Intel lance sa première carte graphique en 20 ans, mais vous n’allez pas en vouloir

Un retour pour l’instant symbolique

 

En développement depuis des mois, l’Iris Xe « DG1 » arrive enfin sur le marché mais il ne s’agit pas de la carte graphique de vos rêves. Pour l’instant, Intel prend en effet la température du marché avec une puce peu puissante, vouée à l’intégration directe dans des tours préassemblées.

Intel donne le coup d’envoi au lancement de ses GPU Iris Xe pour PC de bureau, mais les réserve aux OEM – Ici le modèle conçu par Colorful

Intel donne le coup d’envoi au lancement de ses GPU Iris Xe pour PC de bureau, mais les réserve aux OEM – Ici le modèle conçu par Colorful // Source : Intel

10 ans après l’abandon du projet Larrabee, presque 22 ans après l’i740, Intel revient comme prévu sur le marché de la carte graphique. Après avoir roulé sa bosse ces deux dernières années sur les iGPU ajoutés aux puces Ice Lake-U, puis Tiger Lake-U, le géant californien vient donc prendre la température du marché avec sa carte graphique dédiée « DG1 », gravée à l’aide du nouveau protocole 10 nm SuperFin.

Cette dernière n’a toutefois rien d’une concurrente aux Nvidia RTX 3000 ou AMD Radeon RX 6000 : elle se destine en premier lieu aux ordinateurs d’entreprise ainsi qu’aux tours multimédia et bureautique. Inutile par ailleurs de la chercher chez votre revendeur d’électronique préféré, Intel ne la proposera qu’à certains partenaires OEM, pour une intégration directe à des PC de bureau préassemblés. Il sera donc impossible d’en acheter une séparément.

Une puce GPU conçue pour fonctionner sur certaines configurations précises

D’un point de vue technique, la puce d’Intel peut compter sur 80 unités d’exécution et 4 Go de VRAM (LPDDR4X) disposant d’un bus 128-bit. Intel ne détaille pas encore la fréquence appliquée à son nouveau GPU de bureau, mais l’on sait qu’il se contente d’une bande passante mémoire de 68 Go/s : preuve s’il en fallait qu’il n’est pas taillé pour le gaming.

Par la suite, Intel pourrait enfin lancer une variante un peu plus musclée de cette première puce en reprenant les spécifications de l’Iris Xe MAX, un GPU dédié annoncé il y a peu pour PC portables. Ce dernier dispose pour sa part de 96 unités d’exécution et d’une fréquence de 1650 MHz, ses spécifications en matière de mémoire vidéo sont néanmoins identiques.

Ici le modèle dévoilé par ASUS

Ici le modèle dévoilé par ASUS // Source : Intel

On apprend enfin de LegitReviews, que dans sa version actuelle, l’Iris Xe DG1 sera obligatoirement couplé à une configuration bien spécifique comprenant un processeur de bureau de 9e génération (Coffee Lake-S) ou 10e génération (Comet Lake-S), et une carte mère sous chipset B460, H410, B365, ou H310C disposant d’un BIOS spécifique. L’ensemble sera par ailleurs vendu en tant que système préconstruit.

Pour l’instant, Intel indique travailler avec ASUS et explique que d’autres fabricants OEM sont aussi partenaires, dont Colorful.

Les derniers articles