Test de l’enceinte Huawei Sound Joy : un son signé Devialet

Enceintes bluetooth • 2021

Huawei Sound Joy
Très bon
8 /10

Note de la rédaction

Points positifs du Huawei Sound Joy
  • Performances audio au top
  • Agréable à écouter en intérieur comme en extérieur
  • Finition irréprochable
  • Étanchéité (IP67)
  • Qualité des appels audio
  • Autonomie convenable
Points négatifs du Huawei Sound Joy
  • L'enceinte s'allume au moment de la charge
  • Sons de démarrage et d’extinction non désactivables
  • Volume qui ne peut être mise à zéro avec un iPhone
 

Huawei a fait appel au français Devialet pour ficeler sa nouvelle enceinte compacte Bluetooth. La petite Huawei Sound Joy bénéficie de la technologie numérique Devialet SAM et se positionne en concurrente directe des références du marché que sont les JBL Flip 6 et Sony SRS-XB23. Peut-elle faire mieux ? Surprise…

Huawei Sound Joy
L’enceinte Huawei Sound Joy // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Le printemps n’est pas encore là, mais Huawei songe déjà à accompagner les amateurs de musique en extérieur dans leurs sorties nature. Facile à glisser dans un sac à dos avec son petit gabarit (20 x 6 cm), pas trop lourde avec 680 g, la Huawei Sound Joy embarque deux haut-parleurs calibrés par Devialet, associés à deux radiateurs passifs pour tonner plus fort dans le grave. Il ne semble rien lui manquer, ni l’étanchéité bien pratique pour une enceinte nomade, ni l’autonomie avec une batterie de 8800 mAh ou la possibilité de passer des appels vocaux.

Fiche technique de la Huawei Sound Joy

 Huawei Sound Joy
Dimensions202 x 73 x 73 mm
Poids680 g
Batterie8800 mAh
ConnectivitéBluetooth 5.2 (AAC et SBC), NFC
Réponse en fréquence50 - 20 000 Hz
Haut-parleurs1 haut-parleur de 50 x 75 mm (20 W), 1 tweeter de 19 mm (10 W), 2 radiateurs passifs

Ce test a été réalisé avec une enceinte prêtée par Huawei.

Design de la Huawei Sound Joy

Côté look, Huawei semble s’être inspiré de ses concurrents, notamment de Sony pour l’enceinte XB-23 et de JBL pour la petite Flip. L’enceinte se présente ainsi sous la forme d’un étroit cylindre recouvert d’un solide tissu façon Kvadrat. Tout comme la Sony SRS-XB23, la Huawei Sound Joy peut être positionnée verticalement et dispose d’ailleurs d’un socle perforé, pour permettre la diffusion des sons graves issus du haut-parleur passif. La face avant de l’enceinte est matérialisée par le logo du fabricant, ainsi que par l’emplacement de la zone de contact de la puce NFC.

La face arrière accueille les différents boutons de contrôle — rétroéclairé — de l’enceinte : mise sous et hors tension, activation du microphone et de l’assistant vocal du smartphone appairé, lecture/pause, activation/désactivation Bluetooth et appairage avec une autre enceinte Huawei. C’est également à cet endroit que se trouve le port USB-C de recharge de la batterie intégrée.

Huawei Sound Joy
La face arrière de l’enceinte Huawei Sound Joy // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Les boutons de contrôle du volume sont quant à eux logés sur le flanc de l’enceinte. En outre, l’enceinte Huawei Sound Joy est équipée d’un point d’arrimage et d’un cordon pour la porter ou la suspendre facilement. Enfin, les haut-parleurs passifs sont frappés du logo Devialet et l’un d’eux est agrémenté d’un éclairage LED circulaire qui s’illumine de façon variable.

Usage et application de la Huawei Sound Joy

L’enceinte Bluetooth Huawei Sound Joy s’avère pratique à l’usage. Son ergonomie est réussie et certains aspects sont objectivement plaisants. Les énormes boutons de contrôle de volume en caoutchouc anti-déparant rendent l’ajustement du volume très facile et le positionnement vertical ou horizontal facilite grandement l’installation de l’enceinte.

Il n’y a guère que les boutons de contrôle à l’arrière de l’enceinte qui soient un peu difficiles à presser, mais on ne s’en préoccupe qu’à la mise sous et hors tension. Le principal bémol repose, à mon goût, sur l’émission de son de démarrage et d’extinction, qu’il n’est pas possible de désactiver. Par ailleurs, avec un iPhone 13 Pro Max, le volume ne peut être mis à zéro : la Huawei Sound Joy se positionne sur son niveau de volume le plus faible. Gageons qu’une mise à jour du firmware de l’enceinte corrigera ce petit tracas.

Huawei Sound Joy
L’anneau LED de la Huawei Sound Joy change aléatoirement de couleur // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

La Huawei Sound Joy étant certifiée IP67, on peut l’emmener avec soi absolument partout, sans craindre qu’elle ne prenne l’eau. Attention toutefois à la plage et particulièrement au sable, car le port USB-C n’est pas protégé.

