Comment j’ai démonté un smartphone pour la première fois, et sans rien casser

 

Nokia (HMD) et iFixit réussissent le tour de force de proposer un téléphone sous les 200 euros dont on peut changer plusieurs éléments. Au MWC 2023, nous avons essayé l'opération : c'est encore plus simple que nous le pensions.

Source : Frandroid

Nous vous l’annoncions au tout début du MWC 2023, Nokia (HMD) et iFixit se sont associés pour rendre le dernier smartphone de la marque, le Nokia G22, facilement réparable pour le commun des mortels. La structure elle-même du téléphone a été pensée pour faciliter l’opération et permettre le changement d’une batterie, d’un port de charge, d’un écran ou du panneau arrière. Nous avons assisté au démontage complet du téléphone avant de nous salir un peu les mains, nous aussi.

La démonstration est probante. Même si la démonstratrice qui nous l’a prouvé travaillait pour iFixit et a donc probablement été formée comme il se doit, le démontage du Nokia G22 nous a paru d’un simplicité sans nom.

Quelques outils et c’est parti

Pour démarrer, il vous faudra une petite boite à outils conçus par iFixit et vendue en compagnie des pièces de rechange du G22. Elle comporte un pic, un tournevis et un petit outil pour attraper les pièces et les décrocher. C’est à peu près tout ce dont vous aurez besoin.

Il faut commencer par retirer le tiroir à SIM. Ce dernier est un peu différent de d’habitude, un petit trou plat vous invite à y glisser le pic. De là, d’un léger coup de poignet, hop, vous voilà en train de déchausser le cadre du téléphone par son dos. 30 secondes à une minute plus tard et un peu d’huile de coude (rien de méchant), le dos du téléphone se détache.

Là, il nous a fallu un petit tour de vis sur le connecteur et retirer un petit élément en métal et terminé, le dos est déjà démonté.

Source : Frandroid

Place à la batterie, mais ça ne risque pas d’être long à raconter. Pour la retirer, HMD a intégré plusieurs bandes plastiques pour qu’il soit plus facile de tirer dessus. On tire et hop, la batterie se déchausse très facilement. Un jeu d’enfant.

Place à l’écran et au port de charge

Pour les autres éléments, l’écran et le port de charge, nous avons laissé faire la professionnelle pour ne pas monopoliser le stand, mais l’opération ne semblait pas si compliquée. Le port de charge nécessite de retirer 8 vis à la base du téléphone, de retirer un connecteur et le tour est joué. L’écran, lui, demande de retirer la carte mère et quelques manipulations supplémentaires, mais même en n’ayant jamais démonté un téléphone, cela m’a paru totalement à ma portée.

Soyons clair : nous avons été entièrement emballés par cette présentation. Réussir à présenter un téléphone avec un format relativement moderne sous les 200 euros dont on puisse démonter aussi simplement quatre éléments sensibles à la casse, c’est prodigieux.

Fairphone le fait certes, mais sur un téléphone qui subit une inflation importante du fait de cette capacité à être démonté. Le Nokia G22 est un téléphone d’entrée de gamme tout ce qu’il y a de plus basique, qui se trouve être démontable. En voilà une belle idée.


Chaque matin, WhatsApp s’anime avec les dernières nouvelles tech. Rejoignez notre canal Frandroid pour ne rien manquer !