AMD : vos cartes mères B450 et X470 pourront finalement servir une année de plus

Les processeurs Ryzen 4000 seront supportés par les chipsets B450 et X470...

 

Attendus en fin d'année, les nouveaux processeurs AMD Ryzen 4000, basés sur l'architecture Zen 3, ne devaient pas supporter les cartes mères B450 et X470 d'ancienne génération à cause de leur BIOS. AMD a annoncé, in extremis, avoir changé d'avis sur la question.

AMD revoit sa copie, ses anciens chipsets B450 et X470 seront finalement compatibles avec Zen 3 // Source : Vladimir Malyutin – Unsplash

AMD réglera les détails techniques plus tard, mais la nouvelle est bonne : les détenteurs de cartes mères B450 et X470 pourront au bout du compte y installer les processeurs AMD Ryzen 4000, sous architecture Zen 3, attendus plus tard cette année. Initialement, AMD avait pourtant indiqué que ces chipsets ne seraient pas compatibles avec sa prochaine génération de CPUs à cause de limitations en matière de BIOS. Quelques mois après cette annonce, et après avoir essuyé de nombreuses critiques, AMD fait marche arrière, mais devra s’atteler à un chantier technique important pour permettre cette rétro-comptabilité.

AMD s’en tient à la promesse initiale du socket AM4… même si elle avait été mal comprise

Le fait est qu’AMD avait au départ indiqué que sa plateforme AM4 serait supportée de 2016 à 2020. De nombreux utilisateurs en avaient déduit que les cartes mères équipées de sockets AM4 seraient donc compatibles avec l’ensemble des processeurs lancés entre 2016 et la fin d’année 2020. Les puces Ryzen 4000 sous architecture Zen 3, pressenties cet hiver, étant donc inclues dans ce calcul.

De son côté, AMD misait plutôt sur une comptabilité pour trois générations successives. Le chipset X570, par exemple, supporte ainsi les puces Ryzen 2000, 3000 et supportera les futures puces Ryzen 4000. À l’inverse, le groupe prévoyait que les cartes mères B450 et X470 ne soient compatibles qu’avec les Ryzen 1000, 2000 et 3000, forçant ainsi leurs propriétaires à changer de matériel pour s’équiper des prochains processeurs Ryzen.

Cette semaine, AMD arrondit finalement les angles en admettant à mi-mot avoir mal compris les attentes de ses utilisateurs. « Nous avons entendu notre public, et nous comprenons ses préoccupations. Nous allons trouver un moyen de soutenir Zen 3 sur nos puces de la série 400 d’ici son lancement – nous travaillons encore sur le quoi et le comment, mais nous vous tiendrons au courant à l’approche du lancement de Zen 3 », lit-on notamment dans un communiqué en date du 19 mai. La réponse est claire, mais AMD a maintenant du pain sur la planche.

Le passage aux chipsets de série 500 ou supérieur serait préférable

Si la comptabilité avec les cartes mères B450 et X470 n’était pas prévue, ce n’était pas tout à fait par hasard. Comme l’indique le site spécialisé AnandTech, la raison touche à l’espace de stockage limité du BIOS. Chaque génération de processeur requiert en effet une portion de l’espace disponible pour y intégrer du code nécessaire à leur comptabilité.

Cet espace est limité à 16 Mo sur le BIOS des cartes mères AMD. Une capacité modeste au regard du nombre de processeurs basés sur le plateforme AM4 (au travers des gammes A, Zen, Zen+, Zen2, et des APUs respectifs de ces différentes lignées). Beaucoup de monde à rendre compatible donc… et un espace limité auquel AMD devra trouver une place supplémentaire pour ajouter les puces Zen3 au support de ses anciennes cartes mères.

Dans un entretien avec AnandTech le groupe a néanmoins indiqué qu’il serait préférable de se tourner vers une carte mère de série 500 ou ultérieure (série 600 à venir) pour s’assurer d’une compatibilité optimale des processeurs Ryzen de quatrième génération. Nous voilà prévenus.

Les derniers articles