Test de l’Apple Watch Series 8 : des nouveautés bienvenues… sans grande révolution

Montres/Bracelet Connectés • 2022

Apple Watch Series 8
Bon
7 /10

Note de la rédaction

Points positifs de l'Apple Watch Series 8
  • Fonctions sportives plutôt avancées
  • Système particulièrement fluide
  • Suivi GPS très précis
  • Bon suivi de la fréquence cardiaque en fractionné
  • Écran de très bonne facture
Points négatifs de l'Apple Watch Series 8
  • Peu d'innovations matérielles
  • Incompatible avec les smartphones Android
  • Autonomie limitée à deux jours
  • Système de bracelet fermé
  • Prix élevé
 

Avec sa nouvelle Apple Watch Series 8, le constructeur américain propose un modèle sans grande nouveauté, mais qui séduit par les innovations apportées par watchOS 9.

L'Apple Watch Series 8
L’Apple Watch Series 8 // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

Cette année, lors de sa keynote d’automne, Apple ne s’est pas contenté de présenter une seule, mais bel et bien trois montres connectées. Avant les tests des Apple Watch SE 2022 et Apple Watch Ultra, voici déjà le test du modèle classique, prenant la relève de l’Apple Watch Series 7 : l’Apple Watch Series 8.

Apple Watch Series 8Fiche technique

Modèle Apple Watch Series 8
Taille d'écran 1.9 pouces
Technologie OLED
Définition de l'écran 484 x 396 pixels
Format écran Rectangulaire
Mémoire interne 32 Go
Wi-Fi Wi-Fi 4 (n)
Dimension 35 mm
Poids 32 grammes
Capteur de rythme cardique Oui
Analyse du sommeil Oui
Accéléromètre Oui
Capteur de lumière ambiante Oui
Indice de protection IP68
Prix 499 €
Fiche produit

La montre de ce test a été achetée par la rédaction.

Apple Watch Series 8Design

Alors que d’aucuns espéraient encore un changement radical de design pour l’Apple Watch Series 8, force est de constater que le constructeur américain n’a en rien changé le design extérieur de sa nouvelle montre connectée. Comme on le verra dans un test ultérieur, les nouveautés en termes de design ont en effet été réservées au nouveau modèle haut de gamme de la firme, l’Apple Watch Ultra.

L'Apple Watch Series 8
L’Apple Watch Series 8 // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

De son côté, l’Apple Watch 8 se cantonne aux mêmes éléments de design que la version de 2021, l’Apple Watch Series 7. On ne sort donc pas foncièrement du design bien connu de chez Apple, avec un écran bord à bord au verre légèrement incurvé en façade, avec des bordures très arrondies sur tout le pourtour.

Comme pour les précédentes générations, l’Apple Watch Series 8 est déclinée en deux matériaux avec deux tailles pour chaque version. De quoi adapter au mieux la montre à vos besoins et à votre morphologie. Concrètement, on va donc pouvoir choisir entre :

  • Apple Watch 8 aluminium 41 mm : poignets de 130 à 200 mm, boîtier de 41 x 35 x 10,7 mm, 32 grammes ;
  • Apple Watch 8 acier inoxydable 41 mm : poignets de 130 à 200 mm, boîtier de 41 x 35 x 10,7 mm, 42,3 grammes ;
  • Apple Watch 8 aluminium 45 mm : poignets de 140 à 220 mm, boîtier de 45 x 38 x 10,7 mm, 38,8 grammes ;
  • Apple Watch 8 acier inoxydable 45 mm : poignets de 140 à 220 mm, boîtier de 45 x 38 x 10,7 mm, 51,5 grammes.

Du côté des coloris, Apple propose un boîtier en argent, en lumière stellaire, en minuit ou en rouge pour la version aluminium. La déclinaison acier est quant à elle proposée en argent, en doré, en graphite et noir sidéral. De mon côté, j’ai eu l’occasion de tester la version aluminium en 45 mm avec le coloris Minuit et un bracelet sport.

L'Apple Watch Series 8 en version 45 mm
L’Apple Watch Series 8 en version 45 mm // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

Parmi les autres différences entre la version acier et le modèle aluminium, signalons un écran en verre saphir présent uniquement sur le modèle acier et une dalle protégée par du verre Ion-X, moins résistant, sur la version aluminium.

