Mini se lance dans les vélos électriques avec un célèbre constructeur français de VAE

 

La marque de vélos électriques Angell s’associe au constructeur automobile Mini, qui s’appuiera sur le savoir-faire de son partenaire pour lancer sa première gamme de VAE.

Fondée par l’entrepreneur Marc Simoncini – le fondateur de Meetic –, Angell Bikes a connu des débuts difficiles, la faute à un premier vélo électrique ultra connecté sujet à de nombreuses anomalies. En 2022, l’intéressé avait fait son mea culpa au moment de présenter un nouveau modèle de VAE, le Cruiser.

« On a mis notre premier vélo rapidement sur le marché, trop rapidement. Le smartphone du vélo, en réalité, on s’est trompé. Les gens veulent un vélo qui marche », avait-il humblement admis. Depuis, Angell semble reprendre du poil de la bête et propose un catalogue de deux vélos électriques connectés, déclinés en deux versions chacun.

Accord sur 5 ans

Surtout, Angell peut se targuer de devenir le partenaire officiel de Mini, filiale de BMW et constructeur automobile, qui souhaite lui aussi se lancer sur le créneau du cycle branché. C’est tout du moins ce que l’on apprend dans les colonnes du journal Le Monde, qui évoque un « accord global pour cinq ans ».

De premiers éléments relatifs à cette alliance sont déjà connus : Angell interviendra notamment sur la partie conception et fabrication des VAE Mini. Pour rappel, la marque tricolore s’est associée au groupe français SEB pour industrialiser ses produits au sein de l’usine d’Is-sur-Tille (Côte-d’Or), à proximité de Dijon.

Angell Cruiser

Toujours selon Le Monde, cet accord déjà gravé dans le marbre depuis les débuts d’Angell aurait séduit l’exécutif de BMW, qui avait lancé un appel à projets pour définir un heureux élu. Les équipes design de Mini vont aussi travailler main dans la main avec celles d’Angell, qui avait d’ailleurs fait sensation avec le look de son premier modèle. Le designer Ora-ïto en était aux commandes.

Le quotidien met en exergue un point intéressant quant à la stratégie de Mini, dont le raisonnement serait le suivant : « Puisque ses clients passent à l’électrique et renoncent à la deuxième voiture au profit du vélo, pourquoi ne pas leur en vendre un avec la Mini ? ».

Un premier modèle durant l’automne

L’idée est ici intéressante : à chaque achat d’une Mini électrique par exemple, un VAE Mini serait dans l’idée proposé au client. On peut aussi imaginer des offres ou des packages incluant les deux pour un prix avantageux, afin de booster l’attractivité de son offre.

Selon CleanRider, le tout premier modèle devrait être introduit durant l’automne 2023 et sera principalement basé sur le vélo Angell – le Rapide ou le Cruiser. Avant que le reste de la gamme soit conçu par le binôme, ensemble, a expliqué John Mollanger, CEO de Angell Mobility.


Téléchargez notre application Android et iOS ! Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.