Voici ce que deviennent nos vieux iPhone et iPad qui dorment au fond de nos tiroirs

 

Que deviennent les anciens iPhone et iPad ? Vendus, donnés, rangés... chaque consommateur à ses habitudes en fonction du produit, mais il y a une constante entre la tablette et le smartphone d'Apple, dirigée par un travers de l'être humain : la paresse.

Apple iPhone 6S // Source : Marc-André Julien – Unsplash

Les nouveaux iPad Pro M4 et iPad Air M2 d’Apple sont attirants, mais très chers. Le marché de l’occasion est une bonne manière de se faire plaisir à moindre coût. Mais en matière d’iPad, le choix est plus restreint qu’il n’y paraît si l’on en croit la dernière étude du CIRP menée sur les 12 mois précédant mars 2024.

Beaucoup d’iPad sont cassés ou perdus

iPhone, iPad, que font les utilisateurs d’Apple de leurs anciens matériels ? Voilà la question que s’est posée ce cabinet d’étude des consommations. Les conclusions de son rapport mettent en lumière que les utilisateurs d’iPad sont bien plus enclins à conserver leurs anciennes tablettes après les avoir remplacées.

On parle de plus d’un tiers d’entre eux. Un autre tiers leur accorde une seconde vie en les donnant à des proches. Et pour le reste, on observe qu’une majorité les a cassés ou perdus. Mais seuls 9 % des possesseurs d’iPad les revendent ou les échangent, c’est ridiculement peu.

Les iPhone se revendent à la pelle

Afin de mettre en lumière ces résultats, l’étude les croise avec les habitudes des utilisateurs d’iPhone. La répartition chez eux est bien plus commerciale puisque près de la moitié des anciens iPhone se retrouvent sur le marché de l’occasion. Un tiers est conservé par leurs propriétaires et 11 % sont donnés.

On observe aussi que peu d’anciens iPhone sont déclarés perdus ou cassés. Logique, leur marché de seconde main est plus dynamique et leurs coûts de réparation sont 50 % moins élevés que ceux d’un iPad. Changer la batterie d’un iPad Air M2 est facturé 169 euros alors que sur un iPhone 15, il n’en coûte que 109 euros.

Trop d’iPhone et iPad n’ont pas droit à une seconde vie

Ce qui saute le plus aux yeux dans le graphique du CIRP, c’est la proportion de produits qui ne changent pas de main. Dans un cas comme dans l’autre, c’est plus d’un tiers des anciens iPad et iPhone.

On imagine qu’une bonne partie d’entre eux ne serviront plus, abandonnés au fond d’un tiroir. Et je parle en connaissance de cause puisque je suis retombé il y a peu sur un iPhone SE 2016 oublié dans un carton. Mea culpa.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.