Sortez les mouchoirs, la fin de l’ADSL d’Orange est programmée

 

Le réseau cuivre d'Orange laissera place à la fibre d'ici à 2030. Après deux premières expérimentations, le plan d'Orange pour mettre fin à son réseau ADSL devrait prendre une nouvelle ampleur et atteindre de plus en plus de foyers au fil du temps.

Orange
Source : Orange

Il faut parfois savoir dire adieu au passé et tourner la page. Après avoir annoncé en décembre 2019 vouloir mettre un terme à son réseau cuivre, Orange avait présenté en février dernier un plan de fermeture pour ce réseau grâce auquel fonctionne les connexions ADSL. L’ex France Télécom souhaite démarrer dès l’année prochaine. L’opérateur est en train de choisir les communes qui seront les premières à être débranchés du réseau dans une opération qui se veut très progressive.

Un plan qui va démarrer d’ici une année

Cette annonce devrait toucher presque 42 millions de locaux. Elle a été accompagnée d’un calendrier prévoyant la fin du plan de fermeture d’ici fin 2030. Ce plan se déroulera en 4 phases qui comprendront l’annonce de la fin commerciale, l’arrêt effectif de l’offre ainsi que deux phases similaires d’annonce de la fermeture puis de fermeture effective.

Une certaine quantité de locaux sont déjà en train de perdre leur connexion ADSL depuis mars 2021. La première expérimentation de l’opérateur avait alors fermé le réseau pour 700 locaux. 15 000 autres devraient suivre au 31 janvier 2023 pour sa seconde expérimentation avant de lancer réellement les hostilités.

Calendrier Orange fermeture réseau cuivre France
Le calendrier d’Orange pour la fermeture de son réseau ADSL // Source : Orange

Dès lors, chaque fin d’année verra toujours un peu plus de personnes sortir du réseau (170 000 fin 2023, 450 000 fin 2024 et 1,5 million fin 2025).

L’opérateur basculera réellement dans sa phase « de fermeture » en novembre 2025 lorsque le nombre de personnes déconnectées sera déjà à plus de 2,5 millions. Orange continuera alors de déconnecter de plus en plus d’utilisateurs chaque année jusqu’à clôturer son plan de retrait.

L’implantation du très haut débit prend du retard

Concomitamment, l’adoption de la fibre devrait continuer de grimper dans le pays. Ce sont 15,4 millions de locaux qui auraient déjà accès à la fibre au premier trimestre 2022 selon l’observatoire du régulateur des télécoms. Ce nombre est à mettre en relation avec les quelque 11,4 millions d’abonnements à des offres DSL qui subsistent et continuent de baisser.

Le plan France Très Haut Débit avait pour objectif de fournir à tout le pays une connexion fibrée d’ici 2022, mais l’échéance a été repoussée à 2025 et même à 2030 pour certaines régions comme la Bretagne. Selon l’Arcep, Orange devra faire preuve de souplesse pour son plan de fermeture et devra le faire évoluer en fonction des retours obtenus dans les premières zones de fermetures.

L’opérateur n’abandonnera toutefois pas entièrement son réseau avant sa fermeture puisqu’il devra continuer à l’entretenir et l’optimiser. Car même s’il sera de moins en moins utilisé au fil du temps, la qualité de son service restera très importante dans les zones dépourvues de réseaux fibre.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles