Contre Epic Games, Apple cherche le soutien de Valve qui n’a rien demandé

… mais par le biais d’une assignation à comparaître

 

Principal concurrent d’Epic Games sur le marché de la distribution de jeux sur PC, Valve semble bien malgré lui avoir été aspiré dans le conflit opposant depuis près de six mois Apple à Epic. Au travers d’une assignation à comparaître, le géant de Cupertino a demandé à l’éditeur de Steam de lui fournir une quantité jugée « déraisonnable » de documents et données confidentielles.

Caricature d'Apple sur Fortnite

La caricature d’Apple à la sauce Fortnite // Source : Epic Games

Un total de six années de données confidentielles relatives à Steam, comprenant le montant précis des ventes annuelles totales d’applications et produits, les recettes publicitaires annuelles, le nom de chaque application présente sur Steam ou encore la période de disponibilité de ces dernières, au même titre que leur prix et celui d’éventuels achats in-app. Voilà en quelques lignes l’imposante quantité de documents et données qu’Apple a réclamé à Valve pour étayer son dossier dans le différent qui l’oppose depuis l’été 2020 à Epic Games.

L’objectif d’Apple est toujours de démontrer à la justice américaine que ses pratiques ne sont pas anticoncurrentielles et que les 30 % de commission imposées sur les ventes réalisées depuis l’AppStore sont justifiées.

Comme le souligne MacRumors, ces informations devaient au départ concerner quelques 30 000 jeux disponibles sur Steam. Un nombre ramené à 600 titres par Apple, qui réclame néanmoins un amoncellement d’informations financières que Valve n’est pas tout à fait prêt à semer aux quatre vents… malgré une assignation à comparaître obtenue par Apple.

Valve ne comprend pas très bien ce qu’il vient faire dans le procès entre Apple et Epic

On apprend ainsi que depuis novembre 2020, les représentants d’Apple et de Valve se sont rencontrés à plusieurs reprises. Des rencontres au cours desquels Valve a refusé de fournir une telle quantité de données au géant de Cupertino, et ce même si les deux groupes ne sont pas des concurrents directs. Valve a tout de même accepté de fournir à Apple certains documents, dans une « mesure raisonnable », comme les contrats de distribution de Steam, ses revenus ou encore certaines données faisaient état de la concurrence entre Steam et l’Epic Games Store sur le marché de la distribution de jeux PC.

Le logo Apple est centré au dos de l'iPhone SE 2020

Source : The Verge (YouTube)

Valve refuse toutefois d’être impliqué dans le différend juridique qui oppose Apple et Epic Games. « Valve n’est pas Epic, et Fortnite n’est pas disponible sur Steam (…) », lance Valve d’entrée de jeu. « Sans que l’on sache pourquoi, dans un conflit portant sur des applications mobiles, un fabricant de jeux pour PC qui n’est pas en concurrence sur le marché mobile et qui ne vend pas d’applications, est présenté comme un personnage clé [du litige]. Ce n’est pas le cas », a répondu Valve aux tribunaux, demandant que l’assignation à comparaître obtenue par Apple soit révoquée.

Apple et Epic s’affronteront en mai devant les tribunaux

« Les informations exhaustives et hautement confidentielles qu’Apple exige (…) ne démontrent pas la taille ou les paramètres du marché en cause, et il serait très difficile de les rassembler », ajoute le groupe de Gabe Newell dans sa déclaration, laissant poliment entendre qu’il a autre chose à faire.

Comme l’indiquait Gamekult, le procès d’Apple contre Epic Games débutera le 3 mai prochain, après une conférence préparatoire prévue le 21 avril.

Les derniers articles