L’Apple Watch Series 8 conserve par ailleurs son étanchéité avec une protection annoncée contre l’immersion jusqu’à 50 mètres, donc adaptée à la piscine ou à la nage à faible profondeur. La montre est également certifiée IP6X et donc protégée contre les poussières.

En faisant le tour de la toquante, on va pouvoir remarquer la couronne rotative, signature d’Apple, un trou pour le microphone et un bouton latéral sur la droite. À gauche, une fente visible intègre la grille de haut-parleur.

Surtout, pour qui n’a jamais eu l’occasion d’essayer une Apple Watch, il faut bien avouer que l’écran est à des années-lumière de ce que peut proposer la concurrence. Les bordures de l’Apple Watch sont particulièrement fines et la montre donne véritablement l’impression d’avoir un écran qui se prolonge jusqu’aux bords du boîtier. Samsung est encore loin d’arriver à ce niveau de finition et même la Pixel Watch de Google semble intégrer des bords bien plus larges autour de son écran.

Le système de bracelet de l'Apple Watch Series 8
Le système de bracelet de l’Apple Watch Series 8 // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

Terminons le tour du propriétaire par le système d’accroche de bracelet d’Apple. Contrairement à la plupart des concurrents — à l’exception de Fitbit et, a priori, de Google — l’Apple Watch n’utilise pas de système d’accroche standard. Apple n’a jamais utilisé de système de cornes pour ses montres connectées, empêchant par la même d’utiliser un bracelet à broche standard acheté chez un bijoutier ou un horloger. Il vous faudra nécessairement passer par le constructeur — ou l’un de ses partenaires — pour acquérir un nouveau bracelet si vous en voulez en plus de celui acheté avec la montre.

Apple Watch Series 8Écran

Apple n’a pas non plus révolutionné la donne avec l’écran carré de son Apple Watch Series 8. En fonction du modèle que vous choisissez, vous aurez droit à deux diagonales et à deux définitions différentes, mais à des résolutions identiques — le fameux Retina à 326 pixels par pouce.

  • Version 41 mm : diagonale de 1,69 pouce, définition de 430 x 352 pixels ;
  • Version 45 mm : diagonale de 1,9 pouce, définition de 484 x 396 pixels.

La montre profite par ailleurs d’un écran Oled capable de monter, selon Apple, jusqu’à une luminosité de 1000 cd/m². De quoi permettre de lire l’écran de la montre confortablement, même en plein soleil. Apple indique que sa montre profite par ailleurs d’un écran LTPO, capable en théorie d’adapter le taux de rafraîchissement aux contenus affichés à l’écran, mais ne précise cependant pas les différentes fréquences prises en charge.

L'écran de l'Apple Watch Series 8
L’écran de l’Apple Watch Series 8 // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

Comme sur toutes les Apple Watch depuis la Series 5, lancée en 2019, l’Apple Watch Series 8 profite par ailleurs d’une fonctionnalité d’écran always on. Pour rappel, cette fonctionnalité vise à garder un cadran affiché en permanence à votre poignet, même lorsque vous ne regardez pas la montre. Elle va cependant réduire l’autonomie de l’Apple Watch et sera automatiquement désactivée si vous passez la montre en mode économie d’énergie.

L’appareil peut par ailleurs voir sa luminosité maximale ajustée sur trois niveaux, tout en continuant à prendre en compte la luminosité extérieure grâce à un capteur de luminosité intégrée. Concrètement, même si vous réglez la luminosité sur le niveau 1, elle augmentera dès lors que vous serez au soleil et diminuera dans l’obscurité.

L'écran always on de l'Apple Watch Series 8
L’écran « always on » de l’Apple Watch Series 8 // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

Il est par ailleurs possible d’éteindre automatiquement l’écran de la montre — en l’empêchant de s’allumer à chaque appui ou à chaque retournement de poignet — en activant le programme de sommeil dans l’application Santé de l’iPhone. Outre cette mise en veille programmée, qui va également couper les notifications la nuit, vous pouvez également activer le mode spectacle manuellement à la main.

La personnalisation des cadrans de l'Apple Watch Series 8
La personnalisation des cadrans de l’Apple Watch Series 8 // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

Bien évidemment, Apple Watch oblige, la Series 8 embarque de nombreux cadrans, que ce soit celui intégré nativement à la montre — le nouveau cadran Mégalopole — les autres nouveaux modèles proposés par Apple au téléchargement — Lunaire ou Astronomie — ou les milliers de cadrans disponibles au téléchargement sur l’App Store. Comme de coutume, les cadrans sont hautement personnalisables avec de nombreuses complications, des animations et des versions always on. Personnellement, je ne me suis pas trop aventuré dans les très nombreux choix possibles et suis resté avec le cadran Mégalopole installé par défaut, tout en modifiant les couleurs, les symboles du cadran et les complications.

