Test de la Blink Video Doorbell : une sonnette connectée sans fil très abordable

 

Les sonnettes connectées apportent une sécurité et une simplicité d'utilisation, au détriment d'un prix parfois élevé. Blink tente de résoudre le problème en proposant un produit abordable et prometteur sur le papier. Nous l'avons testé pendant plusieurs semaines, voyons ce que cette Video Doorbell vaut au quotidien et si elle tient ses promesses.

Source : Hagop Kavafian pour Frandroid

Nos logements deviennent de plus en plus connectés, grâce à l’accessibilité croissante des produits domotiques, comme les ampoules connectées ou les enceintes avec assistants vocaux. Ils offrent une praticité accrue, tout en permettant de rester connecté avec son intérieur même en étant à distance.

C’est dans cette philosophie que les sonnettes connectées se démocratisent, puisqu’elles offrent non seulement une intégration poussée avec le reste de votre installation domotique, mais permettent également de savoir qui est à la porte même lorsque vous êtes absent.

La plupart de ces produits ont toutefois un inconvénient de taille, puisqu’elles coûtent pour la plupart plus d’une centaine d’euros. Avec sa filiale Blink, Amazon chercher à démocratiser le succès de sa marque Ring, en proposant une sonnette connectée à moins de 60 euros, ce qui est nettement inférieur aux tarifs pratiqués par la concurrence. À ce prix, que vaut vraiment la Blink Video Doorbell et fait-elle l’impasse sur certaines fonctionnalités ?

Design

La Blink Video Doorbell est assez discrète et s’intègre sobrement avec une clôture, un portail ou un mur. Le choix de coloris est limité au noir ou blanc, qui sont toutefois des couleurs universelles qui peuvent aisément s’allier avec la plupart des teintes.

La sonnette s’installe impérativement à la verticale, puisqu’il n’est pas possible de pivoter l’image. Sur la partie haute, on retrouve le module photo et infrarouge, rassemblés dans un carré noir, peu importe la couleur choisie.

En dessous, Blink a discrètement placé le microphone, et plus bas, le bouton de la sonnette. Celui-ci est entouré d’une bande lumineuse bleue qui clignote quand on actionne le bouton et s’allume lorsque la communication est établie. Enfin, le haut-parleur est dissimulé sous la sonnette, sur la tranche inférieure, ce qui évite qu’elle soit trop visible, mais complique l’écoute de son interlocuteur.

Installation

Comme de nombreuses sonnettes connectées, la Blink Video Doorbell s’installe de manière sécurisée, évitant ainsi qu’elle soit facilement arrachée par un passant. Un plateau se fixe au mur en utilisant les vis et chevilles fournies, mais surtout le guide permettant de savoir exactement où faire les trous. La sonnette se fixe ensuite sur le plateau d’un simple geste. Pour la détacher, un outil spécifique est fourni, qui permet de la déclipser pour changer les piles par exemple.

Source : Hagop Kavafian pour Frandroid

En parlant de piles, la Blink Video Doorbell est livrée avec deux piles AA censées durées jusqu’à deux ans. Il est toutefois possible de la brancher électriquement si vous disposez d’une arrivée, ce qui évite d’avoir à changer les piles, mais aussi de bénéficier de fonctionnalités supplémentaires, comme nous le verrons plus bas.

Si vous souhaitez installer votre caméra dans un coin ou un angle, Blink propose des accessoires supplémentaires à la vente, mais il est dommage que ceux-ci ne soient pas inclus directement dans la boite.

Heureusement, vous n’aurez pas à trop vous soucier de l’emplacement de la sonnette, puisqu’elle est certifiée IP65, ce qui lui permet de résister à l’eau et à la poussière, mais aussi à tes températures extrêmes, puisqu’elle peut fonctionner entre -20 et 45 °C.

Application

Pour configurer la caméra, il suffit d’utiliser l’application Blink pour scanner un QR code situé à l’arrière et d’y mettre les batteries. Le reste du processus est entièrement guidé, que ce soit pour la connecter au réseau Wi-Fi ou la fixer.

L’application Blink n’est pas la plus moderne qu’il soit, puisque son design est un peu vieillot et l’interface n’est pas très intuitive. Cela dit, elle offre de nombreuses fonctionnalités pour personnaliser votre sonnette et vos autres caméras de la marque.

