La Touch Bar des MacBook Pro pourrait devenir plus utile grâce à Force Touch

 

Alors que sa variante 3D Touch est abandonnée par les derniers iPhone, Force Touch et ses niveaux de pression pourraient faire une entrée tardive sur la Touch Bar du MacBook Pro. Apple travaillerait à intégrer des niveaux de pression à sa barre tactile

La Touch Bar du MacBook Pro pourrait bientôt profiter de Force Touch et ses niveaux de pression // Source : Apple

Technologie en perdition sur iPhone, Force Touch s’y était généralisé en 2015 au travers de sa variante 3D Touch, avant d’être remplacé par la fonctionnalité Haptic Touch sur l’iPhone XR, puis sur les iPhone 11 et leurs successeurs. On apprend aujourd’hui que si la technologie de détection des niveaux de pression a plié les gaules sur les smartphones d’Apple, elle serait sur le point de poursuivre sa carrière sur la Touch Bar des MacBook Pro, en complément du Trackpad qui l’utilise aussi.

C’est du moins ce que suggère une demande de brevet déposée par Apple en mai 2019 auprès de l’USPTO (demande rendue publique le 26 novembre dernier). On y découvre que Force Touch pourrait être utilisé de façon à permettre de nouvelles interactions avec la barre tactile d’Apple, qui manque toujours un peu d’intérêt quatre ans après son introduction sur les ordinateurs portables haut de gamme de la marque.

Force Touch prochainement dans la Touch Bar ?

Dans son brevet, Apple décrit Force Touch comme étant une technologie qui « concerne généralement les dispositifs électroniques, et en particulier les dispositifs électroniques ayant un affichage avec un capteur de force positionné au moins partiellement autour de l’affichage et coplanaire avec celui-ci ». En l’occurrence, Apple évoque surtout ici le dispositif d’affichage secondaire des MacBook Pro, à savoir la Touch Bar. Un croquis dévoile d’ailleurs le dispositif complet intégré à la bande tactile, avec la circuiterie Force Touch ajoutée au-dessus et en dessous de la dalle Oled de la Touch Bar, ainsi que le détecteur de contact nécessaire à interpréter les différentes pressions exercées sur la barre.

Pour rendre l’ensemble fonctionnel, Apple devra aussi recouvrir la bande Oled tactile de la Touch Bar d’un revêtement légèrement flexible afin de permettre à la circuiterie Force Touch de prendre en compte l’appui plus ou moins fort de l’utilisateur. Comme l’explique Patently Apple, cette flexion peut très bien être imperceptible au toucher ou à l’oeil.

On ignore pour l’heure quelles fonctionnalités de la Touch Bar pourraient profiter de l’apparition de Force Touch, tout comme il est difficile de savoir si Apple déploiera bien cette technologie sur la barre tactile du MacBook Pro. Il est en tout cas intéressant de constater qu’Apple cherchait, encore récemment, des moyens d’améliorer la Touch Bar. En dépit d’une utilité somme toute assez relative, cette dernière semble donc bien partie pour rester durablement installée au-dessus de nos claviers.

Les derniers articles