Enfin, l’anneau rétro-éclairé change de couleur au gré de la musique, indique l’état du volume lorsqu’il est changé et se colore en vert pendant les appels vocaux.

Connexion Bluetooth et app de contrôle AI Life

Tout au long de mes tests, la liaison Bluetooth s’est montrée parfaitement stable avec différents smartphones et ordinateurs, et jusqu’à 10 mètres environ, même au travers d’un plancher en bois. En revanche, l’enceinte ne se reconnecte pas automatiquement et il faut donc l’associer manuellement à chaque utilisation. Edit : depuis une récente mise à jour, la reconnexion est bien automatique.

L’app de contrôle Huawei AI Life de l’enceinte Sound Joy est disponible pour Android et iOS. Elle permet de régler quelques paramètres de l’enceinte, comme l’allumage ou non de l’anneau LED, la programmation de l’extinction automatique et l’égalisation du son. Par défaut l’enceinte est réglée en mode Hi-Fi et deux autres profils d’égalisation (Voix et Devialet) sont proposés. En outre, le volume des basses fréquences peut être ajusté sur une plage de plus ou moins 6 dB.

Audio de la Huawei Sound Joy

L’enceinte Huawei Sound Joy est un modèle à 2 voies et 4 haut-parleurs. Deux sont passifs (non alimentés par l’ampli intégré) et vibrent au gré des mouvements de membrane du haut-parleur principal. Ce principe de charge acoustique permet de confier la reproduction des basses fréquences aux haut-parleurs (radiateurs) passifs afin, d’une part, de descendre plus bas en fréquence malgré le faible gabarit de l’enceinte, mais aussi de soulager le haut-parleur principal en l’empêchant de reproduire des fréquences trop basses — ce qui augmenterait l’excursion de sa membrane et diminuerait sa précision dans le médium et l’aigu. De fait, son comportement est globalement amélioré.

Huawei Sound Joy
Les haut-parleurs de l’enceinte Huawei Sound Joy et, sous les pièces de mousse noires, ses trois microphones // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

Ce haut-parleur est un modèle rectangulaire doté d’une membrane en papier traité de 6 cm sur 4 cm environ. Il reproduit le spectre audio du registre haut-grave au haut-médium. Le second haut-parleur est un tweeter à dôme tissu enduit de 2 cm de diamètre environ, qui reproduit uniquement les très hautes fréquences. Pour faire simple, la solution acoustique retenue par Huawei permet d’obtenir une réponse en fréquences très large, malgré un gabarit restreint.

L’apport de Devialet : marketing ?

Pour développer l’enceinte Sound Joy, Huawei a fait appel au fabricant d’amplis et d’enceintes français Devialet. La Huawei Sound Joy bénéficie ainsi de la technologie Devialet SAM (Speaker Active Matching). En pratique, Devialet a mesuré les différents paramètres des haut-parleurs (courbe de réponse, temps de réaction, rotation de phase…) et programmé le processeur de l’ampli intégré pour compenser en amont les défauts constatés. La technologie SAM équipe d’ailleurs les amplis haut de gamme de Devialet, dont il est possible de mettre à jour le firmware pour ajouter de nouveaux profils d’enceintes. Est-ce que cela fonctionne vraiment avec la Huawei Sound Joy ? Oui, très clairement, et cela se traduit pas une belle cohérence d’ensemble, tant qu’on ne dépasse pas 50 % du volume.

Configuration de test

J’ai testé l’enceinte Huawei Sound Joy avec différentes sources Bluetooth (codec AAC)  : iPhone 13 Pro Max, Xiaomi Mi 11 Lite 5G, Macbook Air ou encore un vidéoprojecteur, depuis Apple Music et Netflix. Notons que l’enceinte n’est compatible qu’avec les codecs audio Bluetooth AAC et SBC.

Signature sonore

Ce qui frappe à l’écoute de l’enceinte Bluetooth Huawei Sound Joy, c’est sa douceur de restitution. Le haut grave est généreux, le médium légèrement en retrait, l’aigu en avant et soyeux. L’équilibre tonal est donc physiologique et flatteur, d’autant que Huawei a mis en place une égalisation de type loudness, qui renforce les basses fréquences à faible volume d’écoute. C’est très agréable et fait de la Sound Joy une enceinte très sympa pour créer une ambiance sonore cosy. À ce jeu elle est plus séduisante que les JBL Flip 6 ou Sony SRS-XB23.

Huawei Sound Joy
Les ouvertures dans la base de l’enceinte servent à diffuser le son du haut-parleur passif // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

À fort volume (> 50 %), le grave est automatiquement mis en retrait, certainement pour ne pas dépasser les capacités de l’amplificateur ou du haut-parleur principal. On perd alors l’équilibre initial, mais cela peut être partiellement compensé en poussant le grave (jusqu’à + 6 dB) depuis l’app de contrôle. À très fort volume, l’enceinte se désunit et projette le son.

