Filouter pour émuler des jeux Switch sur PC ne sera bientôt plus possible

Denuvo est sur le coup

 

Denuvo va lancer la première solution de protection logicielle contre l'émulation de titres Switch sur PC. Un moyen d'éviter le contournement des protections mises en place sur les jeux PC, mais aussi une bonne nouvelle pour Nintendo et ses partenaires. Reste à savoir combien de temps les pirates seront réellement gênés par ce dispositif.

Nintendo Switch OLED dock
Nintendo Switch OLED, pour illustration // Source : Anthony Wonner – Frandroid

Critiqué pour l’impact présumé de ses solutions DRM sur les performances des jeux PC, Denuvo n’en investit pas moins le secteur des consoles au sens large. Après avoir fait son entrée sur PlayStation 5 (principalement pour lutter contre la triche sur les titres multijoueurs), la division gaming du groupe Irdeto, spécialisé dans la cybersécurité, lance un dispositif logiciel permettant de contrecarrer l’émulation de titres Switch sur PC.

En la matière, Denuvo annonce clairement la couleur : l’objectif est d’éviter que l’émulation des moutures Switch compromette trop facilement le travail de protection effectué sur les versions PC des derniers jeux. WCCFTech laisse d’ailleurs entendre que ce système de protection se concentrera en priorité sur les jeux Switch lancés récemment.

Denuvo veut sévir sur Switch

« Les consoles Nintendo souffrent depuis longtemps de problèmes de piratage et la Switch ne fait pas exception. Même si un jeu est protégé contre le piratage sur sa version PC, la version sortie sur Switch peut être émulée dès le premier jour et jouée sur PC, contournant ainsi les solides protections offertes par la version PC. Cela peut se produire avec n’importe lequel des nombreux jeux disponibles sur la Switch », explique Reinhard Blaukovitsch, directeur de Denuvo.

« En empêchant le piratage sur Switch tout en bloquant les émulations non autorisées sur PC, les studios sont en mesure d’augmenter leurs revenus pendant la fenêtre de lancement du jeu, qui est la période la plus importante en matière de monétisation. Le blocage des émulateurs Nintendo Switch permettra de s’assurer que toute personne souhaitant jouer au jeu devra acheter une copie légitime », poursuit-il avant de donner quelques détails sur la méthode employée.

nintendo-switch-oled-splatoon-3-édition
Source : Nintendo

On apprend ainsi que Denuvo se basera sur son arsenal habituel pour permettre à sa technologie de protection de se mettre en place « sans impact sur l’expérience de jeu ». « Elle permet ensuite d’insérer des contrôles dans le code [du jeu], ce qui bloque le gameplay sur les émulateurs », ajoute Reinhard Blaukovitsch.

Restent deux inconnus à ce stade : on ignore dans quelle mesure et à quelle échelle Nintendo, mais aussi les développeurs et éditeurs de jeux tiers, utiliseront la solution DRM de Denuvo. Difficile également de savoir combien de temps cette protection restera efficace. Il n’est pas rare que les pirates parviennent à déjouer les mesures anti-piratage / anti-émulation prise par les éditeurs.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles