Apple Watch : la marque progresserait vers une révolution technologique

 

Dans le secret, Apple s'approcherait d'une technologie très attendue et majeure pour l'Apple Watch : la mesure de la glycémie sans piqure. La firme aurait même caché ses découvertes derrière une fausse startup.

L'écran de l'Apple Watch Series 8
L’écran de l’Apple Watch Series 8 // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

Au fil de ses évolutions, l’Apple Watch a trouvé un vrai sens utile, bien loin de la simple montre connectée. Aujourd’hui, il s’agit d’un assistant très efficace pour le suivi de la santé et du sport, qui ne doit jamais remplacer un médecin, mais peut fournir un suivi de nombreuses données.

Depuis plusieurs années, on croit savoir qu’Apple travaillerait sur une évolution majeure de sa montre. Un défi technique particulièrement difficile à surmonter : la mesure du glucose dans le sang. D’après Bloomberg, la firme approcherait du but.

Pourquoi la mesure de la glycémie est si importante ?

On estime à 537 millions le nombre de personnes dans le monde concernées par le diabète. Si une montre pouvait offrir un suivi fiable du glucose sans demander une piqure ou un dispositif sous-cutané, ce serait donc à la fois une libération pour les concernés et évidemment une aubaine financière pour la firme de Cupertino.

C’est ce marché si juteux qui fait rêver Apple depuis plusieurs années.

Le grand secret d’Apple

Le média Bloomberg révèle donc comment ce projet décrit comme un « moonshot », un projet particulièrement difficile à réaliser semblable à l’envoi de la première fusée vers la lune, et portant le nom de code « E5 », a progressé.

Tout ce projet serait mené dans le plus grand des secrets chez Apple au sein d’une division nommée Exploratory Design Group qui serait responsable des projets à très long terme de la firme.

Avant d’avoir rejoint cette division, et d’être développé dans le QG de la marque, ce projet était mené encore un peu plus dans le secret : à travers une fausse startup crée par Apple. Nommée Avolonte Health LLC et située à quelques kilomètres du QG d’Apple, cette entreprise menait le projet sans connexion depuis l’extérieur avec la firme, afin de générer le moins de fuites possible. C’est ce qui a permis à Apple de réaliser les essais cliniques nécessaires dans le cadre d’une recherche scientifique, sans alerter la presse ou ses concurrents.

L’idée d’Apple

Apple imagine un système de spectroscopie d’absorption optique où la montre pourrait envoyer de la lumière sur des longueurs d’onde particulières sur le fluide interstitiel (entre nos cellules). Ce fluide est créé à partir de vaisseaux sanguins et peut donc indiquer notre niveau de glucose. La lumière projetée serait ensuite reflétée vers le capteur de la montre pour permettre la mesure.

Malgré les progrès réalisés par Apple, qui aurait déjà testé le dispositif sur des centaines de personnes, il s’agirait encore d’un développement à des années d’une commercialisation. Le journaliste de Bloomberg décrit l’étape où se situe Apple comme une simple « preuve de concept ». Le dispositif aurait désormais la taille d’un iPhone à fixer au bras, ce qui est bien mieux que les précédents prototypes décrits comme des appareils occupant une table. Apple aimerait encore miniaturiser l’idée, on l’imagine jusqu’à la taille d’une Apple Watch.

Apple a longtemps été connu pour la réutilisation maligne de technologie déjà éprouvée chez les concurrents : capteur photo haute définition, écran Oled ou encore affichage always-on. Il est intéressant de voir la firme s’attaquer à des recherches fondamentales qui feront vraiment évoluer la technologie pour un grand nombre d’utilisateurs, quitte à devoir attendre de nombreuses années avant la concrétisation du projet.


Le saviez-vous ? Google News vous permet de choisir vos médias. Ne passez pas à côté de Frandroid et Numerama.

Les derniers articles