Prise en main du scooter électrique BMW CE 04 : un look hallucinant et une conduite singulière

Vaisseau spécial

BMW CE 04
- /10

Note de la rédaction

Où acheter le
BMW CE 04 au meilleur prix ?

Il n'y a pas d'offres pour le moment

 

Le dernier modèle électrique signé BMW se présente sous un look hallucinant, avec une fiche technique de maxi-scooter performant et endurant. Nous avons enfourché sa version la plus puissante pour une expérience de conduite singulière. On vous raconte.

BMW CE 04_Valeano_MJ_ 26

BMW a connu un grand succès en France avec son premier maxi-scooter électrique, le C Evolution, présenté dès 2013. Plus de la moitié de sa production s’écoulait dans l’Hexagone, malgré un prix exorbitant et un poids important. Comment pourrait-il en être autrement pour cette deuxième génération, point de départ d’une future gamme urbaine électrique chez le constructeur bavarois, qui prévoit déjà des volumes deux fois plus élevés ?

On risque donc de voir bientôt nombre de ces engins étranges filer dans un sifflement caractéristique dans nos villes. Impossible de confondre le CE 04 avec n’importe quel autre scooter électrique du marché, au regard de ses lignes ultra futuristes et ses touches orange. BMW a un grand souci du détail et apporte de très belles finitions : ce que l’on attend, en somme, d’une marque premium allemande. Fabriqué à Berlin, ce scooter haut de gamme est franchement valorisant, mais son tarif élitiste donne à réfléchir avant d’y investir les quelque 12 150 euros demandés.

BMW CE 04Fiche technique

Modèle BMW CE 04
Cylindrée Équivalent 125
Puissance du moteur 11 kW
Couple maximal 62 Nm
Autonomie indiquée 100 km
Temps de recharge annoncé 70 minutes
Batterie amovible Non
Nombre d'emplacements de batteries 1
Bluetooth Oui
GPS Oui
Écran Electronique Oui
Dimensions 115 x 85,5 x 228,5 cm
Permis A1
Couleur Noir, Blanc
Fiche produit

Ce test a réalisé dans le cadre d’un voyage de presse organisé par BMW.

BMW CE 04Design

Plus encore que le design, ce sont les proportions du CE 04 qui marquent les esprits, avec sa longueur de 2,28 mètres et un empattement digne d’une moto (1,67 mètre), le tout conjugué à une silhouette très basse : la fine selle flottante culmine à 78 centimètres. Les carénages autour des disques de freins donnent un air très ramassé à l’avant du véhicule, qui s’étire ensuite en longueur en raison de son architecture très particulière.

Car au-dessus du lit de batterie fixe (40 cellules Samsung intégrées au plancher) se trouvent successivement un coffre capable de recevoir un casque intégral et un câble de recharge, puis le moteur électrique synchrone à aimant permanent et ses accessoires, refroidis par eau.

La roue arrière de 15 pouces n’est pas intégrée à un carénage : cela laisse apparaître le monobras, l’unique amortisseur et la courroie de transmission. Un sacré look qui ne manquera pas d’impressionner le grand public et les plus connaisseurs. Nous, on aime !

BMW CE 04Application

Le tableau de bord est constitué d’un bel écran 10,25 pouces Full HD et antireflets, connecté à l’application gratuite BMW Motorrad Connected pour iOS ou Android, qui sera la source de la très pratique navigation intégrée en full screen, si on le désire. Avec elle, il est possible de planifier à l’avance, bien au chaud, des trajets qui seront affichés sur l’écran du scooter. Plusieurs critères sont possibles, dont un amusant curseur pour régler le niveau de virages qu’on souhaite avoir.

Sur la route, l’application peut, si on le souhaite, enregistrer les données de trajet et de performances (angles d’inclinaison, accélérations…). Elle peut aussi automatiquement placer sur la carte des photos prises durant un trajet. Elle donne aussi la météo et les opérations de maintenance à venir. Une application moderne et fluide, BMW étant l’un des précurseurs de ce genre de connectivité en deux-roues : l’expérience, ça compte.

Le smartphone est fixé dans une trappe ventilée munie d’une prise USB, fermée et étanche. Bravo. Il est possible de profiter de la grande largeur d’écran pour afficher sa source musicale ou téléphonique pour un casque audio, ou les instructions de navigation ou les données de l’ordinateur de bord à côté de la jauge de régénération/énergie. Une bague rotative et un bouton « menu » permettent de naviguer dans les menus selon une ergonomie particulière, mais à laquelle on se fait vite.

BMW CE 04Conduite

Malgré son gabarit XXL, la prise en mains du CE 04 est très aisée grâce à sa selle basse et étroite, ainsi que le centre de gravité abaissé par les quelque 55 kg de batteries logées dans le plancher, sur un total de 231 kg. Très doux, il est facile à manœuvrer à basse vitesse, aidé s’il le faut par la marche arrière pour se garer.

Il sera sans aucun doute plus délicat de se faufiler dans le dense trafic parisien que sur les larges avenues de Barcelone, le lieu de notre essai, mais nous avons bien apprécié la maniabilité de l’engin.

