Facebook devrait finalement sortir ses montres connectées, mais en deux modèles différents

 

Si Meta semblait avoir arrêté son développement d'une montre connectée en novembre 2022, la fuite d'une récente feuille de route interne à l'entreprise californienne révèle qu'elle compte sortir deux produits connectés à porter à son poignet… mais plus sous la même forme.

En parallèle des projets de Meta pour deux montres connectées d’ici 2027, plusieurs visuels dévoilent à quoi pourrait ressembler une prochaine smartwatch du géant de la tech.. // Source : Kuba Wojciechowski via Twitter

Article actualisé le 6 mars 2023 : La multinationale américaine a finalement ressorti son projet de smartwatch des cartons. Selon une feuille de route interne à l’entreprise dévoilée par le média américain The Verge le 1er mars 2023, Meta prévoit bien finalement de sortir une smartwatch.

Un bracelet pour contrôler les lunettes

Deux produits seraient sur la table. En premier, un bracelet connecté plutôt qu’une montre. Cet appareil, appelé « interface neuronale », serait vendu avec de prochaines lunettes connectées développées par la firme californienne pour contrôler plus facilement les lunettes avec des « mouvements de la main, comme glisser les doigts sur une croix directionnelle imaginaire », selon The Verge.

À terme, ce bracelet devrait également permettre d’utiliser « un clavier virtuel et taper autant de mots à la minute que les téléphones portables le permettent ». Il serait d’ailleurs vendu avec les lunettes de Meta.

Une vraie smartwatch est également prévue

En revanche, le second appareil devrait bien être une vraie montre connectée, appelée à être une version améliorée du bracelet. En plus de s’équiper des fonctionnalités de santé et de fitness classiques, elle devrait permettre de se filmer avec la caméra frontale lors d’un appel vidéo, pendant que les lunettes filment l’environnement du porteur. Elle devrait également intégrer des liens avec les applications sociales de Meta (Facebook, Instagram ou WhatsApp).

Dans sa feuille de route sur quatre ans, Meta prévoit la sortie de ces deux produits pour 2027, après un premier test auprès de ses employés dès 2024.

Meta pourrait garder le format détachable

Des informations qui font échos aux récentes rumeurs rapportées par le leaker Kuba Wojciechowski sur son compte Twitter le 31 janvier dernier. Il partage plusieurs visuels d’un modèle inconnu de montre connectée Meta, toujours au format détachable et tournant sous une version personnalisée d’Android avec un processeur Qualcomm.

Toutefois, aucune information n’indique pour le moment que ces visuels et les projets de montres connectées de Meta correspondent aux mêmes produits.


Article original du 14 novembre 2022Il y a un an, après le changement de nom du groupe Facebook pour Meta, on apprenait, grâce à certaines indiscrétions, que la firme travaillait à développer plusieurs montres connectées. Particularité de celle-ci, elle aurait été munie de plusieurs caméras afin de mieux s’adapter à un usage dans le cadre du métavers.

En juin dernier, on apprenait cependant par l’agence Bloomberg que Meta avait mis en pause le développement de sa montre connectée : « La maison mère de Facebook, Meta Platforms Inc, a suspendu le développement de sa montre connectée avec double caméras et travaille désormais sur d’autres appareils pour le poignet, selon une personne proche du sujet ».

Si la montre initialement prévue semblait donc être mise en suspens et aurait pu servir de base à de nouvelles smartwatch ou bracelets connectés, il semble finalement qu’il n’en sera rien comme l’a rapporté l’agence Reuters en fin de semaine dernière.

Le vendredi 11 novembre, l’agence de presse s’est en effet fendue d’un court article rapportant les projets actuels de Meta :

Meta Platforms sort du marché des écrans connectés Portal et va réduire les projets liés aux montres connectées, ont indiqué plusieurs cadres vendredi, au cours d’une réunion avec les employés.

Ce frein porté aux projets matériels de Meta peut sans doute s’expliquer par la réduction drastique des effectifs de la firme. En effet, Mark Zuckerberg a annoncé, la semaine dernière, avoir dû licencier 11 000 salariés de Meta, soit 13 % de ses effectifs. Un choix imposé, selon le patron de Meta, par des prévisions de croissance calquées sur les résultats de l’entreprise pendant la phase de confinement de 2020. Meta pensait alors que les habitudes des internautes allaient perdurer après le Covid. C’était sans compter sur la crise économique et énergétique en cours.

Par ailleurs, la valorisation de Meta a drastiquement chuté en un an, passant de 1,078 million de milliards de dollars en septembre 2021 à 299 milliers de milliards de dollars en novembre 2022, soit une capitalisation divisée par près de quatre en un peu plus d’un an. Face à cette baisse des marchés financiers, Meta a donc dû se recentrer sur ses activités principales, à savoir les réseaux sociaux, mais également ses projets autour du métavers.

Des écrans connectés également abandonnés

Outre l’abandon des projets de montres connectées, Meta a également annoncé qu’il allait mettre de côté ses écrans connectés de la gamme Portal. Lancée en 2018, cette gamme vise à proposer des écrans permettant aux utilisateurs de passer des appels vidéo simplement.

Depuis quatre ans, Meta a multiplié les modèles avec un Portal et un Portal+, suivis d’un Portal Mini, d’un Portal TV — qui se connecte au téléviseur — d’un Portal Go et d’un Portal for Business, destiné aux entreprises. Comme le rappelle le site américain The Verge, Meta avait déjà ralenti dans le domaine des écrans connectés dès le mois de juin en décidant d’en arrêter la production.