Au CES 2019, Nvidia a également annoncé le déploiement de la plateforme GPU GeForce RTX Turing sur les ordinateurs portables. Les premiers modèles seront disponibles dès janvier 2019.

Le CES 2019 bat son plein, et le salon s’ouvre comme à son habitude sur des nouvelles du secteur PC. Il faut dire qu’il s’agit là d’un de ses marronniers les plus fidèles.

Nous avons pu voir l’ensemble des nouveautés de HP sur de nombreuses catégories de produits, ou même le premier écran PC de Razer. Mais Nvidia a été beaucoup plus loin en présentant ses nouvelles puces graphiques à destination des ordinateurs portables de 2019.

Nvidia GeForce RTX 2060, 2070 et 2080 sur ordinateur portable

La gamme Turing du constructeur phare du jeu vidéo PC, les GeForce RTX, arrive enfin sur les portables ! Les GeForce RTX 2060, RTX 2070 et RTX 2080 seront disponibles dès le 29 janvier pour tous les constructeurs mondiaux, avec déjà plus de 40 modèles d’ordinateurs portables prévus dont 17 en Max-Q.

La GeForce RTX 2060 se veut aussi puissante qu’une GeForce GTX 1070 de bureau, tandis que la GeForce RTX 2080 est annoncée comme plus rapide qu’une GeForce 1080. Elle permettrait de faire tourner, sur un ordinateur portable rappelons-le, Battlefield V en configuration maximale — ray-tracing activé — à 60 FPS en 1080p.

Par ailleurs, pour un temps limité, les personnes achetant un ordinateur équipé d’une GeForce RTX 2080 recevront directement Anthem et Battlefield V gratuitement. Ceux équipés d’une GeForce RTX 2070 ou 2060 devront choisir l’un des deux.

Plus de 40 nouveaux modèles

Les annonces des partenaires ont évidemment suivi. Razer en a profité pour mettre à jour son Blade 15 avec les trois nouveaux GPU disponibles selon options, tandis que MSI faisait partie de la conférence avec le GS65 Stealth profitant d’une GeForce RTX 2080.

Alienware, ASUS, Samsung et plein d’autres sont également de la partie. Les modèles les plus populaires de ces constructeurs auront le droit à un rafraîchissement en ce début d’année pour qu’on puisse enfin profiter des capacités de la génération Turing… qui peine encore à être adoptée, le ray-tracing (dont c’est la principale nouveauté) demandant des efforts supplémentaires de la part des développeurs.