Windows 10 pourrait (momentanément) être mauvais pour votre SSD

Windows 10 2004 pose quelques problèmes à l'outil d'optimisation des disques

 

Un utilitaire de Windows défragmente régulièrement les disques dur et SSD pour améliorer leur performances... mais depuis la mise à jour de mai, ce dernier est détraqué. Votre SSD pourraient en conséquence être optimisé 30 fois plus souvent que nécessaire.

Windows 10 pourrait faire du mal à votre SSD… en voulant lui faire du bien

Windows 10 pourrait faire du mal à votre SSD… en voulant lui faire du bien // Source : Panos Sakalakis – Unsplash

Défragmenter un disque dur ou un SSD consiste à en réorganiser le contenu pour rendre les fichiers et données plus faciles d’accès. Il s’agit depuis des lustres d’un bon moyen d’améliorer les performances d’un disque dur et la chose se fait automatiquement sous Windows 10 au travers d’un outil d’optimisation natif. Si l’utilité de la défragmentation pour les SSD est plus discutable, Windows se charge également de les optimiser, de manière cyclique, sans intervention de l’utilisateur.

C’est, quoi qu’il en soit, l’outil d’optimisation de Windows 10 qui pose problème depuis le passage à la mise à jour Windows 10 2004 (update de mai). Depuis celle-ci, qui a connu quelques remous, l’utilitaire est détraqué… suffisamment pour effectuer 30 fois plus de défragmentation que nécessaire, au point de nuire à la longévité du SSD utilisé alors trop intensément.

Microsoft a reconnu le problème et travaille déjà sur une solution

En réalité, le problème est simple. L’utilitaire de Microsoft ne parvient plus à enregistrer la dernière fois qu’une défragmentation a été faite. Il relance donc l’opération inlassablement. Gênant pour les disques durs, ce bug s’avère très problématique pour les SSD, qui souffrent davantage lors des longs transferts de données occasionnés par cette optimisation trop fréquente.

Comme le note TechRadar, l’utilitaire est toutefois capable de faire la différence entre un HDD et un SSD, et peut donc adapter son niveau d’optimisation en fonction. La plupart du temps, ce dernier se limitera ainsi à un simple procédé TRIM en lieu et place d’une défragmentation complète du SSD. Reste que Windows 10 défragmentera néanmoins par défaut certains volumes du SSD si ce dernier est utilisé pour la sauvegarde du système. Les risques d’usure prématurée sont donc réels.

Microsoft travaille déjà à une solution. Cette dernière a été déployée via une nouvelle Build de Windows 10 (19042.487), actuellement testée par les membres du programme Insider. Elle devrait être déployée prochainement auprès de l’ensemble des utilisateurs, alors que la prochaine mise à jour de fonctionnalités de Windows 10 (20H2) est sur le point d’arriver.

Les derniers articles