Coup dur pour l’Apple Car : une sortie en 2024 de moins en moins crédible

 

L'ancien responsable de l'automobile chez Apple a annoncé cette semaine son départ pour Ford, laissant le projet d'Apple sans véritable leader.

Cela fait maintenant plusieurs années que les rumeurs enflent autour d’un projet de véhicule électrique conçu par Apple. Néanmoins, il semble que cette ambition ait du plomb dans l’aile. Comme le révèle l’agence Bloomberg, l’ancien responsable de l’automobile au sein de la firme, Doug Field, a en effet quitté l’entreprise ce mardi.

Ancien responsable chez Tesla, après avoir travaillé dans un premier temps chez Apple, Doug Field avait retrouvé la firme de Cupertino en 2018 afin de gérer le « Projet Titan », le fameux projet de véhicule électrique conçu par Apple. Il était d’ailleurs vice-président du groupe américain en charge des « projets spéciaux ». Finalement, il a annoncé ce mardi avoir quitté Apple pour rejoindre Ford en tant que responsable de la technologie avancée et des systèmes embarqués.

Déjà quatre départs en 2021

Comme l’indique Bloomberg, le départ de Doug Field est un coup dur pour Apple, surtout après une série de départ des différents responsables du projet automobile du constructeur. Trois cadres sont en effet partis en début d’année et le départ de Doug Field n’est que la cerise sur le gâteau. Par ailleurs, il semble également que le projet de véhicule électrique ait pris un retard certain alors qu’il a commencé en 2018, pour une sortie en 2024.

« Malgré les rapports indiquant que la voiture Apple serait produite d’ici trois ans, les personnes proches du sujet indiquent que les travaux de développement en sont encore à un stade préliminaire », peut-on lire. En clair, un lancement en 2024 paraît de moins en moins crédible.

Depuis le début de l’année, Apple semble avoir réarrangé sa division automobile autour d’ingénieurs n’ayant pas particulièrement d’expérience dans l’automobile. C’est le cas de Kevin Lynch, un ancien responsable des montres connectées et de la santé, désormais en charge des aspects logiciels du véhicule, ou d’anciens ingénieurs en charge des iPhone.

Surtout, le départ de Doug Field semble laisser une place vacante au sein de la firme américaine : « In ignore qui remplacera finalement Field et si des managers déjà en place ou Giannandrea [ndlr : le responsable de l’IA chez Apple] prendront un rôle plus important ».

Les derniers articles