Qualcomm a dévoilé trois nouvelles puces pour smartphone, les Snapdragon 665, 730 et 730G. Cette dernière a la particularité d’être orientée vers le jeu, grâce à sa puce graphique plus véloce.

Le marché du jeu vidéo est un peu particulier sur mobile. Alors que les smartphones dédiés aux joueurs se multiplient, l’un des signes du nouvel âge d’or du jeu mobile, on ne peut pas dire qu’ils se distinguent vraiment des smartphones classiques sur le plan des performances. En effet, le Snapdragon 845 ou 855 que l’on trouve dans un Razer Phone 2, un Black Shark 2 ou un ROG Phone n’est pas différent de celui d’un Pixel 3 ou d’un simple Xiaomi Mi 9.

Contrairement au marché du PC où les cartes graphiques dédiées aux jeux proposent un vrai gap de performance avec les PC de bureautique, on ne retrouve pas cette différence sur smartphone pour le moment. Avec le Snapdragon 730G, Qualcomm propose sa première puce proposant de meilleures performances spécifiquement en jeu.

Snapdragon 730

Qualcomm a d’abord officialisé le Snapdragon 730, une nouvelle puce pour les smartphones haut de gamme qui ne sont pas des fleurons, à l’image du Nokia 8.1 qui intègre déjà le Snapdragon 710 suivant la même philosophie.

Comme le Snapdragon 855, le Snapdragon 730 utilise une gravure en 8nm, avec un processeur basé sur des coeurs Kryo 470 annoncé avec un bon en performance de 35 % pour chaque coeur, comparé au Snapdragon 710.

La puce est par ailleurs annoncée comme prête pour le Wi-Fi 6. Le modem Snapdragon X15 LTE ne change pas comparé au Snapdragon 710.

Surtout, Qualcomm nous promet des merveilles au niveau de l’intelligence artificielle et du traitement d’image grâce au Spectre 350, compatible HEIF et capable de capturer de la 4K HDR.

Snapdragon 730G : le G de Gamer

Le Snapdragon 730 utilise une puce graphique Adreno 618 qui promet déjà une amélioration des performances de 25 % face à son prédécesseur. Le Snapdragon 730G est une déclinaison de la puce pensée pour le jeu et donc pour les smartphones gaming.

Qualcomm promet que le Snapdragon 730G proposera 15 % de performance graphique en plus que le Snapdragon 730, en gardant la puce Adreno 618. Cela signifie que Qualcomm a probablement choisi de simplement overclocker sa puce.

La firme met aussi en avant l’aide qu’elle a apportée aux studios pour optimiser leurs meilleurs titres pour le Snapdragon, et comment elle a optimisé la latence en Wi-Fi.

On se demande quand même comment le Snapdragon 730G trouvera sa place sur un marché où l’on trouve déjà un Xiaomi Mi 9 à moins de 500 euros et proposant les meilleures performances du marché avec le Snapdragon 855.

Snapdragon 665

Qualcomm remplace le Snapdragon 660 qui fait le succès des appareils milieu de gamme comme le Redmi Note 7, avec une nouvelle référence, le Snapdragon 665.

 

Cette puce utilise un processeur Kryo 260, le même que celui du Snapdragon 660, avec une puce graphique Adreno 610. Là encore, Qualcomm met surtout en avant les capacités de la puce de traitement d’images pour l’intelligence artificielle, et la capture de photo.

On note notamment une prise en charge de la reconnaissance faciale 3D et des capteurs jusqu’à 48 mégapixels, qui sont en vogue sur les smartphones milieu de gamme visés. On soulignera aussi un très bon Wi-Fi 5 (802.11ac Wave 2 2×2) avec du Bluetooth 5.0.