Contrairement à elles, la Video Doorbell ne requiert pas l’utilisation d’un module de synchronisation et peut fonctionner directement en utilisant le réseau Wi-Fi. En revanche, sans lui, la sonnette ne fonctionnera que si le bouton est actionné, mais ne pourra pas faire office de caméra de sécurité.

Un module de synchronisation est donc fortement recommandé, puisqu’il permet d’armer la sonnette et de la laisser filmer et même enregistrer localement des vidéos, tout en économisant la batterie. Nous le verrons plus tard, mais celui-ci améliore très fortement les performances de la sonnette, ce qui le rend presque indispensable. Nuançons toutefois ces propos, puisque le fait de connecter électriquement la Blink Video Doorbell permet de se passer d’un module de synchronisation et de bénéficier de ces fonctionnalités.

Lorsque toutes les fonctions sont disponibles, l’application permet de contrôler la sonnette à n’importe quel moment afin de regarder le flux en direct, mais aussi de l’armer instantanément ou selon un planning prédéfini. De même, il est possible de définir des zones de détection afin d’être notifié si du mouvement est perçu dans cette zone particulière. De même, une option permet de capturer un cliché toutes les heures, ce qui permet de retracer ce qui s’est passé dans la journée.

Notons également que la Blink Video Doorbell ne nécessite pas d’abonnement pour bénéficier de ces fonctionnalités, ni même pour enregistrer les clichés si vous connectez un stockage USB à votre module de synchronisation, ce qui est assez rare et mérite d’être souligné. En revanche, sonnette ne propose pas de fonctionnalités avancées, à savoir la détection de personne ou de colis, comme certains concurrents, certes plus onéreux.

Lorsque quelqu’un sonne à la porte, la Blink Video Doorbell vous notifie via une simple vibration sur l’application, contrairement à Ring qui vibre de manière continue. Il est ainsi très facile de manquer une livraison, à moins d’utiliser des enceintes connectées ou d’autres caméras en tant que carillons.

Le plus gênant est cependant le délai, puisqu’il faut attendre 5 bonnes secondes avant d’être notifié, puis encore la même durée pour que le flux vidéo s’affiche. Ce délai est bien trop long et incitera plus d’un livreur à partir. Pire encore, la Blink Video Doorbell ne nous a pas notifié du tout alors que la sonnette a bien été appuyée. Fort heureusement, nous avons réessayé avec un module de synchronisation, ce qui a grandement résolu ces problèmes avec un temps de latence réduit à 3 secondes lorsque quelqu’un sonne et aucune notification manquée.

Terminons cette section par l’intégration avec des services tiers, notamment les assistants vocaux. Blink étant une filiale d’Amazon, la Video Doorbell ne fonctionne qu’avec les produits compatibles Alexa, notamment les enceintes et écrans Echo. Celle-ci est fiable, dans le sens où toutes les enceintes sonnent au même temps pour annoncer la venue d’un visiteur. Malheureusement, il faut demander à Alexa de montrer qui est à la porte, alors que les produits Nest affichent automatiquement le flux en direct dès que quelqu’un sonne.

Par ailleurs, la Blink Video Doorbell ne s’intègre pas vraiment avec d’autres caméras Blink, dans le sens où il est impossible de commencer automatiquement l’enregistrement sur une autre caméra lorsqu’une personne sonne à la porte. Il est toutefois possible d’armer l’intégralité du système simultanément, c’est-à-dire d’activer l’enregistrement et la détection de mouvement sur tous les appareils de celui-ci. Si vous avez une caméra Blink Mini chez vous, elle pourra également servir de carillon, sachant que Blink n’en propose pas.

Enfin, Blink ne propose pas nativement d’intégration avec des fournisseurs de serrures connectées afin d’ouvrir la porte à un livreur. Un applet IFTTT est certes disponible, mais ne peut être déclenché qu’en cas de mouvement détecté, ce qui n’est pas utile pour une sonnette.

Qualité d’image

La Blink Video Doorbell se targue d’une qualité vidéo Full HD de 1080p, ce qui est aligné avec les standards du marché. À ce titre, l’image est correcte, en particulier la journée, en partant du principe que la plupart des visiteurs se tiendront proches de la sonnette.

