Microsoft pourrait racheter TikTok, Donald Trump en trouble-fête

Encore une histoire compliquée

 

Microsoft serait intéressé par la possibilité de racheter partiellement la très populaire application TikTok. Sauf que pour le président Donald Trump voudrait que la plateforme soit bannie des États-Unis si elle ne devient pas 100 % américaine.

L'application TikTok

L’application TikTok // Source : Pixabay

Nous savons déjà comment Huawei s’est retrouvé étroitement mêlé au conflit géopolitique qui oppose les États-Unis et la Chine. Or, ces tensions commencent aussi à menacer sérieusement l’avenir d’un autre acteur important de la tech : l’application TikTok. Or, voilà que Microsoft pourrait venir à la rescousse et racheter en partie le service, mais évidemment rien n’est jamais simple dans ce genre d’affaires.

Microsoft zieute sur TikTok

Pour rappel, cela fait longtemps que la plateforme — détenue par le géant chinois ByteDance — est soupçonnée par les autorités américaines de menacer la sécurité du pays outre-Atlantique. À cet égard, le président Donald Trump a déjà plusieurs fois indiqué qu’il envisageait de bannir TikTok des États-Unis.

Or, dans la nuit du vendredi 31 juillet au 1er août, tout semble s’être accéléré d’un coup. Le reporter Charles Gasparino pour Fox Business explique dans un premier temps que les autorités américaines tenteraient de forcer la main de Bytedance pour qu’il cède toutes ses activités TikTok aux États-Unis. On apprend ainsi que, parmi les racheteurs potentiels, Microsoft serait particulièrement intéressé.

Dans la foulée, le New York Times corrobore l’information. Rappelons aussi que les estimations de la valeur de TikTok varient de 30 à 50 milliards de dollars. L’histoire ne s’arrête cependant pas là.

Rendre TikTok 100 % américain

En effet, Donald Trump est également revenu mettre son grain de sel dans les négociations lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche. « En ce qui concerne TikTok, nous allons l’interdire aux États-Unis », a ainsi expliqué le président. Autrement dit, même un rachat partiel du service par Microsoft ne serait pas suffisant pour sauver la plateforme du bannissement.

Reste à savoir précisément sur quelles bases légales le chef d’État pourrait s’appuyer pour exécuter sa menace. En attendant, le reporter Charles Gasparino apporte d’autres informations.

Dans un tweet, il précise en effet que Bytedance cherche à trouver un compromis avec les autorités américaines, mais que Donald Trump voudrait en réalité que le géant chinois cède toutes ses parts dans TikTok pour en faire une plateforme détenue à 100 % par une firme des États-Unis. « Trump présente cela comme une victoire contre la Chine », apprend-on à la lecture du post.

TikTok va-t-il vraiment être banni des États-Unis si Bytedance ne vend pas ses parts ? Et Microsoft ambitionne-t-il de racheter l’intégralité de la plateforme ? Voici deux des grandes questions qui restent aujourd’hui en suspens. Les jours qui viennent devraient nous apporter quelques éléments de réponse.

TikTok

TikTok

Les derniers articles