« Pour les étudiants et les vélotaffeurs » : ce nouveau vélo électrique hollandais veut frapper fort

 

Récemment officialisé, le nouveau Gazelle Esprit C7 HMS a été exposé dans le cadre des ProDays 2023. L’occasion de découvrir ensemble ce vélo électrique urbain qui mise à la fois sur un moteur central et une transmission Nexus à 7 vitesses, le tout pour moins de 2500 euros.

Gazelle Esprit C7 HMS
Source : Grégoire Huvelin – Frandroid

Gazelle est l’une des marques parmi les plus populaires aux Pays-Bas. Elle fabrique des vélos depuis maintenant plus de 130 ans, à Dieren, et s’est naturellement implantée sur d’autres marchés européens dont la France. La marque batave a logiquement profité des ProDays 2023 pour y montrer l’une de ses dernières nouveautés.

Il s’agit du Gazelle Esprit C7 HMS, officialisé dans le courant du mois de juin, que Frandroid a pu découvrir sur le salon. Ce modèle vise à séduire une cible particulière : « Les étudiants qui effectuent des trajets entre leur appartement et leur lieu d’étude, ainsi que les vélotaffeurs », explique un représentant de la marque.

Un moteur central plus que pertinent

Pour ce faire, Gazelle a tenté de tirer au maximum le prix du vélo vers le bas : 2390 euros tout de même, ce qui le place au-dessus du tarif moyen d’un VAE en France. Il n’empêche qu’à ce prix, cette monture dégaine une combinaison de composants relativement prometteuse sur le papier : un moteur central associé à une transmission Nexus à sept vitesses.

Le moteur central coûte plus cher, car il est plus complexe à intégrer. Il permet en outre de mieux équilibrer le vélo et offre une meilleure gestion de l’assistance. C’est un élément que l’on retrouve sur des VAE généralement haut de gamme.

Gazelle Esprit C7 HMS
Source : Grégoire Huvelin – Frandroid

De son côté, la transmission Nexus à sept vitesses permet de passer les vitesses que ce soit à l’arrêt ou en mouvement. Un bel avantage pour repasser sur de petits rapports à un feu rouge par exemple. Le boîtier protège par ailleurs l’ensemble du système des intempéries, poussières ou chocs.

Le Gazelle Esprit C7 HMS s’appuie sur un moteur Shimano EP5, dont le couple atteint les 40 Nm. Pour la ville, c’est normalement suffisant. Comptez aussi sur une batterie de 400 Wh, des freins à disque hydrauliques Shimano BR-MT200 à double piston, des pneus de 28 pouces Schwalbe Fat Frank, un capteur de puissance et un poids de 23,4 kg.

Aucune vente en direct, mais un gros réseau de partenaires

Placée sur le cadre, la batterie est amovible. Pratique pour recharger son vélo électrique sans obligatoirement le monter chez soi ou au travail.

Gazelle Esprit C7 HMS
Source : Grégoire Huvelin – Frandroid

Gazelle nous indique qu’aucun atelier d’assemblage français gérait cette activité précise. « Gazelle est tellement leader sur son marché local, qu’il préfère tout assembler aux Pays-Bas », nous explique-t-on. « En France, il n’y a aucune vente directe. Pourquoi ? Car la prise en main est importante », estime la marque.

Ainsi, Gazelle s’appuie sur un réseau de 180 magasins partenaires – avec comme objectif de grimper à 200 boutiques – dispatchés partout en France. « Les magasins sont formés pour connaître nos modèles et les réparer en cas de besoin. Aussi, on a cinq commerciaux qui gèrent leur secteur pour développer notre réseau de partenaires ».