Apple Watch Series 8Usage et application

Qui dit nouvelle génération d’Apple Watch dit nouveau processeur. Ici, le constructeur américain a intégré sa puce SiP — System-in-Package — Apple S8. Celle-ci profite non seulement d’un processeur double-coeur de 64 bits Apple W3 et d’une puce Apple U1 pour la compatibilité avec les fonctions Ultra Wideband. La montre profite également d’un espace de stockage de 32 Go.

Si j’ai eu l’occasion de tester plusieurs dizaines de montres connectées à travers les années, il s’agit là de la première Apple Watch que j’ai l’occasion d’évaluer. Et autant dire que malgré quelques premiers pas hésitants, j’ai finalement rapidement retrouvé mon chemin dans l’interface de watchOS 9. Concrètement, on a ici une navigation plutôt simple à appréhender :

  • Glissement vers le bas : accès aux notifications ;
  • Glissement vers le haut : paramètres rapides ;
  • Appui sur la couronne rotative : liste des applications / retour en arrière ;
  • Double appui sur la couronne rotative : retour à l’application précédente ;
  • Appui long sur la couronne rotative : Siri ;
  • Appui court sur le bouton latéral : affichage des applications ouvertes ;
  • Double appui sur le bouton latéral : accès à Apple Cartes ;
  • Appui long sur le bouton latéral : menu de mise en veille et appel d’urgence.

Concrètement, on a donc droit ici à une interface assez semblable à ce que proposent la plupart des montres connectées sous WearOS, Harmony OS ou RTOS chez les autres constructeurs (mise à part la navigation via la couronne rotative). Outre la fluidité exemplaire de la montre, la principale différence vient en fait de l’absence de systèmes de cartes ou de widgets affichés grâce à un glissement vers la gauche ou la droite depuis le cadran principal. Pour lancer une application sur l’Apple Watch, il faudra nécessairement la trouver parmi la liste des applications installées, que ce soit via la vue verticale ou la vue grille — un peu plus fouillis.

Cet aspect fouillis se perçoit également dans la gestion de l’Apple Watch depuis le smartphone. Rappelons-le, la montre ne fonctionnera que si elle est connectée à un iPhone et il reste encore, à l’heure actuelle, impossible d’utiliser une Apple Watch si vous avez un smartphone Android.

Reste que pour contrôler efficacement les données et les paramètres de votre Apple Watch Series 8, il faudra vous armer de patience et jongler efficacement entre les différentes applications Apple installées sur votre iPhone.

Par exemple, pour activer le suivi du sommeil sur la montre, il faudra vous rendre dans le paramètre Sommeil de l’application Apple Watch. Jusque là, c’est logique. Mais pour passer le programme de sommeil de la montre, cela passe par l’application Santé sur iPhone. Pour retrouver les historiques d’entraînements, c’est sur l’application Forme que ça se passe, tandis que si l’application Apple Watch sur iPhone vous permet d’installer l’application ECG, il vous faudra passer par l’application Santé pour retrouver les différents scans. Même Apple semble conscient que l’intégration de ses différents services n’est pas des plus simples à gérer et passe son temps à créer des liens entre ses différentes applications pour tenter de simplifier la recherche d’une simple fonction pour gérer sa montre connectée.

C’est d’autant plus dommage que, de prime abord, l’interface de l’application Apple Watch est plutôt bien conçue. Dans la plus pure tradition d’Apple, elle va regrouper non seulement les paramètres système de la montre et des applications Apple, mais également ceux des applications tierces installées sur l’Apple Watch Series 8.

Les applications sur l'Apple Watch Series 8
Les applications sur l’Apple Watch Series 8 // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

Parce que oui, qui dit Apple Watch dit nombreuses applications compatibles. Vous allez pouvoir installer d’autres applications pour le suivi sportif — Strava ou Runkeeper par exemple — des applications de cartographie et d’itinéraire — comme Citymapper ou Google Maps — des applications de musique — comme Spotify ou YouTube Music — et bien d’autres.

