Pas d’encre, pas de scanner : Canon face à un recours collectif pour ses imprimantes multifonctions

 

Un recours collectif a été lancé, aux États-Unis, contre Canon pour ses imprimantes multifonctions refusant de numériser lorsqu'un de leurs réservoirs d'encre est vide.

On savait déjà que les fabricants d’imprimantes abusaient. Vous vous souvenez, sans doute, des pratiques qui visent à raccourcir délibérément la durée de vie des imprimantes et des cartouches. Des pratiques qualifiées d’obsolescence programmée, il y a eu de nombreuses enquêtes et recours face à ça.

Voici une nouvelle pratique détestable, elle nous vient de chez Canon. Les imprimantes multifonctions du groupe japonais désactivent la fonction scanner si une des cartouches est vide. Il s’agit, plus précisément, du modèle Canon Pixma MG6320. Néanmoins, la pratique serait présente sur beaucoup plus de modèles et chez d’autres marques.

Un recours collectif aux États-Unis

Un utilisateur agacé a donc poursuivi Canon devant le tribunal d’un des districts de New York. David Leacraft, qui travaille également dans un cabinet d’avocats, poursuit Canon en son propre nom mais aussi au nom de toutes les autres personnes dans la même situation. Il demande 5 millions de dollars en dommages-intérêts, hors intérêts, honoraires et frais de litige.

Canon appelle ces appareils multifonctions « 3-en-1 » ou « 4-en-1 » car elles sont censées fournir trois ou quatre fonctions. Mais, ces imprimantes tout-en-un ne numérisent ou ne faxent pas de documents lorsque les périphériques ont des cartouches d’encre faibles ou vides. D’après le cabinet d’avocats américains, les affirmations publicitaires de Canon sont fausses, trompeuses et susceptibles de tromper le public.

De plus, « Il n’y a aucune raison ni aucune base technique pour fabriquer les imprimantes tout-en-un avec une fonction de détection du niveau d’encre qui empêche le scanner de fonctionner lorsque l’encre est faible ou vide. Canon a conçu les imprimantes tout-en-un pour obliger les consommateurs à conserver de l’encre dans leurs appareils, qu’ils aient ou non l’intention d’imprimer ».

Canon USA a fourni quelques explications techniques : « Ces précautions sont en place pour éviter d’endommager l’imprimante si une impression sans encre est tentée. L’imprimante utilise l’encre pour refroidir la tête d’impression pendant le processus d’impression. Si aucune encre n’est présente, la tête d’impression peut être endommagée (…) ».

Le tribunal n’a pas encore donné suite au procès, et Canon n’a pas encore répondu officiellement.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles