Discord pourrait se vendre : Microsoft en lice pour un rachat à 10 milliards de dollars

 

Plusieurs sources pointent vers un rachat potentiel du service Discord, très populaire depuis les premiers confinements. Microsoft serait en première position pour un rachat stratégique.

Dans la nuit de lundi à mardi, le très sérieux site Venturebeat a publié des informations indiquant que Discord avait reçu plusieurs propositions de rachats, et qu’une proposition en particulier estimée à plus de 10 milliards de dollars était dans les phases finales de discussions.

Qui est Discord ?

Depuis sa naissance en 2015, Discord est rapidement devenu un incontournable des joueuses et des joueurs du monde entier. Le service remplace très intelligemment les services de chat vocal comme Mumble ou Teamspeak avec une offre gratuite convaincante, tout en proposant beaucoup plus de fonctions autour des chats. Sa force est évidemment d’être gratuit à l’usage et disponible sur tous les appareils. Difficile de s’en souvenir, mais en 2015, les concurrents n’avaient pas d’applications mobiles convaincantes.

Un service à 140 millions d’utilisateurs mensuels

Six ans plus tard, Discord a énormément évolué et se veut désormais le meilleur allié pour créer une communauté sur Internet au sens large, au-delà du jeu vidéo. Il n’est pas rare pour des développeurs, un éditeur, une marque ou des influenceurs d’avoir un serveur Discord officiel où leur communauté peut se réunir et échanger sur tous les sujets.

L’année 2020 a été cruciale pour Discord qui a vu son nombre d’utilisateurs exploser en raison du confinement. En revanche, comme souvent avec les jeunes entreprises de la tech, Discord a admis au début du mois de mars 2021 qu’elle n’avait toujours pas atteint son succès. Son modèle économique passe notamment par la commercialisation de l’abonnement Nitro, qui permet aux utilisateurs et aux serveurs d’avoir accès à des bénéfices. Tout n’a d’ailleurs pas réussi à Discord. La firme s’était lancée dans la vente de jeux vidéo par une boutique interne au logiciel, avant de jeter l’éponge devant la montée en puissance d’Epic et son Epic Games Store.

Microsoft aurait mis 10 milliards sur la table

Plus tard dans la nuit de lundi à mardi, c’est au tour de Bloomberg de parler de l’éventuel rachat de Discord, cette fois en mentionnant explicitement la candidature de Microsoft. Ce n’est pas si surprenant, compte tenu des dépenses récentes de Microsoft pour étendre son empire. Début février, on apprenait d’ailleurs que la firme avait déjà tenté de racheter Pinterest pour plus de 50 milliards de dollars. En septembre 2020, Microsoft a annoncé le rachat de Bethesda pour 7,5 milliards de dollars. Une somme qu’elle a déjà plus que remboursée.

Satya Nadella, le patron de Microsoft, n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai puisqu’il avait également mené le rachat de GitHub en 2018 pour 7,5 milliards de dollars, et le rachat record de LinkedIn en 2016 pour plus de 26 milliards de dollars.

Un mariage qui a beaucoup de sens

Il est donc clair que Microsoft est à la recherche de rachats supplémentaires, et que la firme aimerait particulièrement mettre la main sur une nouvelle communauté d’utilisateurs. Si ce n’est pas Pinterest, cela pourrait être Discord. La synergie potentielle entre les deux groupes et très forte. Au-delà d’une intégration de Discord à Xbox, on imagine surtout que Discord pourrait devenir le pendant très grand public de ce que Microsoft Teams propose déjà avec succès aux entreprises.

Toutefois, si c’est évidemment le genre de théorie qui vient à l’esprit quand on pense à un rachat par Microsoft (« Discord va être intégré nativement à Windows 10 ! »), ce n’est pas exactement la façon dont la firme de Redmond gère ses rachats sous Nadella. Pour éviter un nouvel échec comme l’était le rachat de Skype ou de Nokia mobile, la firme préfère désormais laisser une relative autonomie aux entreprises rachetées. Depuis Mojang avec Minecraft, Microsoft a compris que ces entreprises venaient avec leur culture et leur savoir-faire, et qu’une synergie à marche forcée n’était pas la solution.

Si rachat il y a, il ne faut donc pas s’attendre à de grandes décisions stratégiques dès la signature. L’intérêt pour Microsoft serait sans doute à long terme d’intégrer Discord et ses millions d’utilisateurs à son infrastructure cloud Azure. D’après Bloomberg, Microsoft est déjà en discussion avec Discord, et le patron de Xbox Phil Spencer aurait rencontré les responsables du service, mais un accord entre les deux partis ne serait pas imminent. Il est encore tout à fait possible que Discord se lance en bourse plutôt que de considérer un rachat, c’était la stratégie initiale de la jeune entreprise.

Les derniers articles