec un taux plus avantageux. Pour vous aider à faire votre choix, vous pouvez utiliser notre comparateur des meilleures banques, en ligne ou non.

Découvrez le comparateur de banques de Frandroid

Les derniers articles