Asus Game jam : revivez les 48 heures qui ont vu naître un jeu vidéo

Aucun développeur n’a été maltraité durant cette Game Jam

 

Et voilà, au bout de 48 heures, l’Asus Game Jam est terminée. L’équipe des Crafteurs a éteint son Asus VivoBook Pro 16X OLED, et le jeu est disponible en ligne. Retour sur les moments forts de ce défi hors du commun.

Asus_Game_Jam_G9A7301
Les tests finaux de 1865, à la fin des deux jours de la #AsusGamejam // Source : Johana Hallmann pour Humanoid XP

Il y a quelques semaines, Asus a lancé un défi aux Crafteurs, une équipe de quatre créatifs lillois. Le challenge ? Créer un jeu vidéo en deux jours grâce aux VivoBook Pro 16X OLED. Après 48 heures de cris, de vannes un-peu-nulles-mais-drôles-quand-même, quelques pâtisseries maison et une quantité raisonnable de sommeil, voici ce qui en est ressorti.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Les contraintes de la Game Jam : un défi de chaque instant

Parmi les plus gros défis de cette #AsusGamejam, le temps a été l’ennemi numéro un des Crafteurs. Le premier jour est généralement celui de tous les possibles : les idées fusent, il reste encore du temps et les équipes sont encore en forme… ça ne dure généralement pas très longtemps.

« Durant les premières 24 heures, il faut à la fois qu’on trouve beaucoup d’idées, et qu’on se restreigne pour ne pas partir trop loin et se faire rattraper par le temps », explique Alex, le lead developer.

24 heures plus tard, la pression monte un peu, mais les esprits se veulent encore optimistes. « C’est le meilleur moment au jour 1 », raconte Joris. « Le brainstorming est derrière nous, on a une direction et on a commencé à travailler sur le jeu », enchaîne Simon. « L’enthousiasme va retomber et laisser la place au stress ce soir, quand on réalisera le peu de temps qu’il reste », conclut-il.

_G9A7270
Le VivoBook Pro 16X OLED, un outil nomade pensé pour les créatifs // Source : Johana Hallmann pour Humanoid XP

Sur la dernière journée, il faut parer au plus pressé et fignoler les derniers détails. Certains points seront traités en urgence comme le nom et le logo.

« C’est une très mauvaise idée, mais on a décidé de trouver le nom du jeu et réaliser le logo dans les 15 dernières minutes. On va pleurer, mais tant pis », raconte Joris mi-figue, mi-raisin.

Travailler sur le VivoBook Pro 16X OLED : quels avantages ?

Travailler sur un PC portable peut, à première vue, passer pour une contrainte. Il n’en est rien sur le Asus VivoBook Pro 16X OLED qui, durant ce défi, a parfaitement rempli ses missions. Pour rappel, l’ordinateur nomade d’Asus pensé pour les créatifs répond à la fiche technique suivante :

  • Une dalle 4K 16 pouces OLED, avec un temps de latence de 0,2 ms, et une luminosité de 550 nits.
  • Processeur Intel Core i7-11370H 3,3 GHz ;
  • Carte graphique Nvidia GeForce RTX 3050 ;
  • 16 Go de RAM LPDDR4 ;
  • Stockage SSD M.2 NVMe PCIe 3.0 de 1 To ;

« Les gros points forts restent son design élégant et son écran OLED avec une excellente résolution et restitution des couleurs » constate Alex, le lead developer.

Asus_Game_Jam_G9A7273
L’écran OLED du VivoBook Pro 16X assure des couleurs justes et chatoyantes. // Source : Johana Hallmann pour Humanoid XP

« C’est vraiment un produit qui vient marcher sur les platebandes de la concurrence », juge Joris. « Ça fait plaisir de voir Asus se positionner sur les produits pour les créatifs, surtout pour ceux qui préfèrent travailler sur Windows au lieu d’un autre OS », poursuit Joris. « Le SSD est top, et l’ordi démarre vraiment au quart de tour. », conclut le graphiste.

« Évidemment, sur des projets de très grande envergure, il faudra à minima 32 Go de RAM, et le PC risque vraiment de peiner si on lui charge trop la mule », s’accordent les Crafteurs. « Mais pour un projet sur deux jours comme celui-là, la configuration est plus que suffisante », ajoute Simon, le sound designer de l’équipe.

« Vous pouvez vous arrêter, mais… » : jouez au jeu qui répondait au thème de la Game Jam

Au final, après de longues heures de discussion et de travail acharné, le jeu, sobrement intitulé 1865, la guerre des robots fait rage, votre train est inarrêtable, jusqu’où irez-vous pour l’amour de l’or ?

Le but ? Suivre le bon chemin pour amasser le maximum de points (sous forme de diamants), gagner de la vie (une pelletée de petits cœurs), le tout en percutant le moins de robots possible.

1865_Asus_Game_Jam
Une capture d’écran du jeu fini 1865. // Source : les Crafteurs

Comment trouver le bon chemin ? Rien de plus simple, car vous pouvez vous arrêter pour regarder la carte. MAIS, si vous le faites, la jauge de pression augmente, et gare au redémarrage. À vos risques et périls, donc. Combien de points arriverez-vous à atteindre ? N’hésitez pas à nous donner votre meilleur score en commentaire.

1865, le jeu produit par les Crafteurs est disponible gratuitement à cette adresse. Il fonctionne sous Windows uniquement.

Les derniers articles