Article sponsorisé par Nokia

Le segment des smartphones vendus autour de 350 euros est l’un des plus disputés du marché. On y trouve des téléphones de qualité, mais ils sont si nombreux que le choix peut sembler difficile. Dans cet article, nous vous livrons quelques conseils afin de bien choisir votre smartphone de milieu de gamme.

Selon une étude de l’UFC Que-Choisir paru en avril 2018, le consommateur français dépense en moyenne 326 euros dans l’achat d’un nouveau smartphone. Les constructeurs l’ont bien compris et les références dans cette gamme de prix stratégique sont très nombreuses. Si nombreuses qu’il est parfois difficile de faire un choix tant les caractéristiques peuvent varier d’un modèle à l’autre.

Voici point par point les critères à prendre en compte lors de l’achat d’un smartphone à moins de 350 euros. Pour illustrer ces exemples, le Nokia 7.2 servira alors de référence.

Nokia 7.2 à 324 euros sur Amazon

L’écran : OLED ou LCD ?

Auparavant réservés aux téléphones haut de gamme, les écrans OLED équipent désormais des smartphones moins onéreux. Cette technologie comporte un avantage de taille face au LCD : les pixels génèrent leur propre lumière. Ainsi, pour afficher du noir, le pixel s’éteint ce qui permet d’avoir de meilleurs contrastes et une consommation énergétique moindre. Mais l’OLED doit-il vraiment accaparer toute l’attention face au LCD ? Pas vraiment, car d’autres caractéristiques sont à prendre en compte, comme la définition de l’écran, sa luminosité, les angles de vision, etc. Un bon écran LCD sera meilleur qu’une dalle OLED moyenne ou mauvaise, qui a souvent tendance à tirer sur le bleu.

L’écran du Nokia 7.2 est lumineux, avec une bonne restitution des couleurs.

Au-delà de la technologie d’écran, d’autres caractéristiques sont à considérer. Comme la compatibilité avec le mode HDR, le type d’encoche (ou système motorisé) ou encore le taux d’occupation de l’écran sur la face avant. Désormais, même les téléphones de milieu de gamme affichent une face avant largement recouverte par l’écran. Sur son Nokia 7.2, Nokia a fait le choix d’un écran LTPS LCD de 6,39 pouces au format 19,5:9 qui recouvre 83 % de la face avant du téléphone. Il dispose également d’une petite encoche dans laquelle vient se loger la caméra frontale de 20 mégapixels.

Les performances

L’une des différences majeures entre les flagships et les smartphones de milieu de gamme se situe au niveau du processeur. Les processeurs haut de gamme sont très puissants et font tourner tous les jeux sans exception. Mais en 2019, les processeurs de milieu de gamme ont des performances tout à fait satisfaisantes. La navigation est fluide et le passage entre plusieurs applications se fait sans accrocs. En ce qui concerne les jeux (surtout les plus gourmands), les développeurs ont maintenant l’habitude de proposer différents niveaux de qualité graphique. Ainsi, un processeur de milieu de gamme ne fera pas tourner le jeu dans une qualité maximale, mais le framerate (nombre d’images par seconde) sera régulier et relativement élevé.

Par exemple, le processeur de milieu de gamme Snapdragon 660 est parfaitement capable de faire tourner les jeux de tir multijoueurs PUBG et Call of Duty : Mobile avec des graphismes réglés à un niveau intermédiaire d’une manière très fluide. C’est un processeur que l’on retrouve sur de nombreux smartphones de milieu de gamme, à commencer par le Nokia 7.2. Ce dernier est également équipé de 6 Go de RAM, une quantité de mémoire vive qui est suffisante pour profiter du multitâches sans que les applications n’aient à se recharger complètement. Autre point important : le Nokia 7.2 est équipé par défaut de 128 Go de stockage là où la concurrence se contente généralement de 64 Go.

