À la WWDC 2019, Apple se trompe encore de comparaison en taclant Android

 

On connaît la rengaine : chaque année, Tim Cook tacle la répartition d’Android. La WWDC 2019 n’y a toujours rien changé, mais il faut le rappeler : la comparaison ne tient toujours pas.

La WWDC 2019 est toujours l’occasion de découvrir les nouveautés des systèmes d’exploitation Apple, notamment tvOS, et de voir les nouvelles fonctionnalités auxquels auront le droit les utilisateurs de l’écosystème du constructeur américain.

Évidemment, c’est aussi l’occasion pour Tim Cook de faire son sempiternel tacle à Android en le comparant directement à iOS… sur les points qui l’arrange, bien sûr.

Android VS iOS, une nouvelle fois

Lors de la WWDC 2019, nous avons donc eu une nouvelle fois le droit aux chiffres appuyant le fait que iOS 12 était déployé sur 85% de la base installée, tandis qu’Android 9.0 Pie n’était disponible que sur 10% des appareils en circulation.

Une comparaison traditionnelle, avec toujours ce petit « the other guy » pour décrire Android, qui sonne toujours aussi… creuse. Comparer un écosystème fermé avec un écosystème libre et ouvert a ses limites, que nous vous avons déjà largement explicitées.

Entre la nature même d’Android et les mises à jour liées au Play Store, Android est loin d’être à plaindre. Nous vous recommandons donc d’une nouvelle fois consulter notre dossier complet avant que le troll en ligne ne vous fasse chauffer les oreilles.

Quant à nous, nous nous rebranchons sur la WWDC 2019 pour constater la sortie d’un mode sombre ou d’une nouvelle application Plans qui sont déjà développés et plus fournis sur Android. Après tout, au jeu du troll, Google a aussi ses arguments. Ou peut-être pourrait-on simplement arrêter de comparer deux systèmes fondamentalement différents ?

La fragmentation sous Android : pourquoi Apple se trompe de comparaison

Les derniers articles

  • Voici les nouvelles icônes de Microsoft

    Microsoft

    Voici les nouvelles icônes de Microsoft

    13 décembre 201913/12/2019 • 18:51