Amazon Kuiper : les antennes du rival de Starlink se montrent en photos

Un projet encore jeune

 

Près de deux mois après qu'Amazon les a dévoilées dans un article de blog, les trois antennes paraboliques du projet Kuiper se sont laissées approcher… et prendre en photos.

L’une des trois antennes paraboliques Amazon Kuiper, pour illustration // Source : Amazon

Une flopée de satellites en orbite et des antennes paraboliques sur le plancher des vaches. C’est le concept de Starlink, mais c’est aussi celui du projet Amazon Kuiper, qui souhaite justement s’en prendre au quasi-monopole de l’entreprise d’Elon Musk sur le marché de l’accès à Internet par satellite.

En mars dernier, Amazon dévoilait ainsi les grandes lignes techniques de son projet, ainsi que les trois antennes paraboliques qui seront proposées, à terme, aux clients du service lorsqu’il sera lancé. On découvrait alors un modèle d’antenne miniature très portatif de 18 centimètres, pesant moins de 450 grammes, une mouture standard de 28 centimètres de côté pour 2,5 centimètres d’épaisseur, et une antenne XXL d’environ 48 x 76 centimètres pensée cette fois pour les entreprises et permettant d’atteindre le débit maximal promis par Amazon : jusqu’à 1 Gb/s.

Des antennes qui se montrent à présent en chair et en os

Aujourd’hui, près de deux mois après cette première présentation et la publication de visuels, les paraboles Kuiper se laissent approcher pour de vrai. À l’occasion d’un déplacement au siège américain d’Amazon, Damien Licata Caruso, reporter pour Le Parisien, a pu prendre et partager des photos des trois terminaux terrestres de la firme. L’occasion de les apercevoir plus en détail et de remarquer la présence d’un logo Amazon effectivement très discret.

Pour rappel, ces antennes paraboliques Kuiper se positionnent sur un segment tarifaire similaire à celui des antennes Starlink. La parabole Kuiper standard est en effet annoncée à 400 dollars pour un débit descendant de 400 Mb/s, contre 450 euros (+ 50 euros d’abonnement) pour l’antenne de Starlink… qui peut par contre attendre les 500 Mb/s.

Amazon devrait en outre s’appuyer sur un parc de quelque 3 200 satellites positionnés en orbite basse, soit à peu près autant que les satellites SpaceX employés par le réseau Starlink. Côté Amazon, et selon toute logique, une partie des satellites employés pour Kuiper devraient être armés par Blue Origin, société « sœur » fondée, elle aussi, par Jeff Bezos.


Chaque matin, WhatsApp s’anime avec les dernières nouvelles tech. Rejoignez notre canal Frandroid pour ne rien manquer !