Gros avantage de l’Apple Watch par rapport aux montres concurrentes : la gestion du paiement sans contact via Apple Pay. Il faut dire que le prestige d’Apple est passé par là et que, si les banques françaises traditionnelles rechignent à intégrer les services de paiement comme Google Wallet, Samsung Wallet, Garmin Pay ou Fitbit Pay, elles ont moins de réticence à rentrer au sein de l’écosystème Apple. L’Apple Watch va donc vous permettre de profiter du paiement sans contact non seulement avec les néobanques, mais aussi avec BNP Paribas, Caisse d’Épargne, Crédit Agricole, Crédit Mutuel, LCL ou Société Générale.

Apple Watch Series 8Fonctionnalités de santé

En soi, l’Apple Watch Series 8 n’apporte pas foncièrement de nouveautés dans le domaine de la santé à l’exception du suivi de la température sur lequel on reviendra plus tard. L’Apple Watch 8 embarque ainsi les mêmes capteurs que la Series 7 de l’an dernier avec le même suivi GPS (compatible GNSS et L1), le même diptyque accéléromètre et gyroscope, et le même capteur optique de fréquence cardiaque de troisième génération.

Le cardiofréquencemètre de l'Apple Watch Series 8
Le cardiofréquencemètre de l’Apple Watch Series 8 // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

Outre la mesure de la distance via le GPS et de la fréquence cardiaque, l’Apple Watch Series 8 est toujours capable de réaliser un électrocardiogramme ou de mesurer la saturation en oxygène dans le sang.

Des fonctions sportives plus poussées grâce à watchOS 9

Pourtant, Apple a bel et bien innové dans le domaine de la santé, et tout particulièrement du sport, avec la mise à jour de watchOS 9, également disponible sur les Series 4 à Series 7. Cette mise à jour va permettre de profiter de meilleures données durant vos entraînements sportifs avec non seulement les vues personnalisées, mais également la prise en compte des intervalles.

Pour les vues personnalisées, vous pouvez désormais choisir quelles seront précisément les informations affichées sur l’écran de la montre avant de lancer un entraînement. De quoi vous permettre par exemple de voir la distance totale parcourue, la cadence de course, la fréquence cardiaque et l’allure en temps réel. Une fonctionnalité qui s’inspire tout particulièrement des montres sportives de type Garmin, Polar ou Suunto et qui va être particulièrement intéressante pour vous permettre de voir toutes les données importantes d’un seul coup d’œil… ou presque.

En effet, si l’Apple Watch vous permet désormais de voir les différentes zones de fréquence cardiaque (enregistrées manuellement ou calculées automatiquement), la montre ne propose d’afficher ces zones que dans un écran distinct. Durant l’exercice, il vous faudra donc passer d’un écran à l’autre pour afficher en même temps la zone de travail en cours et votre cadence par exemple.

La création d'entraînements personnalisés sur l'Apple Watch Series 8
La création d’entraînements personnalisés sur l’Apple Watch Series 8 // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

Pour la gestion des intervalles, c’est là aussi une fonctionnalité qui était attendue de longue date par les utilisateurs de montres Apple. Pour les exercices en fractionné, il est désormais possible d’enregistrer, avant de partir s’entraîner, les différentes étapes de l’exercice prévu. Vous pouvez donc non seulement sélectionner une séance de course à pied libre, d’une durée précise, d’une distance précise ou avec un rythme précis, mais également choisir une séance personnalisée.

Par défaut, l’Apple Watch propose par exemple des répétitions de 6 x 800 m ou des répétitions en côte de 1 minute. Il est également possible de créer un exercice avec un échauffement, une durée ou distance d’exercice — avec possibilité de cibler une allure, une fréquence cardiaque ou une cadence — un temps de récupération et des répétitions de ces différents exercices. C’est presque trop compliqué pour un produit Apple, mais c’est précisément ce qui manquait à l’Apple Watch pour concurrencer les montres de sports classiques. Bien évidemment, si ces fonctions sont disponibles sur l’Apple Watch 8 comme sur les précédentes générations, c’est surtout avec l’Apple Watch Ultra, conçue comme une montre de sports extérieurs à part entière, que ces entraînements personnalisés prendront tout leur sens.

L'Apple Watch Series 8
L’Apple Watch Series 8 // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

Finalement, l’une des dernières lacunes de la montre pour le sport réside dans l’absence de programme d’entraînement et de sessions personnalisées en fonction de vos performances, de vos objectifs ou de votre temps de récupération. Pourtant, entre Fitness+ et les données mesurées par la monte, l’Apple Watch Series 8 en serait bien capable. Apple précise par ailleurs prévoir « bientôt » la gestion des itinéraires de course. Une fonction bienvenue pour pouvoir télécharger sur sa montre un itinéraire GPX afin de le suivre facilement pendant un exercice dans une zone inconnue.

Précision du GPS de l’Apple Watch Series 8

Si la nouvelle Apple Watch Ultra profite d’un nouveau système de géolocalisation GPS à double bande L1+L5, la Series 8 profite du même système utilisant uniquement la bande L1 à 1575,42 MHz que les versions précédentes. Cependant, elle est dotée d’un système à multiples satellites GNS intégrant non seulement le GPS, mais aussi Galileo, Glonass et BeiDou.

Pour tester la précision du GPS de l’Apple Watch Series 8, je l’ai utilisée à trois reprises durant mes entraînements de course à pied, dans des lieux variés — milieu urbain, dans les bois, sur les bords de Seine — sur un total d’environ 30 km. J’ai par la suite comparé la distance parcourue durant ces trois entraînements telle qu’elle est mesurée par la montre et par Strava installé sur mon smartphone, utilisé comme mesure de référence. Il faut dire qu’en raison de leur plus grand format, les smartphones profitent généralement de meilleures antennes GPS que les montres connectées.

CoursesGPS smartphoneApple Watch Series 8Écart
Course 114,43 km14,22 km-1,46 %
Course 26,41 km6,40 km-0,16 %
Course 310,18 km10,16 km-0,2 %
Total31,02 km30,78 km-0,77 %

Sur la première sortie, de plus de 14 km, j’ai été particulièrement bluffé par les résultats de l’Apple Watch Series 8. Durant les 10 premiers kilomètres, la montre était parfaitement synchronisée avec la distance mesurée par le smartphone. C’est autour du 11e kilomètre que j’ai pu déceler un premier écart de 200 mètres qui a su se maintenir tout au long du reste de ma sortie.

Sur les cartes ci-dessous, on peut apercevoir quelques légères variations entre le positionnement effectué par l’Apple Watch 8, en rouge, et celui du smartphone, en bleu. Il s’agit cependant là des plus gros écarts de mesures, si l’on met de côté les moments où j’ai pu passer sous des tunnels et où le positionnement a logiquement été perdu.

Test de l’Apple Watch Series 8 : des nouveautés bienvenues… sans grande révolution
Test de l’Apple Watch Series 8 : des nouveautés bienvenues… sans grande révolution

La deuxième course a quant à elle été parfaitement calculée par l’Apple Watch Series 8 avec un écart de seulement 10 mètres avec la distance mesurée par le smartphone. Quand on regarde dans le détail, à l’exception de quelques arrondis un peu trop marqués, la montre d’Apple propose un suivi précis de la géolocalisation.

Test de l’Apple Watch Series 8 : des nouveautés bienvenues… sans grande révolution
Test de l’Apple Watch Series 8 : des nouveautés bienvenues… sans grande révolution

La troisième course, d’un peu plus de 10 km, est elle aussi parfaitement estimée par l’Apple Watch. Concrètement, on a donc affaire ici à un suivi GPS particulièrement précis. Si l’on met de côté l’écart de 200 mètres de la première séance, l’Apple Watch Series 8 s’avère particulièrement efficace pour suivre le tracé de vos séances d’entraînement avec précision. Sur mes 31,02 km de course, elle a en moyenne tendance à sous-estimer la distance de l’ordre de 0,77 %. À titre de comparaison, la Galaxy Watch 5 Pro surestimait les distances de l’ordre de 2,13 %.

Précision de la fréquence cardiaque de l’Apple Watch Series 8

Du côté du capteur de fréquence cardiaque, l’Apple Watch Series 8 embarque le même cardiofréquencemètre de troisième génération que la Series 7 avant elle. La montre reste capable de vous notifier en cas de fréquence cardiaque anormalement faible ou élevée au repos, et peut également vous faire signe en cas d’arythmie. Notons par ailleurs que l’Apple Watch Series 8 profite également d’une fonction électrocardiogramme capable de déceler des signes de fibrillation auriculaire, ainsi qu’une mesure de la saturation en oxygène dans le sang (SpO2) pour s’assurer que vous ne souffrez pas de problèmes respiratoires ou d’insuffisance cardiaque.

