Apple réduit sa commission de l’App Store pour les petits développeurs

 

Vivement critiqué pour sa commission sur l'App Store, Apple décide de réduire cette dernière pour les petits développeurs. De quoi favoriser l'innovation, mais pas retrouver les faveurs d'Epic Games ou encore Spotify.

Comme la plupart des boutiques d’applications et de jeux (Steam, PlayStation Store, Microsoft Store, Google Play Store…), Apple prélève une commission à hauteur de 30 % sur les ventes générées sur l’App Store. La marque à la pomme est néanmoins vivement critiquée à ce sujet, accusée de pratiquer une concurrence déloyale en raison de son monopole sur l’iPhone et l’iPad, un marché pourtant important pour n’importe quel développeur sur mobile. À cela, Apple apporte une réponse.

Le 18 novembre 2020, Apple a annoncé par un communiqué de presse une réduction de sa commission pour les « petits » développeurs. À partir du 1er janvier 2021, les nouveaux développeurs et ceux ayant gagné moins de 1 million de dollars (après commission) sur l’App Store en 2020 profiteront d’un nouveau programme ne leur retirant que 15 % de commission sur les ventes générées.

Ainsi, à partir de l’année prochaine, tous les développeurs générant moins d’un million de dollars de chiffre d’affaires sur l’App Store profiteront de cette commission réduite. Tout développeur dépassant ce montant plafond verra cependant la commission sur ses ventes repasser à 30 % pour le reste de l’année. À l’inverse, retomber sous ce chiffre d’affaires permettra à une entreprise de bénéficier de ce nouveau taux l’année suivante.

Notons toutefois que les applications vendant des biens et services numériques seront toujours prélevées à hauteur de 30 %.

Un encouragement à la prise de risques

En réduisant ainsi sa taxe pour les petits développeurs, Apple souhaite encourager les petites entreprises à prendre des risques, créer de nouveaux jobs et développer de nouvelles idées qui « enrichiront la vie des gens » sur l’App Store. C’est là aussi un moyen pour Apple de regagner la confiance des développeurs créant le contenu nécessaire au bon fonctionnement de ses produits et d’éviter un grossissement de la Coalition pour l’Équité des Applications.

Pour rappel, Epic Games (Fortnite), Spotify, Match Group (Tinder) et d’autres ont formé en septembre cette Coalition for Apps Fairness afin de dénoncer cette commission générant un déséquilibre concurrentiel au sein de l’App Store. Spotify par exemple argue qu’il est difficile de concurrencer Apple Music qui ne souffre pas de cette taxe.

Toutes ces entreprises sont néanmoins de grands groupes qui empochent bien évidemment bien plus que 1 million de dollars. Elles ne sont donc pas concernées par cette remise.

Un impact inconnu

Si Apple précise qu’une « vaste majorité » des développeurs sera éligible à ce nouveau taux, la firme de Cupertino n’a pas précisé ce que ces petits développeurs représentent dans son chiffre d’affaires. On imagine qu’à l’instar des baleines sur un jeu free-to-play (le 1 % de joueurs qui représentent 99 % des revenus d’un développeur), les développeurs dépassant le million de dollars de chiffre d’affaires représentent la principale source de revenus d’Apple.

Dans la bêta 14.3 d’iOS déployée hier soir, du code suggère qu’Apple pourrait désormais proposer des applications tierces aux utilisateurs lors du processus de configuration d’un nouvel iPhone.
Lire la suite

Les derniers articles