Pourquoi le Samsung Galaxy S23 prend de fausses photos de la Lune

 

Face à la polémique qui a agité le web autour des photos de Lune capturées avec le Galaxy S23 Ultra, Samsung publie un communiqué expliquant le fonctionnement des algorithmes qui se cachent derrière les clichés très (trop) optimisés du satellite de la Terre.

Le Samsung Galaxy S23 Ultra et l’affaire des photos de Lune // Source : Frandroid

En mars, Samsung a eu le droit à une polémique autour des photos de la Lune très détaillées que peuvent prendre ses smartphones dotés d’une fonction de zoom numérique x100. Le Galaxy S23 Ultra est donc particulièrement pointé du doigt.

Il a en effet été prouvé que le smartphone pouvait générer un cliché très propre de la Lune à partir d’une image très floutée de celle-ci. Sans surprise, les accusations de triche ont fleuri sur le web. C’est surtout un débat plus large et plus intéressant qui se rouvre. Jusqu’où les algorithmes de traitement photo, dont nos smartphones sont bourrés, peuvent-ils aller avant d’être accusés de trop fausser la réalité ?

Il n’y a en effet rien de vraiment choquant à découvrir que le Galaxy S23 Ultra s’appuie sur un puissant processus logiciel en coulisses pour capturer une belle photo de la Lune. Toutefois, on peut reprocher à Samsung de ne pas avoir été assez clair dans sa communication, laissant commodément croire que cette prouesse était entièrement due à la qualité du zoom x100.

Les explications de Samsung

C’est sans doute pour éteindre ce petit incendie que l’entreprise publie un communiqué de presse jouant la transparence. « Comment les appareils photo Samsung Galaxy combinent les technologies de super définition et la technologie de l’IA pour produire des images de haute qualité de la Lune ». Le titre n’est pas trompeur : on découvre en effet une explication détaillée des méthodes utilisées. Aucune mention n’est faite à la controverse, mais le timing de la publication ne laisse aucun doute.

Samsung met surtout l’accent sur la fonction « Optimiseur de scène » que l’on peut activer ou désactiver dans les paramètres de l’application Appareil photo. La marque explique que c’est cette option qui permet d’enclencher les améliorations générées automatiquement.

L’Optimiseur de scène permet d’améliorer le rendu de la Lune, même à partir d’une image floue // Source : Samsung

« Lorsque l’Optimiseur de scène est activé et que la Lune a été reconnue comme un objet, l’appareil photo offre aux utilisateurs une image claire et lumineuse grâce au moteur d’amélioration des détails de l’Optimiseur de scène qui s’ajoute à la technologie Super Resolution. »

Afin que son système caméra détecte bien la Lune, Samsung explique l’avoir entraîné avec une variété de formes et de détails de la Lune, « de la pleine Lune au croissant de Lune ». Grâce à un modèle d’apprentissage profond de l’IA, il devient possible de reconnaître la forme de la Lune même dans des situations qui n’ont pas été utilisées pour l’entraînement.

Ajoutez à cela un ajustement bien dosé de la luminosité, un travail sur la stabilisation de la prise de vue et diverses optimisations, et vous obtenez la recette de bonnes photos de Lune selon Samsung.

Un travail de transparence

Avec ce communiqué détaillé, Samsung enfonce quelques portes ouvertes, mais a le mérite d’être pédagogique et transparent. The Verge rappelle par ailleurs que cette explication existait déjà en langue coréenne et que ce nouveau communiqué consiste essentiellement en une traduction un peu modifiée.

L’IA est entraînée pour reconnaître la Lune dans différentes conditions // Source : Samsung

Les utilisateurs potentiellement déçus par ces astuces ne se satisferont peut-être pas des explications de Samsung. Il faut dire que le traitement des photos de la Lune fait particulièrement du zèle. Dans le camp d’en face, les défenseurs de la marque pourront toujours arguer que c’est juste aller un cran plus loin que les déjà très nombreux arrangements avec la réalité que font nos smartphones quand ils prennent des photos.

Toute cette histoire n’est pas sans rappeler une affaire similaire qui avait touché le Huawei P30 Pro à l’époque. Quoi qu’il en soit, il s’agit surtout d’un bon rappel que les caméras de nos téléphones sont encore très loin de pouvoir assurer de si beaux clichés de la Lune sans un bon gros coup de pouce logiciel. Cela reste vrai même pour les meilleurs smartphones en photo.


Le saviez-vous ? Google News vous permet de choisir vos médias. Ne passez pas à côté de Frandroid et Numerama.