Donald Trump veut bannir TikTok pour se venger de la Chine après le coronavirus

TikTok dans les traces de Huawei ?

 

Le président Donald Trump a indiqué qu'il envisageait de bannir l'application TikTok aux États-Unis en guise de représailles à l'égard de la Chine que Washington juge responsable de la pandémie de Covid-19.

TikTok

L’application TikTok // Source : Pixabay

TikTok est l’une des applications les plus en vogue du moment — surtout auprès du jeune public. La plateforme permet de poster et de consommer des vidéos assez courtes essentiellement dans un but de divertissement.

Or, ladite application appartient au géant chinois ByteDance et, à cet égard, le service se retrouve désormais au centre du conflit géopolitique opposant les États-Unis et la Chine avec, en toile de fond, la crise sanitaire du Covid-19 qui marque profondément l’année 2020.

TikTok, Chine et Covid-19

En effet, le président américain Donald Trump envisage de bannir TikTok sur son territoire, et ce, en guise de représailles à l’égard de Beijing que Washington accuse d’être responsable de la propagation du nouveau coronavirus.

« C’est quelque chose que nous examinons, oui », a ainsi déclaré Donald Trump lors d’une interview accordée à la chaîne TV Gray Television, un jour après que son secrétaire d’État Michael Pompeo a évoqué l’idée. Le chef d’État s’est ensuite fendu de propos assez virulents à l’égard du régime chinois.

C’est une grosse affaire. Écoutez, ce qui s’est passé avec la Chine avec ce virus, ce qu’ils ont fait à ce pays et au monde entier est honteux.

En d’autres termes, cette initiative serait une sorte de vengeance à l’égard de la Chine. Donald Trump n’a pas livré davantage de détails sur cette potentielle décision. Il se contente d’indiquer que c’est « l’une des nombreuses » manières qu’il envisage pour riposter contre Beijing.

TikTok (ex Musical.ly)

TikTok (ex Musical.ly)

TikTok après Huawei

Si elle se concrétise, cette initiative viendrait ajouter de l’huile sur un feu déjà plus qu’attisé dans le conflit sino-américain. Cela ne serait pas sans rappeler l’embargo que les États-Unis infligent déjà à Huawei depuis mai 2019, privant notamment les smartphones de la marque de profiter des services Google.

Du côté de TikTok, il faut aussi savoir que la plateforme est déjà sous le coup d’une enquête aux États-Unis concernant la manière dont le service gère les données privées de ses utilisateurs.

Enfin, sur le plan sanitaire, rappelons que la crise du nouveau coronavirus fait particulièrement rage sur le sol américain. Le Covid-19 a touché plus de 3 millions de personnes dans le pays outre-Atlantique en faisant plus de 130 000 morts depuis le début de la pandémie.

Les derniers articles