La durée de vie

Acheter un téléphone relativement abordable ne doit pas signifier qu’il aura une durée de vie moindre que des références haut de gamme. La durée de vie d’un smartphone est généralement déterminée par le nombre de mises à jour majeures qu’il recevra (comprenez le passage d’Android 10 à 11 par exemple). C’est là que le bât blesse sur de nombreux smartphones de milieu de gamme. Certaines références reçoivent les mises à jour avec beaucoup de retard, voire n’en reçoivent qu’une seule.

Le Nokia 7.2 fait partie du programme Android One : il bénéficie d’une interface pure d’Android et de mises à jour régulières.

Pour pallier ce problème, Google a créé le programme Android One. Les smartphones participants à ce programme sont garantis de recevoir 2 ans de mises à jour majeures et 3 ans de mises à jour de sécurité. Ces mises à jour sont également proposées rapidement après leurs dates de sorties. Nokia a été précurseur dans l’adoption d’Android One. Les Nokia 6.1 et 7.1 bénéficient encore des dernières mises à jour malgré leur année d’existence. Le Nokia 7.2, qui participe aussi à ce programme, va également profiter de ces mises à jour régulières. Il tourne actuellement sous Android 9 Pie, mais le passage vers Android 10 est imminent.

La photographie

La photographie, c’est l’autre grand point différenciant entre les smartphones milieu de gamme et les flagships. Les téléphones haut de gamme sont généralement les premiers à multiplier les capteurs photo et à proposer de nouvelles fonctionnalités, comme le mode nuit. Mais il suffit de quelques mois pour que les technologies de pointe ruissellent jusqu’aux smartphones de milieu de gamme. Il n’est plus rare de trouver des téléphones de milieu de gamme avec une triple caméra arrière, comme sur le Nokia 7.2.

Outre le nombre de capteurs et de mégapixels qu’ils embarquent, c’est le traitement logiciel de l’image qui joue un rôle extrêmement important dans la qualité finale du cliché. Sur cette partie, il ne faut pas s’attarder sur les fiches techniques, mais directement sur les clichés capturés lors de tests ou de prises en main. Pour parfaire ce traitement de l’image, des constructeurs s’allient à des entreprises spécialisées dans le traitement de l’image. C’est le cas de Leica et Huawei sur les téléphones haut de gamme ou de Nokia et Zeiss pour des téléphones plus accessibles comme le Nokia 7.2.

Nokia 7.2 : un smartphone complet à 349 euros

Bien choisir son smartphone de milieu de gamme, c’est trouver celui qui comprend les meilleures fonctionnalités à un prix accessible. Il y aura toujours quelques compromis à faire dans cette gamme de prix, mais plus ils sont discrets, plus le téléphone est réussi. C’est le cas du Nokia 7.2, qui propose tout ce que l’on attend d’un bon smartphone à un prix attractif : la navigation est fluide, l’écran est agréable à consulter et les clichés capturés sont de bonnes qualités. Pour rappel, il est équipé :

  • d’un Snapdragon 660 avec 4 Go de RAM
  • d’un écran LTPS LCD de 6,39 pouces d’une densité de 403 pixels par pouce
  • d’un port jack, USB-C et microSD et d’une puce NFC
  • d’une batterie de 3500 mAh
  • d’une triple caméra estampillée Zeiss avec un capteur principal de 48 mégapixels, un ultra grand-angle de 8 mégapixels et un capteur de profondeur de 5 mégapixels

Vous pouvez retrouver le Nokia 7.2 sur Amazon en promotion à un tarif de 324 euros, soit une remise de 25 euros sur son prix initial. Il est également vendu par la FNAC, au prix de 349 euros.

Nokia 7.2 à 324 euros sur Amazon Nokia 7.2 à 349 euros sur la FNAC
Cet article a été réalisé en collaboration avec Nokia. Il s'agit d'un contenu crée par des rédacteurs indépendants au sein de l'entité Humanoid Content, l'équipe éditoriale de FrAndroid n'a pas participé à sa création. Nous nous imposons les mêmes critères pour vous proposer un contenu unique et de qualité.