Mac M1 : Parallels est prêt pour faire tourner Windows 10 ARM, mais il y a un loup

 

Le logiciel de virtualisation Parallels permet de faire tourner la version ARM de Windows 10 sur les Mac et MacBook ARM d'Apple. Mais il y a quelques risques et ce n'est pas de sa faute.

Depuis le lancement des MacBook avec puce ARM Apple M1, une question taraude de façon assez ironique les utilisateurs : peut-on faire tourner Windows 10 sur la machine ?

On a d’abord appris qu’il ne serait pas possible d’installer directement Windows 10 sur l’appareil. Il ne restait donc que l’hypothèse d’une machine virtuelle faisant tourner Windows 10. C’est là qu’intervient la dernière mise à jour du logiciel Parallels Desktop.

Une version stable de Parallels Desktop

Coral a publié la version 16.5 de Parallels Desktop pour les Mac. La nouveauté principale est la prise en charge native des nouveaux Mac et MacBook avec puce M1.

Sur ces machines, Coral promet jusqu’à 250% d’énergie utilisée en moins, jusqu’à 60% de performances en plus avec DirectX 11 et jusqu’à 30% de performances supplémentaires en utilisant une machine virtuelle Windows 10.

Windows 10 n’est pas vraiment disponible

Mais il y a un loup, à côté duquel passent de nombreux sites. Si le logiciel Parallels Desktop fait bien son boulot pour virtualiser Windows 10, c’est plutôt ce dernier qui peut poser problème.

En effet, la version ARM de Windows 10 n’est pas disponible pour les particuliers. Microsoft met seulement à disposition cette version aux fabricants de PC comme HP, Asus ou Surface.

Les particuliers peuvent bien télécharger une version, mais c’est seulement une version Insider Preview de Windows 10 ARM, donc avec une instabilité potentielle et surtout un suivi des données de la part de Microsoft beaucoup plus important.

En résumé, les Mac sont prêts, le logiciel de virtualisation est prêt, mais il faudrait que Microsoft propose une version officielle et stable de Windows 10 ARM aux particuliers pour apporter la dernière pièce du puzzle.

Les derniers articles