 

Ce sont surtout ses accélérations foudroyantes qui impressionnent. En 2,6 secondes, on atteint les 50 km/h, accompagné du sifflement du moteur électrique synchrone à aimant permanent de 42 chevaux de puissance maximal, autrement dit ce que proposent nombre de maxi-scooters thermiques. Ici, il s’agit de la version non bridée et réservée aux possesseurs du permis moto.

Une version dédiée au permis A1 (permis B + formation de 7h, limitée à 23 kW de puissance) est également au programme. Toutes deux offrent un même couple moteur généreux de 62 Nm, toujours présent, qui permet des relances instantanées. Un vrai bonheur pour s’extraire de la circulation et pour être honnête, pour le plaisir aussi.

Le long marchepied permet de varier de position de conduite, en mode cruising avec les pieds très avancés ou en mode plus sport, jambes repliées comme sur une moto. Le passager est moins bien installé, manquant un peu d’espace et surtout, sans poignée de maintien pratique. Mieux vaut lui installer un dosseret au risque de casser la ligne, ce qui sera le cas aussi avec un vrai pare-brise qui protégera mieux du vent au-delà de 90-100 km/h. Tous deux sont proposés en accessoires.

Sur les routes serpentées des montagnes qui entourent Barcelone, le scooter fait preuve d’une excellente rigidité, permettant un rythme accéléré, sous surveillance de l’antipatinage et de l’ABS en version Pro sur notre monture d’essai, qui prennent en compte l’inclinaison en virage pour optimiser les réactions de la machine. De série, le CE 04 est livré avec des versions plus basiques de ces équipements de sécurité active. Sur autoroute, la vitesse maximale de 120 km/h et la grande stabilité du scooter permettent de rester serein.

Plusieurs modes de conduite sont proposés, nommés Eco, Rain, Road ou, en option, Dynamic, et proposant des niveaux de régénération différents et des courbes d’accélération adaptées, avec au bout, des écarts d’autonomie. La régénération apporte une conduite dynamique sans devoir toucher aux freins si l’on anticipe suffisamment les virages. C’est également très appréciable en ville, où l’on peut conduire la plupart du temps sans toucher aux freins jusqu’à l’arrêt complet, optimisant la régénération dans une conduite similaire au mode « one pedal » de certaines voitures électriques.

BMW CE 04Autonomie et recharge

Avec une capacité nette de 8,5 kWh, la batterie revendique une autonomie de 130 kilomètres. Lors de notre essai entre ville et routes de montagne, sans chercher à appliquer les principes de l’écoconduite ni en utilisant beaucoup le mode Eco, nous sommes arrivés à une moyenne de 7 kWh/100 km, de quoi dépasser les 100 kilomètres de rayon d’action avant recharge. Gageons qu’en s’y prenant bien, il est possible d’atteindre en ville l’autonomie annoncée par le constructeur.

Côté recharge, le chargeur standard offre une capacité de seulement 2,3 kW. Résultat, il faut compter 4h20 pour repasser de 0 à 100 %, un temps réduit à 1h40 en prenant le chargeur optionnel de 6,9 kW. Avec lui, il est possible de repasser de 20 à 80 % en seulement 45 minutes (chiffre pour la version permis moto A2). Dommage qu’aucune solution de vraie charge rapide DC ne soit proposée, les ingénieurs de la marque expliquent que ce n’est pas possible au vu de la taille de la batterie. À l’inverse, les 55 kg de batterie interdisent aussi toute solution amovible…

BMW CE 04Prix et disponibilité

Avec un tarif de 12 150 euros (ou 180 €/mois) dans ses deux variantes, le CE 04 se mérite. Son équipement de série est heureusement généreux. À cela il faut ajouter 1 240 euros pour le chargeur rapide, voire les 770 euros du pack City avec ses poignées chauffantes, son alarme, sa béquille centrale et sa surveillance de pression des pneus. Pour 13 220 euros, la version Pro inclut ce pack et ajoute l’éclairage adaptatif et les aides à la conduite Pro. Les premières livraisons sont annoncées pour le mois de mars et le CE 04 est d’ores et déjà disponible à la commande.

Où acheter le
BMW CE 04 au meilleur prix ?

Il n'y a pas d'offres pour le moment

Conclusion

Pour un usage de commuting quotidien péri-urbain, voilà la meilleure (et l’une des seules…) offre à ce jour. Quel plaisir au guidon ! Ultra-performant ou docile selon l’humeur, connecté intelligemment et endurant, le CE 04 est une belle évolution de la définition du scooter.

Dommage qu’il se paye au prix fort et que sa recharge ne puisse pas se faire plus rapidement pour en profiter encore plus. Il faut aussi composer avec une protection aux intempéries limitée et un confort du genre ferme, avec une selle qui pense plus à l’esthétique qu’au confort des utilisateurs les plus assidus.

Son gabarit avantageux sur route risque aussi de devenir encombrant en ville, malgré une grande finesse. Bref, autant l’essayer avant de se décider mais attention : le charme agit très vite ici.

Photos : Nicolas Valeano – BMW

Les derniers articles