Android est désormais sur Mac… Laren : pourquoi la F1 attire Google

La bataille des OS dans l'automobile

 

Jusqu'à maintenant, c'était presque en toute discrétion que Google était en train de gagner la bataille du système d’exploitation des voitures. Désormais, c'est un peu plus visible.

Android Google F1

Comme Google et McLaren l’ont récemment annoncé, Google est désormais impliqué en tant que sponsor dans la Formule 1 et la Formule E.

À l’avenir, les voitures McLaren auront une marque chromée sur les enjoliveurs fixés aux roues pour mettre en avant le logo Chrome. Il y aura également un logo Android relativement grand dans une position particulièrement imposante sur le capot du moteur derrière le cockpit. En plus du lettrage du système d’exploitation mobile, le célèbre bugdroid que Google utilise depuis l’introduction d’Android sera également visible.

Les pilotes McLaren porteront également les logos des produits Google sur leurs combinaisons. Google compte également donner un coup de main technologique à McLaren. Les équipes de McLaren disposent de divers appareils Android compatibles 5G équipés du navigateur Chrome, du moins selon l’équipe de course dans son communiqué de presse.

We are pleased to announce a new and exciting partnership with @Qualcomm, as from today, the San Diego, California-based company, will be our Premium Partner through @Snapdragon.
➡️ https://t.co/aCxJF59I8R

We can’t wait to welcome your logo on the F1-75!#essereFerrari 🔴 pic.twitter.com/6PnX67TSVv

— Scuderia Ferrari (@ScuderiaFerrari) February 8, 2022

Cette annonce intervient quelques semaines après une autre annonce d’un géant de la tech. Qualcomm a récemment annoncé que le géant américain des puces ajouterait un logo « Snapdragon » sur les véhicules de la Scuderia Ferrari pour promouvoir ses processeurs mobiles.

Pourquoi Google s’intéresse à la F1

Lorsqu’une marque ou une entreprise décide de sponsoriser quelque chose, il s’agit généralement d’une décision commerciale. C’est l’équivalent d’une campagne de communication et ce sont des annonces que l’on ne traite pas, sauf quand la collaboration donne lieu à des produits spécifiques.

Le premier objectif des sponsors est de renforcer la notoriété de leur marque et de susciter l’enthousiasme autour de leur marque. Jusque là, vous n’apprenez rien de nouveau.

Le fait est que désormais des géants de la tech, comme Google et Qualcomm, sponsorisent la plus grande course automobile au monde n’est pas anecdotique.

Imposer Android Automotive

Google compte imposer Android Automotive, le groupe américain veut orchestrer l’électronique, de plus en plus présente dans les voitures. Il s’agit d’une version « automobile » du système qui équipe déjà quatre téléphones mobiles sur cinq dans le monde… On retrouve déjà Android Automotive, en tant que système d’infodivertissement, chez Volvo, Ford, Lucid, Stellantis ou encore Renault.

Comme l’a montré Tesla, l’automobile change : elles sont désormais remplies de composants électroniques en pagaille, elles ont un grand écran en guise de tableau de bord, des applications logicielles pour la gestion et l’accès aux différentes fonctionnalités et applications, un logiciel qu’il suffit de mettre à jour en OTA pour ajouter de nouvelles fonctions…

XC40
Android Automotive sur la Volvo XC40 Recharge 100 % électrique

Les enjeux de cette transformation par le logiciel sont importants. Ils impliquent un changement complet du modèle économique du secteur. C’est ce qui explique l’investissement important de Google et Qualcomm dans la Formule 1 et la Formule E.

Megane E-tech2
Cette fois-ci, c’est Android Automotive sur la nouvelle Renault Mégane E-Tech

Dans ce nouveau modèle, la valeur du véhicule connecté est dopée par l’intelligence artificielle, les données et le logiciel. Les ambitions de Google dans le secteur apparaissent alors clairement. Jusqu’à maintenant, c’était presque en toute discrétion que Google était en train de gagner la bataille du système d’exploitation des voitures. Désormais, c’est un peu plus visible.

 


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles