Facebook va réintégrer une fonctionnalité majeure exclusive à Messenger

Après neuf ans d'absence !

 

Facebook est en train de tester la réintégration de la messagerie directement sur sa plateforme. Elle en avait été retirée en 2014 pour rendre l'accès aux messages exclusifs à Messenger.

Meta
Par la grâce de Meta, Facebook va retrouver une fonctionnalité qui lui avait été enlevée il y a presque une décennie // Source : Unsplash Dima Solomin

Neuf ans plus tard, Meta fait machine arrière sur une fonctionnalité majeure retirée de Facebook il y a fort longtemps. La firme a en effet indiqué être en train de tester la réintégration, sur la plateforme, de la boîte de réception qui lui avait été retirée il y a neuf ans. L’idée était alors de la rendre exclusive à Messenger, en vue d’en booster les téléchargements.

Android Authority nous rappelle la chronologie exacte de cette amputation. Dans le détail, Facebook avait perdu en 2014 la possibilité d’accéder à la boîte de réception depuis son interface web. Par la suite, en 2016 cette fois, l’application mobile de Facebook en avait également été privée. Deux suppressions successives assez mal vécues les utilisateurs qui y voyaient (à raison) une manière peu engageante de forcer l’adoption de Messenger.

Meta va procéder à une réintégration bienvenue

Dans une note de blog, Meta a confirmé cette semaine vouloir revenir sur ses pas en réintégrant la boîte de réception à Facebook. « Nous testons actuellement la possibilité pour les utilisateurs d’accéder à leur boîte de réception Messenger à partir de l’application Facebook et nous étendrons bientôt ces tests », a ainsi indiqué le groupe, qui semble néanmoins indiquer que cette nouveauté ne concernera (au moins dans un premier temps) que l’application mobile Facebook.

Cela dit, n’y voyez pas un quelconque mea culpa. Meta ne fait pas marche arrière pour écouter (avec beaucoup de retard) les utilisateurs, mais plutôt pour favoriser la découverte et le partage de contenus sur Facebook. La firme explique ainsi vouloir « permettre [aux utilisateurs] de partager plus facilement ce qu’ils découvrent sur Facebook via la messagerie, au moment, à l’endroit et de la manière qui leur convient, sans avoir à passer à une autre application ». Reste maintenant à savoir si cette fonctionnalité reviendra bien sur Facebook pour y rester.

Quant à la vitalité du réseau social, Meta assure que tout va pour le mieux. Facebook ne serait ainsi « ni mort ni mourant », la plateforme aurait même franchi le cap des 2 milliards d’utilisateurs actifs quotidiennement.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).