Pour vérifier la précision de la mesure de fréquence cardiaque de l’Apple Watch, je l’ai portée durant deux sorties en course à pied. En parallèle, j’ai également enregistré la fréquence cardiaque mesurée par une ceinture abdominale utilisée comme référence, la Garmin HRM-Pro.

Sur une première sortie longue, sans trop de variabilité de la fréquence cardiaque, on peut déjà constater un écart significatif entre les mesures de l’Apple Watch Series 8 et celles de la ceinture de Garmin.

 Apple Watch Series 8Mesure de référenceÉcart moyenÉcart moyen après 10 min
FQ moyenne167 bpm166 bpm0,55 %0,64 %
FQ max181 bpm182 bpm
Mesure de fréquence cardiaque de l'Apple Watch Series 8
Mesure de fréquence cardiaque de l’Apple Watch Series 8 // Source : Frandroid

Sur la courbe ci-dessus, on distingue ainsi de forts écarts à plusieurs périodes : entre 15 et 30 minutes, puis entre 55 minutes et 1 heure 15. Étrangement, la montre d’Apple s’en sort bien mieux quand il s’agit de réagir à des pics ou des chutes de fréquence cardiaque et parvient à correctement mesurer la fréquence cardiaque maximale pendant un exercice.

Pour la deuxième séance, j’ai réalisé une séance de course en fractionné, avec de périodes très intenses et des périodes de repos. De quoi percevoir plus précisément à quel point la montre de la firme américaine réagit à ces écarts d’intensité.

 Apple Watch Series 8Mesure de référenceÉcart moyenÉcart moyen après 10 min
FQ moyenne162 bpm162 bpm0,18 %0,18 %
FQ max187 bpm188 bpm
Mesure de fréquence cardiaque de l'Apple Watch Series 8
Mesure de fréquence cardiaque de l’Apple Watch Series 8 // Source : Frandroid

Cette séance en fractionné permet de bien visualiser les qualités de cardiofréquencemètre de l’Apple Watch Series 8. Globalement, la montre parvient parfaitement à repérer les pics ou les chutes de fréquence cardiaque, lorsque l’effort s’intensifie ou, au contraire, va baisser. En revanche, comme on peut le voir après une heure d’exercice, elle tend à mesurer de manière plutôt approximative la fréquence cardiaque sur un effort constant. L’Apple Watch 8 évalue très bien les variations, mais a plus de mal à donner des mesures précises.

Capteur de température et détection d’accident

Comme on l’a vu plus tôt, l’Apple Watch Series 8 profite de quelques nouvelles fonctionnalités pour le suivi de santé et pour la sécurité.

Comme on pouvait s’y attendre, la montre profite notamment de deux capteurs de température — un orienté vers l’extérieur et un vers le poignet — afin de mesurer non pas votre température corporelle précise, mais les variations de température la nuit. Concrètement, après environ cinq nuits d’utilisation, la montre saura vous dire si vous avez des augmentations ou diminutions de températures en affichant cette variation en degrés. Attention toutefois, l’Apple Watch Series 8 ne va pas au-delà et ne va pas vous indiquer si vous avez de la fièvre ou afficher votre température telle quelle.

L'Apple Watch Series 8
L’Apple Watch Series 8 // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

Concrètement, Apple met en avant une fonctionnalité pour ce suivi de variation de la température : le suivi de cycle menstruel. D’après Apple, ce suivi des variations serait un « moyen simple d’estimer votre date d’ovulation ». Cette fonction s’appuie en fait sur la méthode des températures selon laquelle la température corporelle augmente à chaque cycle de quelques dizaines de degrés en raison de la sécrétion de progestérone. Attention cependant, si cette méthode d’observation du cycle menstruel peut avoir un intérêt pour identifier une période d’ovulation, il ne s’agit surtout pas d’une méthode fiable de contraception. À titre de comparaison, la pilule contraceptive a un indice de Pearl de 0,3 % (0,3 % des femmes utilisant la pilule sur une année vont tomber enceintes), tandis que la méthode thermique a un indice de Pearl de 3 % (3 % des femmes utilisant cette méthode sur une année vont tomber enceintes).

