Bye bye Samsung ? Apple fabriquerait bientôt lui-même l’écran de ses iPhone

Mais l'opération est délicate...

 

Apple serait en passe de fausser compagnie (au moins en partie) à son fournisseur Samsung Display en fabriquant par lui-même les écrans microLED de ses futures générations d'iPhone.

Apple iPhone 14 Pro, pour illustration // Source Victor Carvalho – Unsplash

Après les processeurs, les écrans ? La rumeur court depuis un moment qu’Apple travaille secrètement avec TSMC pour la fabrication en interne de dalles microLED. On apprend aujourd’hui de Nikkei Asia que les projets du géant de Cupertino prendraient peu à peu tournure. D’après le média économique nippon, Apple serait bientôt en mesure d’atteindre son objectif : utiliser ses propres écrans MicroLED pour les prochaines générations d’iPhone. Cette nouveauté permettrait au groupe de réduire sa dépendance actuelle au coréen Samsung Display, mais aussi de mieux gérer ses volumes de production et d’accroître ses revenus.

Un objectif pour lequel Apple se serait beaucoup investit, dans tous les sens du terme. D’après des sources proches de l’industrie évoquées par MacRumors, la firme aurait en effet dépensé au moins 1 milliard de dollars en recherche et développement au cours de la dernière décennie.

Apple bientôt fabricant d’écrans en plus du reste

Une fois la production lancée, et comme le souligne le site spécialisé, Apple devra gérer lui-même certaines étapes cruciales de fabrication, dont le processus de « transfert de masse ». Essentielle et particulièrement délicate, cette étape consiste à placer plusieurs dizaines de milliers de minuscules puces microLED sur des substrats, Apple souhaitant pour rappel fabriquer ses écrans à l’aide de wafers (de fines galettes de silicium).

Pour les « fournitures », Apple compterait d’ailleurs sur trois sous-traitants : en premier lieu TSMC pour la livraison des wafers 12 nm requis pour la production, mais aussi l’Allemand Osram pour les composants microLED, ainsi que LG Display pour les substrats.

Rendez-vous dans deux ans ?

Le processus de transfert de masse serait, quoi qu’il en soit, mené à bien au sein des locaux secrets d’Apple voués à la R&D, situés dans le comté de Taoyuan (au nord de Taïwan). Et pour mettre toutes les chances de son côté, Apple aurait conçu non seulement les contrôleurs voués à ses écrans microLED, mais aussi une partie de l’équipement de production lui-même afin de mieux chapeauter le processus de fabrication. On apprend par ailleurs que l’entreprise aurait des ingénieurs à l’oeuvre aux États-Unis, à Taïwan et au Japon.

Comme le rappelle MacRumors, la technologie microLED reste cependant plus coûteuse à exploiter que l’OLED, et s’avère aussi plus délicate à produire. C’est pour cette raison qu’Apple utiliserait d’abord ces écrans fabriqués en interne sur sa prochaine génération d’Apple Watch Ultra, attendue en 2025. Comprenez par là que les iPhone microLED n’arriveraient pas avant l’année suivante, au mieux.