  • Grave : punch mais extension limitée, convenable en extérieur à condition de jouer de l’égaliseur.
  • Médium : légèrement en retrait mais précis
  • Aigu : soyeux et fluide, il contribue grandement à rendre l’enceinte mélodieuse et intelligible à mi-distance, notamment en extérieur

Notez que le profil d’égalisation Devialet, lorsqu’il est activé dans l’app, modifie sensiblement la signature, en atténuant les hautes fréquences et en renforçant le registre médium. C’est une toute autre enceinte qui se découvre alors, à mon goût nettement moins séduisante.

Comportement dynamique

Comme expliqué plus haut, l’apport de Devialet est évident en matière de timing. L’auditeur n’a aucun mal à suivre les différents instruments. Idem pour les voix bien timbrées et toujours intelligibles — tout du moins à volume raisonnable. Dans ces conditions, Huawei fait mieux que JBL avec les petites Flip ou Sony avec les XB-2x. À très fort volume, elle ne fait cependant pas mieux et perd ses qualités (équilibre tonal, timing). La Huawei Sound Joy n’a donc pas vocation à sonoriser une fête sur la plage.

Très convaincante à l’extérieur

Amateur de van life et d’enceintes nomades que j’emmène fréquemment en voyage, j’ai pu longuement tester la Huawei Sound Joy ailleurs que dans un bureau, une chambre ou un salon. Dans l’environnement exigu du van, l’enceinte impose un son solide et entraînant. Si l’on prend soin de positionner l’enceinte ailleurs qu’au sol, on profite d’un son remarquablement équilibré et fourmillant de détails. Tout passe crème, les percussions, les cordes (basse, guitare acoustique), les voix. À ce jeu, elle fait mieux que les JBL Flip 6 et Sony SRS-XB23.

Huawei Sound Joy
La Huawei Sound Joy délivre un son clair à l’extérieur // Source : Tristan Jacquel pour Frandroid

À l’extérieur, posée sur un rocher et écoutée à 5 mètres de distance, la Sound Joy s’en sort plutôt bien : certes le grave est en net retrait, mais en le renforçant par égalisation, on retrouve un équilibre tonal convenable. Indépendamment du grave, le haut du spectre garde une articulation surprenante, à l’évidence liée au tweeter bien réglé. Pour s’en convaincre, il suffit de masquer ce dernier de la main pour constater que le son perd en précision. Bref, mission accomplie pour la Huawei Sound Joy en extérieur également.

Micro de la Huawei Sound Joy

La Sound Joy est dotée de trois microphones pour les appels vocaux, avec suppression des bruits ambiants. Selon le positionnement de l’enceinte (vertical ou horizontal), le rôle de chaque microphone est ajusté, afin de toujours bien capter la voix de l’utilisateur. Ainsi, les conversations téléphoniques passées au travers de l’enceinte sont agréables : on est très bien entendu et l’on entend également bien son interlocuteur. Bien vu.

Autonomie de la Huawei Sound Joy

Huawei annonce que la batterie de l’enceinte Huawei Sound Joy est compatible avec la charge rapide Power Delivery. D’une capacité de 8800 mAh, elle nécessite toutefois presque 3 heures pour se recharger d’après mon expérience. Étrangement, l’enceinte se met sous tension pendant la charge, ce qui oblige à l’éteindre manuellement. Là encore, une mise à jour de son firmware serait bienvenue.

Quant à l’autonomie, Huawei annonce 26 heures d’utilisation à 50 % de volume. Cependant, j’ai mesuré un peu plus de 18 heures à 20 % de la puissance maximale, soit un volume adapté à une écoute très confortable à 1 mètre de distance. Il semble que les chiffres annoncés par Huawei soient un poil optimistes. Dans l’absolu, cette autonomie reste toutefois très bonne.

Prix et date de sortie de la Huawei Sound Joy

L’enceinte Bluetooth Huawei Sound Joy est proposée en coloris vert ou noir et disponible au prix de 149 €.

Note finale du test
Très bon
8 /10
Huawei entre dans la cour des grands avec l’enceinte Huawei Sound Joy, qui n’a rien à envier aux références du marché, JBL Flip 6 et Sony SRS-XB23, tant sa signature sonore est plaisante. On peut lui reprocher un son projeté à très fort volume — lot des enceintes de ce gabarit — et on la choisira plus volontiers pour bronzer en musique que faire la fête sur la plage. Facile à emporter avec soi, la Sound Joy se distingue par une bonne autonomie et la qualité de ses appels audio. De quoi lui pardonner quelques petits bugs qui mériteraient d’être corrigés par mise à jour.

Points positifs du Huawei Sound Joy

  • Performances audio au top

  • Agréable à écouter en intérieur comme en extérieur

  • Finition irréprochable

  • Étanchéité (IP67)

  • Qualité des appels audio

  • Autonomie convenable

Points négatifs du Huawei Sound Joy

  • L'enceinte s'allume au moment de la charge

  • Sons de démarrage et d’extinction non désactivables

  • Volume qui ne peut être mise à zéro avec un iPhone

Les derniers articles