L'Apple Watch Series 8
L’Apple Watch Series 8 // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

La montre serait également capable, selon Apple, de détecter les chutes, comme les précédentes versions, ainsi que les accidents de « véhicules motorisés à quatre roues ». Pour ce faire, elle va utiliser non seulement le GPS, le gyroscope ou l’accéléromètre, mais aussi le baromètre pour mesurer une éventuelle augmentation de la pression atmosphérique dans un habitacle en raison du déclenchement de l’airbag. Je n’ai, fort heureusement, pas eu l’occasion de tester cette fonction. Comme pour la détection de chute, en cas d’accident la montre va lancer un compte à rebours et lancer automatiquement un appel d’urgence.

Parmi les autres nouveautés, signalons la nouvelle application de suivi de traitements intégrée à watchOS9 — synchronisée avec Santé sur iPhone — qui va vous rappeler automatiquement de prendre vos cachets, pilules et médicaments à la fréquence prescrite.

Apple Watch Series 8Autonomie

L’autonomie n’a jamais été le point fort des Apple pour ses montres connectées. Pour l’Apple Watch Series 8, le constructeur communique sur une autonomie de 18 heures en utilisation classique, sans précision quant à la taille de la montre. De mon côté, j’ai cependant pu utiliser l’Apple Watch Series 8 en version 45 mm pendant 29 heures avant qu’elle ne tombe à court de batterie. Sur cette période, j’avais pourtant activé le mode écran always on, le suivi du sommeil et je suis allé courir pendant plus de deux heures avec le GPS activé.

L’une des nouveautés de watchOS 9 se rapporte au nouveau mode économie d’énergie. Ce mode désactive l’écran always-on, les mesures de la fréquence cardiaque en arrière-plan et va actualiser moins régulièrement les applications en arrière-plan. Avec ce mode, Apple promet de passer l’Apple Watch Series 8 de 18 à 36 heures d’autonomie. Là encore, sur la version 45 mm de l’Apple Watch Series 8, j’ai obtenu de meilleurs résultats que ceux annoncés par Apple. J’ai ainsi pu utiliser la montre pendant 40 heures avec ce mode, en conservant le suivi du sommeil et en allant courir pendant une heure avec le GPS activé. Au bout de ce laps de temps, il lui restait encore 15 % de batterie. Une simple règle de trois prédit qu’avec cet usage, la montre aurait pu tenir pendant 47 heures, soit près de deux jours complets, avant de tomber à court de batterie.

Certes, pour une Apple Watch, la Series 8 propose une autonomie plutôt impressionnante. Rappelons cependant qu’il existe sur le marché des montres avec des autonomies pouvant atteindre la semaine, voire plusieurs semaines, parfois même en étant dotés d’écrans Oled. On pense notamment aux montres dotées du système RTOS ouvert, ou des montres Huawei et Honor, sous LiteOS ou HarmonyOS.

La recharge de l'Apple Watch Series 8
La recharge de l’Apple Watch Series 8 // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

Pour la recharge de l’Apple Watch 8, le constructeur fournit un câble USB-C vers un socle magnétique. La montre est compatible avec la charge sans fil MagSafe, mais toujours pas avec le système de charge standard universel Qi. Si le constructeur annonce précisément une heure de charge pour récupérer 80 % de batterie et 1 h 30 pour récupérer 100 %, j’ai mesuré de mon côté une charge complète en 1 h 43.

Apple Watch Series 8Appel et communication

L’Apple Watch Series 8 peut bien évidemment être utilisée pour passer des appels vocaux. Munie d’un microphone sur la tranche droite et d’un haut-parleur sur le côté gauche, elle va vous permettre de prendre ou de passer un appel directement à votre poignet, que ce soit en passant par la connexion 4G si vous avez un modèle compatible, ou par le Bluetooth si vous avez votre iPhone à proximité.

Globalement, la montre parvient bien à capturer votre voix pour votre interlocuteur. Les microphones permettent de capturer une voix nette et plutôt détaillée, même si elle ne paraître pas nécessairement aussi propre que si vous étiez directement avec le smartphone à l’oreille — certains grésillements peuvent par ailleurs se faire entendre. L’Apple Watch Series 8 parvient également efficacement à réduire les bruits extérieurs, même si cela peut prendre quelques fractions de seconde, le temps que l’algorithme de réduction de bruit se mette en branle. Au bout du fil, votre interlocuteur entendra toujours les sons extérieurs, mais votre voix prendra l’ascendant afin de conserver une conversation claire sans que cela ne gêne la personne avec qui vous discutez.