Les couleurs ne sont pas des plus fidèles, et les images ont souvent tendance à être surexposées et cramées, en particulier par temps nuageux, avec un ciel qui devient blanc. Les détails sont toutefois suffisamment précis pour reconnaitre un visiteur ou lire une plaque d’immatriculation.

La nuit, les choses se compliquent puisque le faisceau infrarouge est soit trop, soit pas assez puissant, ce qui rend parfois difficile l’identification d’un visiteur, en particulier si la personne regarde directement la caméra, puisque son visage devient alors trop clair. Le mieux reste d’installer la caméra avec un support d’angle, vendu séparément.

Heureusement, l’application permet également de jouer avec les paramètres infrarouges afin de les ajuster selon vos besoins.

La qualité sonore est quant à elle très discutable, comme c’est le cas avec d’autres produits Blink. En effet, un bourdonnement persistant se fait entendre, peu importe le bruit ambiant, ce qui complique la compréhension. Les conversations sont certes audibles, mais avec un bruit de fond et parfois même un écho, ce qui est vraiment discutable pour une sonnette.

Les choses se corsent pour les visiteurs, puisque le haut-parleur n’est pas assez puissant, même en montant le volume au maximum, et ne leur permet pas de vous vous entendre correctement. La conversation devient presque inaudible si une voiture passe et il est vraiment compliqué pour les deux interlocuteurs de se comprendre.

Autonomie

Blink promet une autonomie allant jusqu’à deux ans, ce qui est assez impressionnant. Dans les faits, celle-ci peut grandement varier, mais nous devons reconnaitre qu’il ne faut que rarement changer les piles, ce qui assure une bonne tranquillité.

Aussi, contrairement à d’autres produits concurrents, il suffit de changer les piles et non de charger une batterie amovible ou même la sonnette, ce qui évite de la mettre hors service pendant de longues heures.

Prix et disponibilité

La Blink Video Doorbell est proposée seule au prix de 59,99 euros ou dans un pack avec un module de synchronisation pour 94,98 euros. Au vu de notre test, nous vous recommandons vivement d’acheter la version avec un module de synchronisation au moins de la brancher électriquement. Sachez cependant que si vous avez déjà des produits Blink chez vous, vous pouvez utiliser le même module de synchronisation sans avoir à en acheter un autre.

Enfin, il est important de prendre en considération que ces prix sont très souvent remisés, et il est judicieux d’attendre une promotion pour en acquérir une. En effet, le prix du pack avec module de synchronisation non remisé n’est pas intéressant comparativement à la Ring Video Doorbell, qui offre de meilleures fonctionnalités.

Note finale du test
6 /10
La Blink Video Doorbell est une des sonnettes connectées les plus abordables du marché. Elle promet pourtant des fonctionnalités avancées, notamment en termes de surveillance et de détection de mouvement. Par ailleurs, contrairement à la majorité des produits concurrents, elle ne nécessite pas d'abonnement.

Malheureusement, tout n'est pas parfait, à commencer par la qualité vidéo qui laisse à désirer, en particulier la nuit. Le son n'est pas mieux et peine à être audible dans un environnement bruyant. Pire encore, la Blink Video Doorbell ne vaut pas la peine d'être installée si elle n'est pas branchée électriquement ou utilisée avec un module de synchronisation, qui augmente significativement le prix final. En effet, les temps de latence et les fonctionnalités sont trop limités sans l'un ou l'autre, ce qui la rend peu pratique au quotidien.

Si vous pensez l'acheter, il vous faut donc impérativement la brancher électriquement ou disposer d'un module Blink, faute de quoi l'expérience sera trop détériorée pour être recommandable. Prenez également l'environnement en considération, car la Blink Video Doorbell ne conviendra pas pour une rue bruyante et trop passante.

Points positifs

  • Prix

  • Design

  • Pas d'abonnement requis

  • Deux coloris au choix

Points négatifs

  • Temps de réponse

  • Qualité audio et vidéo

  • Mauvaise vision de nuit

  • Intégration avec des services tiers

  • Fonctionnement moyen sans module de synchronisation