Windows 10 2004 : Google Chrome va réduire sa consommation de RAM

 

Google va tirer profit des développements de Microsoft pour Windows 10 2004. Cela permettra à Chrome de consommer moins de RAM sur PC à l'avenir, son plus grand défaut.

Google Chrome est un grand consommateur de RAM. C’est peut-être la chose la plus connue à son sujet, et c’est devenu un meme sur Internet au fil des ans. Avec la mise à jour de mai 2020 pour Windows 10, Microsoft propose justement aux développeurs de nouvelles solutions pour réduire la consommation de RAM de leurs applications. À l’origine, cette optimisation ne concernait que les applications du Microsoft Store, mais a désormais été étendu aux logiciels classiques « Win32 ».

Jusqu’à 27 % d’économie

Cette solution, Segment heap, a été utilisée par Microsoft pour son propre navigateur, Microsoft Edge, basé sur Chromium comme Google Chrome. Dans ses tests, la marque affirme avoir pu économiser jusqu’à 27 % de RAM. Le navigateur de Microsoft est en revanche beaucoup moins populaire que Chrome, et c’est bien ce dernier qui nous intéresse aujourd’hui.

Dans un changement appliqué au code source de Chromium, un développeur de Google a annoncé que la fonction Segment Heap serait gérée à l’avenir par Google Chrome pour économiser de la RAM. Il sera nécessaire d’avoir Windows 10 avec la mise à jour de mai pour profiter de cette nouveauté.

Des tests effectués sur des machines activant manuellement Segment Heap pour Chrome.exe montrent que la fonction pourrait permettre d’économiser des centaines de mégaoctets de RAM sur certaines machines. Le résultat varie grandement, et les meilleures économies proviennent des machines avec beaucoup cœurs.

Une petite victoire pour Windows 10

On voit ici une nouvelle bonne illustration du passage du navigateur Microsoft Edge sur une base Chromium. Cela permet à Microsoft de proposer des améliorations pour le navigateur, et de fournir un produit plus compétitif, mais cela permet surtout de convaincre Google à mieux intégrer Chrome avec les nouveautés de Windows 10. In fine, c’est l’expérience de la majorité des utilisateurs qui s’améliore.

Les derniers articles