Il est désormais question d’un smartphone gamer chez Samsung. Même si cette information n’est qu’au stade de rumeur, l’arrivée de Fortnite sur Android pourrait être un tournant pour l’avenir du jeu mobile, rendant l’opportunité trop grande pour être ignorée.

Visuel d’artiste d’un smartphone Samsung Galaxy

Contrairement au marché du jeu vidéo sur PC, le gaming sur mobile est un marché qui affiche des croissances à deux chiffres. En France, ce marché du jeu vidéo mobile a progressé de + 22 % en 2017. Avec l’arrivée de grosses licences, à l’image de PUBG ou encore Fortnite, le jeu vidéo mobile prend un nouveau virage. D’après Cassim, nous sommes rentrés dans l’âge d’or du jeu vidéo sur mobile.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Les constructeurs de smartphones ont bien compris l’intérêt que portent les consommateurs à cet usage du smartphone, les initiatives ne manquent pas :

  • Nvidia a commercialisé de nombreux produits gaming, dont une tablette tactile
  • Razer a dévoilé son smartphone, le Razer Phone avec un écran à 120 Hz
  • Xiaomi a également annoncé le Black Shark avec un look gamer, avec un refroidissement liquide maison ainsi qu’une puce dédiée au traitement de l’image pour améliorer la qualité du rendu des jeux
  • Asus a profité du Computex 2018 pour dévoiler le ROG Phone, avec un SoC Snapdragon 845 overclocké
  • ZTE a tenté de profiter de la tendance pour dévoiler le Red Magic, dont le seul intérêt est une LED personnalisable sur la coque arrière
  • Honor a dévoilé le Play, et a déployé la mise à jour GPU Turbo qui améliore sensiblement les performances graphiques des derniers produits Honor et Huawei

Il n’est pas donc anormal de tomber sur des rumeurs autour d’un prochain produit de Samsung. Selon GSM Arena, Samsung serait en train de travailler sur un smartphone dédié aux gamers et équipé d’une puce Qualcomm Snapdragon 845 et d’un écran avec une importante fréquence de rafraîchissement.

Razer Phone et son écran qui affiche jusqu’à 120 Hz de rafraichissement

Le jeu mobile est sans aucun doute à l’honneur et un secteur très porteur, à l’image de du jeu Honor of Kings (Tencent) qui réunit quelque 200 millions de joueurs par mois. Il n’y a plus besoin de créditer des jeux comme PUBG et Fortnite qui attirent des millions de joueurs dans le monde entier. L’appétit pour les jeux Android est réel, et il y a de la place pour un smartphone qui serait le meilleur dans cette tâche.

L’Asus ROG Phone dans son socle qui refroidit le smartphone et offre un second affichage

Qu’est-ce qu’un joueur mobile attend de son matériel ?

Ce que les joueurs mobiles attendent de leur matériel, c’est un bon écran, une batterie efficace et, surtout dans le cas de la Chine, le marché des jeux mobiles le plus important et le plus dynamique, un prix abordable. L’autre aspect essentiel est une performance soutenue : avoir un système qui intègre une excellente efficacité énergétique et une puissance suffisante pour permettre au smartphone de fonctionner sans montrer aucun signe de fatigue. Enfin, il faut une bonne quantité de stockage.

Le Xiaomi Black Skark avec un accessoire pour ajouter des joysticks

En l’absence d’un composant vraiment différenciateur comme la solution Tegra de Nvidia, la grande majorité des fabricants d’Android n’ont qu’un seul choix : ils doivent choisir la toute dernière puce Qualcomm Snapdragon. Ce sont de très bons couples CPU – GPU, mais ils sont partout. Asus a d’ailleurs tenté de se différencier avec une fréquence d’horloge plus importante, le ROG Phone monte jusqu’à 3 GHz. Avec un système de refroidissement plus avancé, c’est une bonne solution pour garantir d’excellentes performances.

Les constructeurs choisissent également l’affichage AMOLED de Samsung, qui propose des contrastes importants mais surtout un input lag bien meilleur que l’IPS LCD. Il y a également certaines dalles IPS LCD qui n’ont rien à envier à l’AMOLED, en tout cas d’un point de vue luminosité et rendu des couleurs.

Est-ce que ces caractéristiques sont une assez grande différence pour convaincre les consommateurs d’acheter un produit gamer par rapport à des alternatives moins chères ? Nous avons des doutes. Samsung va devoir se différencier des autres constructeurs.

Comment Samsung pourrait se différencier ?

La firme sud-coréenne a les moyens de se différencier de ses concurrents d’un point de vue matériel. Ils produisent leur propre affichage, ils ont présenté un écran AMOLED flexible incassable et produisent déjà des moniteurs PC pour gamers, ils conçoivent leur propre SoC (Exynos), et ils ont investi des milliards de dollars dans de nombreux domaines de R&D.

Mais le matériel n’est peut-être pas la clé du succès dans ce secteur. Samsung a le meilleur exemple déjà devant les yeux. La console Nintendo Switch, extrêmement populaire, propose une recette dont le succès est incontestable : des jeux magnifiques, une bonne ergonomie et un design réfléchi.

Ses caractéristiques et sa conception ont simplement recréé une expérience de console de salon dans un contexte de mobilité. Loin de se lancer dans une guerre imaginaire comme Asus en overclockant le ROG Phone, Nintendo a choisi d’underclocker la Switch afin d’assurer une performance fluide et continue. Nintendo se concentre sur les fondamentaux.

Samsung pourrait appréhender le marché de la même manière, même si cela ne semble pas si évident à imaginer aujourd’hui. Ils ont les moyens de racheter des studios de création et des éditeurs qui pourraient créer des jeux exclusifs aux appareils Samsung. Il faudra évidemment régler certaines problématiques comme celle du piratage sur Android, mais ce ne sont pas les solutions qui manquent.

Blade Shadow propose de jouer à des jeux AAA sur smartphone

Samsung a également les moyens de développer un service de cloud gamingGoogle n’a d’ailleurs pas encore dégainé son service, mais Nvidia et bien d’autres acteurs (dont Shadow) se sont lancés dans cette bataille. Il est toujours aussi impressionnant de voir tourner des jeux AAA sur des smartphones.

Dans tous les cas, l’ampleur et la croissance d’Android et des jeux rendent l’opportunité trop grande pour être ignorée par le leader du secteur.

Ulrich Rozier, co-fondateur d’Humanoid, est actionnaire du groupe Blade (Shadow)

À lire sur FrAndroid : Prise en main du Asus ROG Phone : le premier smartphone de jeu vraiment convaincant