L'Apple Watch Series 8 au poignet
L’Apple Watch Series 8 au poignet // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

Rappelons également que la Apple Watch est disponible en version Bluetooth 5.0 ou en version Bluetooth + 4G via eSIM. Elle est alors compatible avec les bandes de fréquence 4G B1, B3, B7, B20 et B28 utilisées par les opérateurs français. Attention néanmoins, seuls SFR et Orange proposent actuellement des services eSIM pour les montres connectées.

Comme on l’a vu, la montre d’Apple est également compatible NFC pour le paiement sans contact. Elle embarque aussi une connectivité Wi-Fi 802.11 b/g/n 2,4 et 5 GHz.

Pour la géolocalisation, l’Apple Watch Series 8 est compatible avec les services GNSS (GPS, Galileo, Glonass, Beidou), mais uniquement avec la bande de fréquence L1 à 1575,42 MHz. La bande L5, à 1176,45 MHz, est quant à elle réservée à l’Apple Watch Ultra que l’on testera ultérieurement. Enfin, on retrouve une boussole pour aider à s’orienter.

Grâce à watchOS 9, la montre peut également être configurée pour un utilisateur n’ayant pas d’iPhone, via la configuration familiale. Dans sa version 4G, elle est également compatible avec le roaming à l’international si l’opérateur profite d’accords de VoLTE.

Apple Watch Series 8Prix et date de sortie

L’Apple Watch Series 8 est disponible en plusieurs coloris : argent, lumière stellaire, minuit, rouge, doré, noir sidéral ou graphite. Elle est proposée à partir de 499 euros. Voici les différentes versions dans le détail en fonction de la taille ou des matériaux :

  • Apple Watch Series 8 aluminium 41 mm GPS : à partir de 499 euros
  • Apple Watch Series 8 aluminium 41 mm GPS + 4G : à partir de 619 euros
  • Apple Watch Series 8 aluminium 45 mm GPS : à partir de 539 euros
  • Apple Watch Series 8 aluminium 45 mm GPS + 4G : à partir de 659 euros
  • Apple Watch Series 8 acier inoxydable 41 mm GPS+ 4G : à partir de 849 euros
  • Apple Watch Series 8 acier inoxydable 45 mm GPS + 4G : à partir de 899 euros

Le prix peut également augmenter en fonction du bracelet choisi avec, logiquement, des tarifs plus élevés pour les modèles en cuir, milanais, en boucles tressées ou à maillons.

Où acheter L'
Apple Watch Series 8 au meilleur prix ?
Note finale du test
Bon
7 /10
L'Apple Watch Series 8 n'est clairement pas une innovation majeure du côté d'Apple. À l'exception de son capteur de température à l'usage limité et de la détection d'accident -- dont on espère qu'elle servira peu -- il s'agit en fait du même modèle, à quelques détails près, que l'Apple Watch Series 7 de 2021.

Malgré ce peu d'innovations, la montre est lancée à partir de 499 euros, contre 429 euros pour la version de l'an dernier. Un prix d'autant plus compliqué à justifier que la Watch Series 7 profite des mêmes nouveautés logicielles, plus que bienvenues. La mise à jour vers watchOS 9 apporte en effet des nouveautés très intéressantes, notamment pour le suivi d'activité sportif -- avec les programmes d'entraînement ou l'affichage sélectif des données -- ou l'autonomie avec le nouveau mode économie d'énergie. Ce mode permet d'ajouter près d'un tiers d'autonomie à la montre, l'amenant à près de deux jours d'utilisation. C'est bien pour une Apple Watch, mais cela oblige tout de même à la laisser de côté trop régulièrement face à certaines montres concurrentes.

Reste que face à la Watch SE lancée à 200 euros de moins, face à la Watch Ultra, plus axée sur le sport, ou face aux derniers modèles de Watch Series 7, quasiment identique sur le papier et plus abordable, il est compliqué de recommander l'Apple Watch Series 8 les yeux fermés.

Points positifs de l'Apple Watch Series 8

  • Fonctions sportives plutôt avancées

  • Système particulièrement fluide

  • Suivi GPS très précis

  • Bon suivi de la fréquence cardiaque en fractionné

  • Écran de très bonne facture

Points négatifs de l'Apple Watch Series 8

  • Peu d'innovations matérielles

  • Incompatible avec les smartphones Android

  • Autonomie limitée à deux jours

  • Système de bracelet fermé

  • Prix élevé

Les derniers articles