Renault, un avenir électrique porté vers deux SUV d’ici 2022

Petit à petit, l'oiseau fait son nid

 

Le constructeur Renault souhaiterait visiblement rattraper son retour sur le segment des SUV électriques en introduisant deux nouveaux modèles d’ici 2022. Pour l’occasion, le duo s’appuierait sur la plateforme CMF-EV, fruit d’un travail de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi.

Renault Morphoz

Le concept car Morphoz, source d’inspiration du futur SUV électrique Renault

Il n’y a qu’à jeter un œil sur le catalogue électrique de Renault pour dresser un constat unanime : le segment des SUV n’a pour l’heure aucun représentant digne de ce nom, le constructeur français ayant articulé sa stratégie de départ autour des citadines électriques. Les ZOE, Twingo Z.E et Twizy la reflètent à merveille. Un retard que le fleuron tricolore compte bien rattraper, et avec la manière.

SUV : Renault passe à l’offensive

Pour ce faire, les deux prochains véhicules électriques de Renault s’apparenteront à des SUV ou Crossover, a confirmé Gilles Normand, directeur des pôles véhicules électriques et services de mobilités, dans les colonnes d’Autocar. Ici, l’idée est de sortir des sentiers battus et de sa zone de confort matérialisée par des électriques urbaines en développant des véhicules familiaux capables de parcourir de plus longues distances.

Renault Morphoz

Signature lumineuse arrière du Renault Morphoz

« Les gens réalisent que les véhicules électriques sont sûrs, agréables et peuvent être utilisés pour des voyages plus longs comparés aux premiers modèles », constate l’intéressé. Et pour convaincre les consommateurs, la marque au losange compte mettre les bouchées doubles sur l’aérodynamisme des quatre-roues, l’un des éléments essentiels pour pousser l’autonomie au plus haut.

Huit électriques d’ici 2022

L’un des modèles en question pourrait d’ailleurs parcourir jusqu’à 550 kilomètres, et s’inspirerait du concept Morphoz présenté au salon automobile de Genève 2020. Connu sous le nom de code BCB, ce SUV a déjà fait l’objet d’un article dans les colonnes de Frandroid en avril 2020. A l’époque, les informations glanées par Largus faisaient mention d’un lancement au printemps 2021. Le média Autocar, lui, avance l’année 2022.

Le second modèle devrait quant à lui reprendre les dimensions de l’actuel Kadjar, long de 4489 mm, large de 1836 mm et haut de 1607 mm. Le binôme partagera la même plateforme modulaire CMF-EV, développée par l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi et réservée aux véhicules compacts et de taille moyenne. Cette architecture sera notamment utilisée pour les objectifs à court termes de Renault : lancer huit modèles électrifiés d’ici 2022.

Les derniers articles