Windows 10 se rapproche un peu plus de Linux : interface graphique et nouveau terminal

Win Get Install

 

Microsoft poursuit son intégration de GNU/Linux directement au sein de Windows 10. L'objectif ? Ne plus jamais avoir besoin de quitter le système d'exploitation de la firme, même pour un outil de travail sous Linux.

Le nouveau Windows Terminal

Le nouveau Windows Terminal // Source : capture d’écran

Depuis plusieurs années, Microsoft surprend son monde en investissant de plus en plus dans le monde open source, à la fois en y participant directement comme avec l’adoption de Chromium, le rachat de GitHub, ou encore le passage en open source de la calculatrice Windows, mais aussi en apportant le meilleur de ce monde directement dans Windows 10. Depuis 2016, Microsoft propose d’installer directement un sous-système GNU/Linux dans Windows 10, permettant d’accéder à un certain nombre d’outils habituellement réservés au système libre. Cette intégration a évolué pour proposer directement un noyau Linux à l’intérieur même de Windows 10 et mieux intégrer les deux systèmes ensemble. À la Build 2020, Microsoft a décidé d’enclencher l’accélérateur.

Une véritable interface graphique

Jusque-là, l’intégration de GNU/Linux passait par des lignes de commande. L’objectif était surtout pour les développeurs, notamment, d’accéder aux très nombreux outils directement disponibles sur Linux dans Bash, ou n’importe quel interpréteur, pour faciliter leur métier au quotidien. Pour toucher un plus grand public, il manquait le support des interfaces graphiques autrement qu’en passant par des logiciels tels que X11 ou X Serveur.

Microsoft annonce que ce temps appartiendra au passé, puisque WSL (Windows Subsystem for Linux), le sous-système Linux va directement gérer les interfaces graphiques des applications. En plus de cela, WSL va prendre en charge l’accélération graphique du GPU, permettant de débloquer de nouveaux usages, notamment l’intelligence artificielle qui fait usage de la grande puissance de calcul de nos cartes graphiques.

En plus de ces améliorations, Microsoft va proposer son propre gestionnaire de paquets avec Windows Package Manager, et un repository open source disponible dès maintenant sur GitHub.

Windows Terminal passe en version stable

Ce n’est pas tout. En 2019, Microsoft avait lancé une version alpha d’un nouveau terminal sobrement nommé Windows Terminal. Ce dernier est désormais disponible en version stable (1.0) directement sur GitHub ou le Microsoft Store. Pour rappel, ce terminal se veut être une belle remise aux normes pour un outil longtemps négligé par Microsoft. Le nouveau Windows Terminal gère de multiples onglets, l’accélération graphique, les caractères Unicode et UTF-8, et permet de passer rapidement d’un système à l’autre (cmd, powershell, distribution linux, etc).

Les derniers articles

  • Essai du BMW iX3 : la passe de trois
    7 /10

    BMW

    Essai du BMW iX3 : la passe de trois

    29 novembre 202029/11/2020 • 18:00