Le dernier but de Bouygues Telecom est d’améliorer sensiblement sa fibre optique. Pour deux projets en cours, l’opérateur recherche des investissements à hauteur de 2 milliards d’euros.

On ne cesse d’en entendre parler : le réseau 5G arrive. Et ce quand bien même la France est à nouveau en retard et ne devrait y goûter qu’en mai 2020.

Toujours est-il que la technologie réseau mobile ne supplantera pas nécessairement le fixe, qui reste un investissement coûteux, mais plus pérenne. Dans ce cadre, la fibre optique est toujours importante, et Bouygues Telecom veut continuer d’investir sur la technologie.

2 milliards d’investissements sur la fibre

Pour cela, comme nous l’apprend le journal Les Échos de ses propres sources, l’acteur télécom a un plan. Et pour l’appliquer, l’entreprise a donné pour mission aux banques de trouver des investisseurs pour récupérer deux milliards d’euros.

Mais pour quoi ? Ce budget représente deux projets en cours. Le premier milliard concerne « Saint-Malo », le projet qui veut raccorder la fibre optique Bouygues aux pylônes chargés de nous offrir du réseau mobile dans nos agglomérations. L’idée est bien sûr d’améliorer la connexion mobile, mais aussi de pouvoir fournir plus efficacement un réseau fibré aux entreprises.

Le deuxième milliard concerne « Astérix ». Ce dernier représente ici le financement et la création de lignes fibres optiques dans les zones moyennement denses, en partenariat avec les autres acteurs français que sont Orange, SFR et Free. S’il fait partie des constructeurs, il pourra ainsi profiter d’un tarif préférentiel pour son accès tout autant qu’atteindre de nouveaux clients plus facilement.

Les pros et les particuliers

Voilà deux secteurs sur lesquels l’opérateur Bouygues se doit effectivement de faire des efforts. Le segment professionnel a toujours été important pour les opérateurs, et Bouygues Telecom tente de renforcer son offre après avoir racheté deux acteurs spécialisés : Keyyo et Nerim. Rien d’étonnant à cela, puisque le marché pro est celui avec les marges les plus intéressantes.

Reste à savoir si les investisseurs seront conquis par les projets de Bouygues Telecom. Pour être franc, il paraît improbable qu’il n’en trouve pas malgré la facture salée : après quelques années en peine, l’opérateur de Martin Bouygues a su rebondir à vitesse grand V et ce dernier est également un homme d’affaires de renom dans le milieu français. On ne peut donc qu’apprécier l’attention grandissante portée au développement de la fibre optique.